En 2020, les Airpods d’Apple font face à une rude compétition de la part de Google et Microsoft. Les produits concurrents ne rivalisent pas en termes de qualité de son, de design, ou de popularité, mais en termes d’intelligence artificielle. 

Google a donné le ton, en confirmant que les Pixel Buds recevront des « feature drops » : des ajouts de fonctionnalités, comme sur le téléphone Pixel. Il s’agit essentiellement de mises à jour régulières qui apporteront de nouvelles fonctionnalités aux Pixel Buds, des mois, voire des années, après leur lancement. Ils sont restés discrets sur ce à quoi il fallait s’attendre du premier ajout de fonctionnalités ; mais les mises à jour pour les téléphones Pixel étaient assez impressionnantes, comme le mode portrait pour les  photos anciennes et le filtrage des appels.


De son côté, Microsoft a doté ses écouteurs Surface de fonctions intelligentes, notamment la lecture à voix haute des courriels Outlook et la transcription vocale en direct des diapositives PowerPoint. 

Toutefois, de nouvelles informations sur les futurs AirPods suggèrent qu’Apple pourrait suivre l’exemple de ses rivaux. Un rapport publié dans DigiTimes (via MacRumours) affirme que la future paire d’AirPods pourrait inclure des capteurs de lumière ambiante. Ces capteurs de lumière, comme le suppose DigiTimes, pourraient être utilisés pour mesurer des données de santé, notamment le nombre de pas, surveiller la fréquence cardiaque et autres caractéristiques.

Mais le bilan de cette publication est mitigé, comme l’explique MacRumours : « Les sources de DigiTimes fournissent souvent des informations fiables, mais le site a un bilan mitigé lorsqu’il s’agit d’interpréter ces informations et de déchiffrer avec précision les plans d’Apple. » Puis il poursuit : « Au début de l’année dernière, DigiTimes a affirmé qu’Apple lancerait la prochaine génération d’AirPods avec des “fonctions de surveillance de la santé” au cours du premier semestre 2019. Alors qu’Apple a lancé la deuxième génération d’AirPods en mars 2019, sans aucune fonction de surveillance de la santé. »

Cependant, l’inclusion de telles fonctions dans les futurs AirPods serait très judicieuse pour Apple compte tenu de son travail considérable de suivi de la santé et de la condition physique via son application Health et l’Apple Watch. Les capteurs de lumière de ces futurs AirPods pourraient être conceptuellement similaires à la façon dont l’Apple Watch mesure le rythme cardiaque. En effet, l’Apple Watch abrite un capteur cardiaque optique, qui utilise une technique appelée photopléthysmographie pour recueillir des données. Comme le décrit Apple : « Le sang est rouge parce qu’il réfléchit la lumière rouge et absorbe la lumière verte. L’Apple Watch utilise des lumières LED vertes couplées à des photodiodes photosensibles pour détecter la quantité de sang qui circule dans votre poignet à un moment donné. »

Comme le note MacRumours, il n’est pas certain que cette technologie de capteur de lumière puisse s’intégrer dans la version actuelle des AirPods. Il serait plus probable de la voir intégrée aux grands casques de fitness d’Apple, tels que le Powerbeats Pro. Cependant, la technologie est déployée, et si cette information est exacte, elle pourrait révolutionner le marché des casques sans fil. 

Ce n’était qu’une question de temps avant que l’intelligence artificielle n’intègre les casques sans fil à l’image des autres accessoires technologiques. Mais il est intéressant de voir Apple prendre un chemin différent que Google, en s’appuyant sur le succès de sa technologie de mesures biométriques plutôt que de concurrencer les prouesses de l’IA de Google Assistant. Les Airpods d’Apple, et les écouteurs sans fil en général, pourraient avoir un aspect et des fonctions très différents au cours des deux prochaines années.

 

Article traduit de Forbes Us – Auteur :Jay McGregor

<<< À lire également : Cet Autrichien A Fait Fortune Avec Les Microbatteries Des AirPods d’Apple >>>