Pourquoi est-ce qu’un astronaute de la NASA se prépare-t-il à s’envoler vers la Station spatiale internationale (ISS) depuis la Russie, moyennant un financement de 90 millions de dollars alors que le départ aurait pu se faire à partir de la base de SpaceX aux États-Unis ?

Malgré le succès de « Launch America » le 30 mai 2020, lorsque les astronautes de la NASA Bob Behnken et Doug Hurley se sont rendus à l’ISS et en sont repartis avec la fusée SpaceX au cours de la mission historique SpaceX Crew Demo-2, l’astronaute de la NASA Kate Rubin quittera cette semaine la Terre depuis le cosmodrome de Baïkonour au Kazakhstan. C’est en partie parce qu’il s’agit de la dernière phase d’un contrat entre la NASA et l’agence spatiale russe pour envoyer un astronaute américain vers l’ISS à bord d’un vaisseau spatial russe Soyouz.

Quand aura lieu le prochain lancement de fusée vers l’ISS ?

Kate Rubin a décollé le mercredi 14 octobre à 1h45 HAE (10h45 heure du Kazakhstan) en compagnie des cosmonautes Sergey Ryzhikov et Sergey Kud-Sverchkov de Roscosmos. Leur voyage de trois heures en deux orbites marquera le début de leur mission de six mois à bord de l’ISS.

Où assister au lancement de la fusée vers l’ISS ?

Pourquoi la NASA verse-t-elle 90 millions de dollars à la Russie pour le lancement d’un astronaute alors qu’elle dispose désormais de SpaceX ?

La NASA a signé des contrats avec la Russie pour acheter des sièges à bord de la navette Soyouz depuis 2011, date à laquelle la navette a été clouée au sol. Il s’agit de son dernier siège actuellement sous contrat, a confirmé la NASA la semaine dernière. En fait, une modification du contrat en mai 2020 a permis d’acheter un siège au coût de 90 252 905,69 dollars. Ce coût couvre la formation et la préparation au lancement, les opérations de vol, l’atterrissage et les services de sauvetage de l’équipage.

Cela signifie-t-il que la NASA avait un plan B pendant que SpaceX testait son vaisseau spatial Crew Dragon l’été dernier ? « La NASA continue d’avoir une grande confiance dans nos partenaires commerciaux américains pour la rotation régulière des équipages », a déclaré la NASA dans un courrier électronique.

Cependant, il y a un manque de nationalisme rafraîchissant dans cette entreprise entièrement mondiale. Selon la déclaration de la NASA : « Alors que les capacités des équipages commerciaux américains deviennent opérationnelles, les astronautes et les cosmonautes devraient recommencer à voler ensemble sur nos vaisseaux spatiaux ».

Les cosmonautes russes participeront-ils aux missions SpaceX de la NASA ?

Selon la déclaration de la NASA : « Un problème avec un vaisseau spatial en orbite peut nécessiter le retour sur Terre de tout l’équipage de ce vaisseau. C’est pourquoi faire voler des équipages mixtes serait mutuellement bénéfique car cela augmenterait la probabilité que les astronautes et les cosmonautes soient sur la station spatiale pour effectuer des opérations critiques ».

La NASA et Roscosmos discutent actuellement de plans visant à garantir qu’il y ait au moins un membre d’équipage américain et russe à bord de l’ISS à tout moment.

Ainsi, alors que l’époque où la NASA payait 90 millions de dollars par siège est révolue, nous pouvons nous attendre à voir des cosmonautes russes dans les missions SpaceX et des astronautes de la NASA dans les missions Soyouz.

Et les « toilettes spatiales » ?

Pendant son séjour à bord de l’ISS, Kate Rubin participera à une multitude d’expériences scientifiques, même si l’une de ses tâches principales et celles de l’équipage sera de tester les nouvelles « toilettes spatiales » de la NASA.

Emmené à l’ISS au début de ce mois pour une mission de réapprovisionnement de la cargaison, le système de gestion universelle des déchets (UWMS) consiste en des toilettes compactes dotées d’un système de transfert d’urine qui automatise davantage la gestion et le stockage des déchets. Plus petites que la précédente toilette, l’UWMS est conçue pour un plus grand nombre de membres d’équipage et pour les futures missions vers la Lune et Mars. À ce sujet, un porte-parole de la NASA a déclaré : « Les astronautes pourront utiliser les nouvelles toilettes spatiales. L’intention est de les tester de façon efficace, et nous avons besoin d’humains pour le faire ».

Quand aura lieu la prochaine mission SpaceX vers l’ISS ?

Le voyage de Kate Rubin n’est pas la dernière fois qu’un astronaute de la NASA voyagera en vaisseau russe. Le mercredi 21 octobre 2020, le commandant de la mission Expedition 63, Chris Cassidy de la NASA, et les cosmonautes Anatoly Ivanishin et Ivan Vagner – qui sont à bord du complexe depuis le 9 avril 2020 – quitteront l’ISS à bord d’un vaisseau spatial Soyouz MS-16 et atterriront au Kazakhstan.

Alors que dans le cadre d’une mission désormais reportée à la mi-novembre, la mission SpaceX Crew-1 de la NASA (la première mission privée prévue à destination de l’ISS) emmènera les astronautes Mike Hopkins, Victor Glover, Shannon Walker et l’astronaute de l’Agence japonaise d’exploration aérospatiale Soichi Noguchi à bord du véhicule Crew Dragon de SpaceX.

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Jamie Carter

<<< À lire également : Pourquoi Elon Musk Veut Mettre En Bourse Starlink (Filiale De SpaceX) >>>