Le secteur aérospatial italien est l’un des plus avancés au monde. Il se classe quatrième en Europe et septième dans le monde. Sur les quelque 13,5 milliards d’euros de chiffre d’affaires par an, plus de la moitié provient des exportations. Le pays transalpin veut accroître sa position dans un secteur très à haute valeur ajoutée qui vaut 400 milliards de dollars dans le monde et qui est destiné à tripler d’ici 20 ans.

L’Italie est la septième puissance aérospatiale mondiale et la quatrième européenne. Le secteur, qui réunit plusieurs centaines de PME/PMI, emploie plus de 50 000 salariés sur 200 000 de l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement et réalise un chiffre d’affaires de 13,5 milliards d’euros dont la moitié est générée par les exportations. Le secteur aérospatial est reconnu comme l’un des principaux secteurs en Italie dans lequel le développement et l’application de nouvelles technologies acquièrent un rôle décisif, à la fois en vue d’améliorer les compétences de conception et pour le potentiel qu’il offre dans la création et la conception de produits Hi-Tech. L’investissement en recherche et développement, égal à environ 12% du chiffre d’affaires (en ligne avec la moyenne européenne), a permis d’atteindre des objectifs considérables en remportant des contrats importants. Leonardo, Agusta Westland, Avio Aero, Avio SpA, Thales Alenia Space sont les principaux acteurs italiens du secteur et agissent en tant que donneurs d’ordre dans les segments les plus élevés du marché (en termes de chiffre d’affaires et de contenu technologies exprimées) en participant aux programmes européens et internationaux les plus importants.
Dans ce contexte, le bassin aérospatial piémontais joue un rôle important grâce à 3,9 milliards d’euros chiffre d’affaires et environ 14 800 employés. Aux côtés des entreprises leaders du secteur au niveau national et international – Leonardo, Avio Aero, Thales Alenia Space, Collins Aerospace, ALTEC – il existe environ 280 petites et moyennes entreprises qui disposent de technologies et de processus de production compatibles avec les normes techniques requises de l’industrie aérospatiale (qualité, précision, capacité à manipuler des matériaux spéciaux, etc.).

En 2019 le pays a financé l’Agence Spatiale Européenne avec 2,282 milliards d’euros, chiffre qui équivaut à 16% de la contribution globale des 22 pays faisant partie de l’ESA. Grâce au rôle joué dans la partie consacrée à l’exploration spatiale, l’Italie s’est vu confier le retour en orbite d’une nouvelle mission de l’astronaute de l’ESA de nationalité italienne, le capitaine de l’armée de l’air, Samantha Cristoforetti. Les réussites transalpines et la coopération avec ses partenaires ont été nombreuses ces dernières années, notamment au sein de l’alliance spatiale constituée entre Thales et Leonardo, dans Thales Alenia Space (Thales a 67 % du capital et Leonardo 33 %) et dans Telespazio (Leonardo 67 % et Thales 33 %).

Un écosystème à la pointe formé par des PME très dynamiques

Le secteur aérospatial est constitué d’une forte concentration et d’un nombre limité de grandes entreprises. Près d’un tiers de 500 opérateurs du secteur sont concentrés dans le nord-ouest du (33,1%), dans le centre (23,4%), dans le nord-est (20,9%) et dans le sud (19,5%) et dans les îles (3,5%). Environ les deux tiers du secteur sont constitués d’entreprises qui fabriquent des avions, des engins spatiaux et des dispositifs (47%) et des entreprises spécialisées dans la réparation (19,6%). Les 33,4% restants des entreprises, en revanche, sont des entreprises qui fabriquent des équipements tels que des radars, des enregistreurs de vol et des instruments de contrôle moteur. Si on analyse la taille des entreprises, il est intéressant de noter qu’environ la moitié est constituée de microentreprises : 52,8%, en effet, ont un chiffre d’affaires annuel inférieur à 2 000 000 euros et emploient moins de dix salariés. En termes d’emploi, 66,3% des entreprises ont moins de cinq salariés, alors que seulement 5,6% en emploient plus d’une centaine. En général, les entreprises, qui comptent en moyenne environ 85 salariés, se caractérisent par une forte présence masculine : les femmes, en effet, dans 62,9% des cas représentent moins de 10% des salariés.

Les données relatives aux nouvelles entreprises sont significatives. Le pourcentage d’entreprises enregistrées en tant que start-up innovantes sur le total des entreprises est de 4,5%, dans presque tous les cas des entreprises spécialisées dans la fabrication d’aéronefs, d’engins spatiaux et d’appareils.

Dans le « Top 10 » des entreprises avec le chiffre d’affaires le plus élevé, on trouve :

  1. Leonardo Spa
  2. Ge Avio Srl
  3. Thales Alenia Space Italia Spa
  4. Avio Spa
  5. Superjet International Spa
  6. Piaggio Aero Industries Spa
  7. Ohb Italia Spa
  8. Geven Spa
  9. Avl Italia Srl
  10. Mecaer Aviation Group Spa

 

<<< A lire également : Pourquoi La NASA A-t-elle Investi 90 Millions De Dollars Dans Une Fusée Russe ? >>>