Blockchain, NFT, Metaverse, ces trois mots vous semblent sans doute familiers compte tenu de l’actualité des dernières semaines chez les géants de la Tech mais aussi de célèbres marques comme Gucci, Louis Vuitton ou encore des artistes bien connus. Le Metaverse, ce nouveau monde fait de 3D, de réalité virtuelle ou augmentée, mais aussi de blockchain et de NFT est devenue la nouvelle lubie des géants de la tech et la promesse d’un nouveau business model pour de nombreuses marques traditionnelles. Au-delà de l’effet d’annonce, de quoi est composé le Metaverse et pourquoi pourrait-il bien supplanter l’internet tel qu’on le conçoit aujourd’hui et réinventer le marketing de marque ? Zoom sur le lancement de Kinahan’s Whisky, maison pionnière de whisky qui se lance à son tour dans le Metaverse et réinvente l’expérience consommateur.


 

L’avènement du Metaverse, ce nouveau monde entre réel et virtuel

Cela n’aura échappé à personne, le Metaverse tout comme les NFT font la une des médias et des annonces des géants du Web ces derniers temps. Et si le phénomène n’est pas nouveau, il est tout de même en train de subir un grand coup d’accélérateur notamment impulsé par l’écosystème blockchain et NFT.

Le terme de Metaverse apparaît d’abord en 1992 dans le roman dystopique de Neil Stephenson, “Snow Crash”. Mais, les concepts de réalité virtuelle et réalité augmentée arrivent un peu après, même si nos parents devaient déjà être coutumiers à travers les livres de Science Fiction qui ont largement communiqué sur le phénomène. 

Et si pendant longtemps, les gens se sont imaginés le Metaverse comme l’impénétrable, l’année 2021 marquera un tournant. 

Alors que des géants comme Facebook, Twitter, TikTok, Microsoft ou encore de grandes marques de luxe se lancent, le terme n’est plus un mystère pour personne et on commence à entrevoir les avantages à aller dans le Metaverse. De plus en plus de marques voient dans cet univers le moyen de rassembler leur communauté, de la rendre plus puissante et de la fidéliser.

 

Source : The seven sectors of the metaverse. Image Credit: Matthew Ball

 

 

La promesse récente est celle d’un Metaverse global, qui comprendrait des mondes virtuels liés et partagés. Nous pourrions habiter ces mondes virtuels avec nos amis pour notre plaisir personnel ou avec nos associés pour notre travail et ainsi évoluer dans une autre dimension dans nos habitudes de consommation mais aussi de travail.

 

Source : World Bank, Crypto.com

 

Le métaverse est notamment permis grâce aux technologies blockchain, à l’intelligence artificielle mais aussi la réalité virtuelle, augmentée et évidemment la 3D. Ce nouveau phénomène est considéré par certains comme le futur de l’internet. 

Aujourd’hui, de plus en plus de marques s’y mettent. Des très célèbres défilés Gucci et Louis Vuitton, au concert organisé sur Fortnite c’est tout un nouveau pan de l’économie mondiale qui tente de s’emparer de cette révolution technologique à l’image d’internet il y a 30 ans.

La technologie blockchain (et les crypto-monnaies) permet au metaverse d’assurer l’interopérabilité, la preuve numérique de propriété, la collecte numérique des actifs (tels que les NFT), le transfert de valeur par crypto, la gouvernance, etc. et tout l’enjeu réside dans le fait d’éviter de recentraliser un phénomène décentralisé grâce à la technologie sous-jacente. 

Pour vous donner un exemple tangible du phénomène, le jeu Roblox, très connu dans le métaverse, arrive déjà à réunir plus de 42 millions d’utilisateurs chaque jour.

 

Source : The metaverse market map. Image Credit: Jon Radoff

 

Comme nous pouvons le voir sur le visuel ci-dessus, déjà de nombreux acteurs s’imposent dans l’univers du Métaverse et des “gros” commencent à percer comme Decentraland, Sandbox, Roblox, Fortnite… Cette semaine, les token Metaverse tels que Mana (Decentraland),  ont enregistré des gains à trois chiffres sur 7 jours, tandis que la capitalisation du marché des crypto-monnaies a atteint les 3 000 milliards de dollars.

Récemment, des visionnaires ont lancé le Metaverse ETF, c’est-à-dire un fond négocié en bourse. Cet ETF particulier permet aux gens d’investir dans un ensemble d’entreprises qui font déjà du metaverse une réalité ou qui sont positionnées pour le faire à l’avenir. Bloomberg a récemment estimé la taille du marché du metaverse à 800 milliards de dollars. 

 

Les NFT et le Metaverse réinventent le marketing des marques. L’exemple de Kinahan’s Irish Whiskey. 

Kinahan’s Whisky

L’avènement des NFT et du Metaverse peuvent peut-être vous paraître encore flou voire effrayant, pourtant ils sont un très bon signal de l’effort d’innovation et d’une nouvelle manière de promouvoir sa marque. Par exemple, permettre à des consommateurs d’acheter des sacs dans un univers virtuel peut contribuer à sa rareté. Mais l’exemple du gaming est sans doute le plus frappant tant il parvient à générer aujourd’hui des revenus et à fidéliser des joueurs.

C’est pour surfer sur cette vague mais aussi tirer pleinement parti des technologies tout en conservant un ADN d’héritage, d’authenticité et de qualité, que Kinahan’s Whisky, célèbre maison de Whisky pionnière en son genre se lance à son tour dans la troisième dimension.

Créée en 1792, la maison de Whisky n’en est pas à son coup d’essai en matière de collaborations originales. Cet été, Kinahan’s a lancé, en collaboration avec Morysetta, artiste très connue dans l’univers NFT, une Formule 1 sous forme de NFT et en 3D/AR. Contenant un titre de propriété exclusif sur Rarible.com lors de la victoire palpitante de Lewis Hamilton au Grand Prix de Grande-Bretagne, ces NFT sont la première réalisation de la maison dans l’univers crypto.

Dans la continuité, Kinahan’s annonce le lancement exclusif de son métaverse afin d’avoir, demain, des ambassadeurs numériques pour promouvoir la marque : une prouesse qui les hissent encore en tête des pionniers. Cette nouvelle génération d’ambassadeurs numériques pour la marque a pour but d’améliorer l’expérience du consommateur grâce à des technologies de pointe. 

 

Kinahan’s Whisky Metaverse

 

Pour travailler ce nouveau virage, la marque de whisky a su se reposer sur Generation7Group (G7G) qui les accompagne sur le business model et l’évolution des NFT.

Les projets de Métaverse de Kinahan comprendront des objets 3D et en réalité augmentée, allant des fûts de whisky numériques, aux autres articles de la marque créés en collaboration avec des artistes.

Les ambassadeurs virtuels pourront évoluer dans d’autres mondes. Les premiers ambassadeurs apparaîtront dès le 15 novembre 2021 sur plusieurs plateformes médiatiques. Ils feront partie des campagnes de marketing de Kinahan pour les gammes de Whisky existantes et à venir, ainsi que pour d’autres produits numériques notamment les NFT. 

C’est un virage stratégique qu’entreprend Kinahan, et les ambitions ne s’arrêtent pas là puisque l’on peut s’imaginer les possibilités illimitées permises dans le Metaverse.

Ce nouvel exemple nous montre l’ampleur du phénomène, et démontre aussi de l’intérêt de coupler des marques authentiques et anciennes avec des nouvelles technologies de pointe pour continuer de se réinventer et de fournir un service toujours plus exclusif aux consommateurs.

 

Source : Building the Metaverse, Jon Radoff

 

Les marques se trouvent ainsi à un tournant de leur histoire et doivent revoir leur stratégie de communication. Dans le métaverse, le consommateur n’est plus réellement une personne physique mais devient un avatar et Cathy Hackl, experte du sujet, suggère donc de développer un nouveau modèle de communication : le D2A (Direct to Avatar). L’intérêt réside également dans le fait de coupler monde virtuel et réel en proposant par exemple des accessoires ou habits portés par les avatars et pouvant être commandés en physique comme ce fut le cas dans la collaboration entre Roblox et Gucci. 

Du placement de produit pendant un événement, à la création de centres commerciaux virtuels, ou la possibilité d’utiliser la réalité virtuelle pour essayer des habits directement chez soi, mettre en avant sa marque devient un jeu d’enfant avec des possibilités infinies dans le métaverse.

Un critère important est à prendre en compte dans l’univers virtuel : la présence des avatars. Le consommateur prend l’allure d’un avatar, un personnage inventé et imaginé à qui il va donner une certaine personnalité et apparence.

Pour une marque, il est donc important de bien comprendre l’enjeu et le comportement de ces personnages virtuels pour diriger son discours et proposer ses produits et services aux bonnes personnes.

A l’image de Kinahan’s whisky, l’avenir du marketing dans le métaverse est plein de promesses, et même si des questions se posent, tout reste à inventer.

 

<<< À lire également : La bataille du cloud n’est pas perdue >>>