Alors que le variant Delta, très infectieux, se répand dans de nombreux États de l’Ouest et du Sud des États-Unis, son taux de transmission élevé pourrait faire passer les niveaux actuels d’immunité d’environ 50 % à 85 %, même si les taux de vaccination continuent de plafonner, a déclaré le Dr Scott Gottlieb, ancien responsable de la Food and Drug Administration, lors d’une interview dimanche.

 

Faits clés

  • « Étant donné le degré de transmissibilité de ce variant », a déclaré le Dr Gottlieb à l’émission This Week de CBS News, il est probable qu’environ 85 % de la population américaine se retrouvera avec un certain niveau d’immunité face au Covid-19.
  • Avec environ 55 % de la population au moins partiellement immunisée grâce à la vaccination et un tiers des Américains ayant été infectés naturellement, M. Gottlieb a noté que des millions d’Américains restent vulnérables et ont maintenant le choix quant à la façon dont ils acquièrent l’immunité.
  • Même les personnes immunisées par une infection naturelle sont exposées à un risque accru, a ajouté M. Gottlieb, citant des données montrant que l’immunité des personnes infectées naturellement par le Covid-19 – et en particulier celles qui sont plus âgées – diminue après environ huit mois.
  • Le médecin prédit que le Covid-19 agira effectivement comme une « deuxième grippe circulante cet hiver », bien qu’il ait ajouté que sa proéminence « pourrait être légèrement pire ».

 

Citation cruciale

« Je ne déclarerai pas que la mission est accomplie. Je pense que le combat sera long », a déclaré M. Gottlieb dimanche. « Vous assistez à un découplage entre les cas, les hospitalisations et les décès parce qu’il y a tellement d’immunité dans la population – pas seulement par la vaccination – mais aussi par une infection antérieure…. Mais il est probable que ce virus devienne endémique. Nous allons devoir y faire face. »

 

Contexte clé

Depuis le début de la pandémie, les experts ont longtemps affirmé que la menace du Covid-19 s’estomperait en grande partie une fois que l’immunité collective serait atteinte, c’est-à-dire une proportion d’immunité suffisamment importante pour rendre la transmission de personne à personne hautement improbable au sein d’une communauté. Le Dr Anthony Fauci, principal expert national en matière de maladies infectieuses et directeur de l’Institut national des allergies et des maladies infectieuses, a déclaré que cela pourrait se produire à partir d’un taux d’immunité de 70 à 85 %, mais d’autres membres de la communauté médicale ont prévenu que le variant delta hautement transmissible pourrait repousser le seuil d’immunité requis. « La chose la plus importante que nous puissions faire pour arrêter la propagation du Covid-19 et de ses variants est de veiller à ce que toutes les personnes éligibles se fassent vacciner », a déclaré la semaine dernière le Dr Tomás Aragón, responsable de la santé publique en Californie, dans un communiqué, tout en prévenant les habitants que les taux d’infection augmentaient à nouveau, le variant delta étant devenu la souche dominante dans l’État.

 

Nombre important

70%. C’est le pourcentage d’Américains que le président Joe Biden espérait voir se faire vacciner avant le 4 juillet. Bien que 67 % des adultes américains aient reçu au moins une dose, une majorité écrasante d’États n’a pas atteint l’objectif de Joe Biden.

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Jonathan Ponciano

<<< À lire également : Covid-19 : le variant Delta frappe Sydney, la Première ministre de la Nouvelle-Galles du Sud met en garde la population >>>