Signal, une application de messagerie cryptée, a connu un afflux massif de nouveaux téléchargements la semaine dernière. Les utilisateurs, à la recherche de plus de confidentialité, fuient WhatsApp et d’autres réseaux sociaux, à tel point que l’application a déclaré avoir rencontré des problèmes techniques vendredi.

Faits marquants

  • Sous l’effet de l’augmentation du trafic, les messages du vendredi matin ont mis beaucoup de temps à s’envoyer et certains ne se sont jamais envoyés. 
  • L’application Signal a déclaré dans un communiqué qu’elle avait « ajouté de nouveaux serveurs et de la capacité supplémentaire à un rythme record chaque jour de la semaine sans interruption, mais à présent, elle a dépassé nos prévisions, même les plus optimistes ».
  • Signal est cryptée de bout en bout, ce qui signifie que personne, à l’exception de l’expéditeur et du destinataire, pas même Signal, n’a accès au contenu des messages des utilisateurs.
  • Le classement de Signal en tête de l’App Store est en partie dû à des rumeurs infondées selon lesquelles WhatsApp commencerait à partager les messages des utilisateurs avec la société mère Facebook.
  • Bien que WhatsApp, qui est également cryptée de bout en bout, ait informé les utilisateurs d’un changement dans sa politique de confidentialité, elle ne partagera pas les messages des utilisateurs avec Facebook, et ne partagera les données de WhatsApp que lorsque les utilisateurs discuteront avec une entreprise en utilisant la fonction de service client de WhatsApp.
  • Dans le même temps, la disparition de l’application de réseaux sociaux conservatrice Parler, ainsi que la suspension des comptes du président Donald Trump sur différents réseaux, ont suscité l’anxiété au sujet de la Big Tech, et les conservateurs recherchent des plateformes de communication plus privées qui n’impliquent pas Apple, Google ou d’autres grosses sociétés de réseaux sociaux.

 

Contexte clé

L’application Signal a été lancée en 2013 par le chercheur en sécurité Matthew Rosenfield, qui utilise le pseudonyme Moxie Marlinspike. Elle est populaire depuis des années auprès des journalistes et des militants qui cherchent à éviter les regards indiscrets, mais c’est la première fois qu’elle est aussi reconnue par le grand public. L’application a été transformée en association à but non lucratif en 2018 avec l’aide du cofondateur de WhatsApp, Brian Acton, qui a quitté Facebook parce qu’il s’opposait à la volonté de la société de monétiser WhatsApp. Signal a notamment été soutenue par Jack Dorsey, Elon Musk et Edward Snowden.

À surveiller

Si le cryptage de bout en bout de Signal est salué par les experts en matière de protection de la vie privée, les forces de l’ordre mettent en garde contre le fait que les groupes extrémistes et les terroristes peuvent utiliser des messages cryptés pour communiquer, ce qui peut entraver les enquêtes sur de telles activités. Les militants d’extrême droite, évincés des applications sociales classiques la semaine dernière, affluent déjà vers d’autres applications cryptées, telles que Telegram, qui a des fonctions plus sociales.

 

Article traduit de Forbes US – Auteure : Rachel Sandler

<<< À lire également : Brian Acton : Pourquoi il a vendu WhatsApp et renoncé à 850 millions de dollars >>>