➡ Vivez intensément Cannes 2021 avec notre envoyé spécial Théodore Laurent. Informations, coulisses, interviews en direct de la Croisette avec Forbes.


➡ FILMS DU JOUR

Lingui, les liens sacrés de Mahamat-Saleh Haroun

Le réalisateur tchadien Mahamat-Saleh Haroun est pour la 3e fois en lice pour la palme d’or à Cannes. 11 ans après avoir remporté le prix du jury avec Un homme qui cri, il revient avec un film centré sur deux tabous de la société tchadienne : l’excision et l’interdiction d’avorter. 

Rejetée par sa famille, Amina vit avec sa fille unique de 15 ans dans un faubourg de N’djaména. Tout bascule quand sa fille, Maria, lui apprend qu’elle est enceinte et désire avorter. Dans un pays où cette pratique est condamnée par la religion et par la loi, Amina et Maria vont devoir se battre pour arriver à leurs fins. 

Lingui, les liens sacrés est un film très engagé et ouvertement progressiste. Mahamat-Saleh Haroun utilise sa caméra pour initier les mentalités à des évolutions sur le droit des femmes à disposer de leur corps dans un pays où la religion et le patriarcat domine.

Date de sortie : 10 novembre 2021


Julie (en 12 chapitres), de Joachim Trier 

Joachim Trier joue dans la subtilité pour son dernier long-métrage. Le film raconte l’évolution d’une femme moderne entre quête amoureuse, professionnelle et personnelle. Séquencé en 12 chapitres plus un prologue et épilogue, le cinéaste norvégien s’attarde sur des périodes marquantes de la vie de Julie, plus précisément autour de la trentaine. 

Joachim Trier livre un film tendre et mélancolique parsemé d’une touche d’humour très fine et juste. Le portrait de cette jeune femme indécise est séduisant et fait de ce film un candidat déclaré à la palme d’or. 

Date de sortie : 13 octobre 2021


La décla du jour | Suite à la projection de son film Lingui, les liens sacrés, Mahamat-Saleh Haroun a pris la parole devant le public du Grand Théâtre Lumière. Très ému, il a délivré un message positif à la foule “La première fois que je suis venu à Cannes, j’étais au dernier rang, tout en haut de la salle. Je me suis alors dit que cela serait bien que j’arrive en bas un jour (où sont placées les équipes de film)” avant d’ajouter “J’aime à penser qu’il y a, aujourd’hui, un/une jeune au dernier rang qui un jour sera à ma place, et ça, c’est ce qui me galvanise”.

L’info du jour | On a vu Stillwater et tout ce qu’on peut vous dire c’est que le film a de grandes chances d’être un succès en France. En effet, le thriller réalisé par Tom McCarthy condense plusieurs critères susceptibles de séduire le public français. Dans un premier temps, on peut parler de son casting franco-américain XXL avec Matt Damon et Abigail Breslin (Little Miss Sunshine), Camille Cottin, Moussa Maaskri (Bronx, Taxi 5, Carbone) et le jeune espoir Idir Azougli (Shéhérazade).  Simplement aussi pour la curiosité. Qui n’a pas envie de voir comment Matt Damon se débrouille en plein cœur de la cité phocéenne ? Troisièmement parce que le résultat est solide. Malgré quelques longueurs, le scénario tient le spectateur en haleine grâce à sa juste connaissance du microcosme marseillais.

 

A lire également : Festival de Cannes 2021 | Films en compétition | Léos Carax en roue libre | Lancement de la Quinzaine des Réalisateurs et d’un Certain regard