Après avoir été pendant des années un service que beaucoup considéraient comme évident, l’internet à haut débit a le vent en poupe. Durant la pandémie, la situation a attiré l’attention sur ceux qui n’ont pas accès à l’internet à haut débit à domicile, ainsi que ceux qui paient trop cher des vitesses inadéquates en raison du manque de concurrence.

 

Au début du mois, Consumer Reports a lancé une initiative intitulée « Broadband Together », qui consiste à interroger les gens sur leurs connexions domestiques et à leur demander de télécharger des copies de leurs factures Internet. À ce jour, près de 29 000 personnes ont répondu à l’enquête, selon un porte-parole de Consumer Reports, et un peu plus de la moitié d’entre elles ont téléchargé leurs factures.
L’objectif, selon Jonathan Schwantes, conseiller politique principal de CR, est de se faire une idée des vitesses payées par les gens, ainsi que des coûts supplémentaires éventuels. Les entreprises de câblodistribution et de télécommunications sont connues pour ajouter des frais supplémentaires aux factures, ce qui fait finalement grimper le prix mensuel au-delà de ce qui est annoncé.

« Je pense qu’avant la pandémie, la question était de savoir si les gens avaient accès à internet », déclare Jonathan Schwantes. « Votre immeuble, votre maison sont-ils câblés pour le haut débit ou non ? La question devient maintenant : même si vous êtes câblé pour le haut débit, pouvez-vous vous le permettre ? »
L’enquête de CR demande aux personnes interrogées de se connecter à un compte existant ou d’en créer un nouveau, gratuit. Ensuite, leurs vitesses de téléchargement et d’envoi sont testées, puis les participants sont invités à télécharger la dernière facture de leur fournisseur d’accès à Internet. La plupart des sites web des fournisseurs d’accès à Internet permettent aux clients de télécharger une copie PDF de leur facture, même s’ils sont en autopaiement, et c’est ce document que la CR souhaite obtenir.

CR affirme qu’il ne collecte pas les mots de passe, les codes PIN, les numéros de compte, les numéros de téléphone ou toute autre information sensible, bien que certaines de ces informations soient susceptibles de figurer sur la facture que vous téléchargez. Les personnes qui n’ont pas envie de fournir une facture à CR peuvent passer directement à un bref questionnaire démographique qui les interroge sur la fiabilité du service Internet et leur satisfaction générale à l’égard du fournisseur d’accès. Jonathan Schwantes a précisé que les factures seront supprimées et que seules les données nécessaires à l’évaluation des prix et du niveau de service seront conservées. Les résultats seront publiés à la fin de l’automne, a-t-il précisé.
En 2019, le magazine a adopté une approche similaire pour une enquête sur les factures de télévision par câble, où les frais supplémentaires sont encore plus courants. Comme les deux services sont souvent regroupés, il peut être difficile de dire exactement combien les clients paient pour l’internet par rapport à la télévision. M. Schwantes a déclaré que les experts en données de la CR espèrent être en mesure de le découvrir également.
Entre-temps, CR a également mis en ligne un outil qui peut vous éviter de payer pour un niveau de vitesse supérieur à celui dont vous avez besoin. La page « How Much Internet Speed Do You Really Need ? » vous demande combien d’appareils vous avez chez vous et comment vous les utilisez. Chaque utilisation se voit attribuer un score en mégabits par seconde, des éléments comme le streaming 4K nécessitant beaucoup plus de vitesse que la lecture d’un e-mail. Vous constaterez peut-être que vous n’avez pas besoin d’un débit aussi élevé. 

 

Internet
L’outil de Consumer Reports vous indique le débit en fonction de ce que vous faites et du nombre d’appareils que vous possédez. Capture d’écran de Forbes

 

Je paie pour un service de 1 Gbps, mais comme vous pouvez le voir ci-dessus, l’outil a indiqué que notre foyer avait besoin d’un peu moins de 100 Mbps. Je ne bénéficierais pas d’un service gigabit si je ne l’obtenais pas à un prix promotionnel, mais lorsque cette offre prendra fin au printemps prochain – et que mon abonnement de 70 dollars par mois passera à 100 dollars par mois – je serai tout à fait disposé à ralentir pour économiser de l’argent. Ou à changer de fournisseur.

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Dwight Silverman

 

<<< À lire également : L’internet des objets pour soutenir la transition énergétique >>>