Une récente série d’accidents impliquant des véhicules Tesla et Uber a fait des ravages sur la confiance que le public porte aux véhicules autonomes.

Deux études publiées cette semaine, l’une menée par AAA et la seconde par Cargurus.com, ont révélé qu’environ les ¾ des consommateurs ne font pas, ou plus confiance à la technologie de conduite autonome, telle qu’elle existe aujourd’hui.

L’enquête d’AAA a été réalisée en avril, peu de temps après qu’un véhicule autonome Uber a heurté et tué Elaine Hezberg en Arizona (États-Unis), et qu’un accident mortel impliquant une Tesla Model X en pilotage automatique soit arrivé à Mountain View, en Californie.

Uber a d’ailleurs interrompu ses essais de véhicules autonomes à Phoenix, Pittsburgh, San Francisco et Toronto, après le décès tragique d’Elaine Herzberg.

AAA a ainsi mené un sondage téléphonique auprès de 1 014 personnes entre le 5 et le 8 avril. Ils ont constaté que 73 % d’entre elles avaient peur de monter dans un véhicule entièrement autonome, tandis que 20 % seulement avaient confiance dans cette technologie. 7 % des sondés ont déclaré être incertains.

Cela représente une hausse de 63 %, par rapport au nombre de sondés qui, l’année dernière, déclaraient qu’ils ne se sentaient pas en sécurité dans ce type de véhicules.

Mais il y a une conclusion plus troublante encore à cette étude. AAA a en effet constaté que la confiance des millennials (d’après William Strauss et Neil Howe, les sociologues américains pères des études sur les générations, les Millenials représentent la génération Y, soient les personnes nées entre 1980 et l’an 2000, ndlr) dans cette technologie a chuté de manière particulièrement brutale. Le dernier sondage réalisé par l’association a révélé que 64 % de la génération Y a trop peur de conduire une voiture autonome, contre 49 % en décembre 2017, soit la plus forte réticence sur toutes les générations interrogées.

Et les femmes sont plus sceptiques encore. AAA a en effet constaté que 83 % d’entre elles ont affirmé avoir trop peur de rouler dans un véhicule autonome, et 70 % d’entre elles disent qu’elles se sentiraient moins en sécurité en partageant la route avec des voitures autonomes.

CarGurus, un service en ligne de publicité et d’achat de voitures neuves et d’occasion, basé à Cambridge dans le Massachusetts, a quant à lui interrogé en avril dernier 1 873 propriétaires de véhicules, âgés de 18 à 65 ans.

Parmi les résultats : 79 % ne sont pas emballés par les voitures autonomes, et 84 % ont déclaré qu’ils ne seront pas, ou très probablement pas, propriétaires d’un véhicule entièrement autonomes dans les cinq années à venir.

« L’acceptation du consommateur se fera en plusieurs étapes », a assuré Madison Gross, directrice principale du pôle consommateur chez CarGurus. Et de poursuivre : « Il est intéressant de noter que la moitié des sondés ont à la fois des raisons d’être excités, et de s’inquiéter ».

CarGurus a en outre demandé quelles sociétés étaient les plus dignes de confiance pour développer la technologie des voitures autonomes. Plus du quart (27 %) a affirmé n’avoir confiance en aucune entreprise, 24 % se sont prononcés en faveur de Tesla, 9 % pour Toyota, et 5 % pour Waymo.

Surprenant d’ailleurs pour Madison Gross, que Tesla ait obtenu un si bon score de confiance, en dépit des accidents récents.

« Tesla est réputé pour repousser toutes les limites dans le développement des voitures électriques. Mais Toyota l’est aussi, en se basant sur le volume des ventes de ses modèles Prius et hybrides de ses autres modèles », précise Madison Gross.

Les deux enquêtent ont par ailleurs soulevé quelques paradoxes. Par exemple, en dépit des doutes omniprésents sur cette technologie, 55 % des sondés par AAA ont affirmé vouloir des caractéristiques semi-autonomes dans le prochain véhicule qu’ils achèteront ou loueront.

CarGurus souligne que la sécurité reste le principal enjeu de la conduite autonome, pour les enthousiastes (64 %) comme pour les sceptiques (81 %).

Le service en ligne a également répertorié quels clients, selon les marques, été les plus enthousiastes à propos de cette technologie :

le service en ligne a également répertorié les marques les plus fiables en matière de conduite autonome aux yeux des consommateurs :

 

  • Acura,
  • Hyundai,
  • Volkswagen,
  • Dodge,
  • BMW.

 

Les plus sceptiques eux, concernent les marques suivantes :

 

  • Mazda,
  • Mercedes-Benz,
  • Nissan,
  • Kia,
  • Chevrolet/Jeep/Lexus.

 

Madison Gross ajoute que, parmi les propriétaires de voitures de luxe, 41 % se disent préoccupés par la sécurité des véhicules autonomes, tandis que 48 % des propriétaires de marques « non-luxe » sont plutôt sceptiques.

Enfin, les partisans de la conduite autonome se concentrent davantage sur la côte Ouest des États-Unis, et dans les États situés le long des Rocheuses (26 %), plutôt que dans le Midwest (18 %), ou sur la côte Est (20 %).