Les autorités australiennes ont annoncé la prolongation du confinement dans l’État de Victoria et dans sa capitale, Melbourne, alors que les deux villes les plus peuplées du pays et leurs environs luttent pour contrôler une épidémie alimentée par le variant Delta qui menace de mettre à mal les succès antérieurs de l’Australie dans le contrôle de la pandémie.

 

Faits marquants

  • L’État de Victoria, qui devait précédemment sortir du confinement à minuit mardi, a enregistré 13 nouveaux cas de Covid-19 à l’échelle locale.
  • Lors de l’annonce de la prolongation, le Premier ministre de l’État de Victoria, Daniel Andrews, a déclaré que la décision concernant la fin du confinement serait prise mardi, après que des tests et des recherches supplémentaires ont été effectués sur les cas.
  • Daniel Andrews a précisé que les règles de confinement ne seraient pas levées tant que des cas locaux seraient détectés.
  • L’État le plus peuplé d’Australie, la Nouvelle-Galles du Sud, a signalé 98 nouveaux cas locaux, la plupart dans et autour de sa capitale Sydney.
  • Au moins 20 des nouveaux cas ont eu des interactions avec d’autres personnes au cours de leur période infectieuse, ce qui devrait conduire à un plus grand nombre de cas positifs.
  • Le confinement dans les deux plus grandes régions urbaines d’Australie signifie que près de la moitié des 25 millions d’habitants du pays sont actuellement en confinement.

 

Nombre important

11%. C’est la population totale de l’Australie qui a été entièrement vaccinée contre le Covid-19, selon le Sydney Morning Herald. Les experts ont mis en cause la lenteur du déploiement des vaccins en Australie comme l’une des raisons principales de ces nouvelles épidémies.

 

Tangente

La lenteur du déploiement des vaccins semble affecter la popularité du Premier ministre Scott Morrison et de son gouvernement. Selon un sondage publié par The Australian, la cote de popularité de M. Morrison a chuté de deux points pour atteindre 51 % au cours des deux dernières semaines. Le taux d’approbation est à son niveau le plus bas depuis que le leader australien a fait face à des critiques majeures au début de l’année dernière concernant sa réponse aux feux de brousse dévastateurs qui ont englouti certaines parties du pays. Le soutien à la Coalition gouvernementale de Morrison, composée des Partis libéral et national, a également chuté, tandis que le soutien au Parti travailliste d’opposition a augmenté. Quelque 39% des personnes interrogées affirment qu’elles voteraient pour la Coalition lors des prochaines élections, tandis que 39% ont exprimé leur soutien au Parti travailliste.

 

Contexte clé

Au départ, l’Australie avait presque réussi à endiguer la propagation locale du Covid-19 en utilisant un mélange de recherche des contacts, de limitation des déplacements et de mesures de quarantaine strictes pour les voyageurs entrants. Cependant, au début de la dernière épidémie à Sydney, Gladys Berejiklian, Première ministre de la Nouvelle-Galles du Sud, et son gouvernement ont hésité à imposer un confinement strict. La décision de Mme Berejiklian de retarder le confinement a été sévèrement critiquée, mais elle a reçu le soutien du gouvernement fédéral du pays. Le fort soutien du gouvernement fédéral à Mme Berejiklian a suscité la dissidence des dirigeants d’autres États. La semaine dernière, l’État de Nouvelle-Galles du Sud a été contraint de prolonger de deux semaines le confinement à Sydney et dans ses environs, le nombre de cas demeurant élevé.

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Siladitya Ray

 

<<< À lire également : L’Australie restreint l’administration du vaccin AstraZeneca aux personnes de plus de 60 ans, rejoignant ainsi l’Italie, la Grèce et d’autres pays >>>