Apple a annoncé la fin d’iTunes, après 18 ans de loyaux services.

Les keynotes d’Apple sont en général des événements divertissants et agréables. Pour l’ouverture de cette conférence développeurs WWDC 2019, Craig Federighi a évoqué le cas d’iTunes pour Mac sur un ton ironique. Dans un premier temps, certains des 6 000 participants ont été enthousiasmés par ses propos. Ce keynote était en fait l’un des plus longs de l’histoire du groupe, avec 2 h 15 de temps de parole intense.

Ainsi, Federighi a annoncé que l’une des réclamations récurrentes des clients à propos d’iTunes concernait son manque de polyvalence. Vraiment ? Il a continué : ne serait-ce pas mieux de pouvoir intégrer son calendrier à iTunes ? Ou bien d’y lire ses mails ? Alors qu’il poursuit sa liste d’ajouts peu probables à l’application (tels que des messages ou Safari), sa voix devient moqueuse. Ces extras auraient réorganisé iTunes, et Apple aurait tapé dans le mille, poursuit-il.

Après avoir révélé le caractère ironique de ses propos, son ton frénétique a pris tout son sens. Le public semblait sonné. Craig Federighi a ensuite rapidement annoncé la fin d’iTunes, tel un samouraï assenant le coup fatal son adversaire.

Trois applications viendront donc remplacer iTunes : Apple Music, Apple Podcasts et Apple TV, chacune prenant une partie de l’ancienne application qui commençait à crouler sous les multiples fonctions.

Selon la marque à la pomme, Apple Music sera rapide comme l’éclair et facile d’utilisation grâce à son interface simplifiée et améliorée. Son catalogue comptera notamment plus de 50 millions de titres. Les utilisateurs auront accès à toute leur musique, que les morceaux aient été téléchargés, achetés ou copiés depuis un CD.

Mais comment faire si vous préférez détenir votre propre musique ? C’est toujours possible. Apple a expliqué que le Store iTunes serait « à portée de clic ». Un onglet sera donc disponible dans l’application Music afin d’acheter des morceaux.

De la même manière, il sera possible d’acheter des films et des séries TV, mais cette fois-ci à partir de l’application Apple TV.

Faut-il pour autant pleurer la fin d’iTunes ? L’application était devenue peu pratique et délaissée par les utilisateurs. La fractionner en plusieurs morceaux semble donc être une solution logique pour créer une expérience de navigation plus simple. Pour les mises à jour logicielles des appareils ou les sauvegardes, il faudra par exemple se tourner vers l’outil Finder.

L’application iTunes sera néanmoins toujours disponible sur iOS. On pourra simplement y acheter de la musique, puisque les applications Music, TV et Podcasts sont déjà disponibles sur iPhone, iPad et iPod touch.

Malgré tout, ce moment est la fin d’une ère. iTunes a profondément changé notre façon de choisir, d’écouter et d’acheter de la musique. L’application a également transformé l’industrie musicale en faisant évoluer les droits numériques et le nombre d’appareils sur lesquels enregistrer sa musique.

Enfin, en faisant défiler les anciennes versions, cette présentation d’Apple nous a rappelé à quel point l’application avait évolué et comment les designs, qui nous semblaient si avant-gardistes et élégants, ont été remplacés petit à petit. L’interface de substitution semble prometteuse, offrant à la fois homogénéité et simplicité.