COVID-19 | L’État le plus peuplé d’Australie, la Nouvelle-Galles du Sud, et plus particulièrement sa capitale Sydney, est confronté à une recrudescence de cas de covid-19, alimentée par le variant Delta hautement contagieux. La région a enregistré une hausse à deux chiffres du nombre de nouveaux cas pour la troisième journée consécutive, faisant craindre que les progrès réalisés contre la propagation de la pandémie en Australie ne soient compromis par la lenteur de la campagne vaccinale et la montée en puissance de variants plus contagieux.

 

Jeudi 24 juin, la Nouvelle-Galles du Sud a enregistré 11 nouveaux cas de contamination locale, ce qui porte le nombre de cas total à 40, indique Reuters. Le covid-19 n’a pas épargné les dirigeants de l’État. En effet, le ministre de l’Agriculture, Adam Marshall, a été testé positif ce jeudi, ce qui a obligé le parlement de la Nouvelle-Galles du Sud à fermer ses portes.
La Première ministre de l’État, Gladys Berejiklian, qui a été testée négative jeudi 24 juin, a déclaré à la presse que l’État traversait sa « période la plus effrayante » depuis le début de la pandémie. La Première ministre de l’État refuse toutefois de remettre en place un confinement strict. Selon elle, les restrictions actuellement en vigueur dans le Grand Sydney sont suffisantes à ce stade.
Les autorités ont interdit aux habitants de sept quartiers de Sydney de quitter la ville, les rassemblements à domicile sont limités à cinq personnes et le port du masque est obligatoire dans tous les lieux couverts de la ville. La Nouvelle-Galles du Sud a été coupée du reste du pays, les États voisins ayant fermé leurs frontières ou imposé des restrictions importantes aux voyageurs en provenance de cet État.

Au total, seulement 2,98 % de la population de la Nouvelle-Galles du Sud a été entièrement vaccinée contre le covid-19, selon le système de suivi du Sydney Morning Herald. Alors que plus de 21 % de la population a reçu au moins une dose, il a été démontré que le variant delta atténue considérablement l’efficacité d’une dose unique.
L’Australie a largement réussi à endiguer la propagation du covid-19 à l’intérieur de ses frontières en s’appuyant sur le traçage des cas contact, la limitation des déplacements et une quarantaine stricte pour les voyageurs arrivant sur le territoire. Le mois dernier, l’État de Victoria avait utilisé une stratégie similaire après qu’une « épidémie hautement infectieuse » a touché Melbourne. Mark McGowan, le Premier ministre d’Australie-Occidentale, a également exhorté les autorités de la Nouvelle-Galles du Sud à adopter une approche similaire pour « écraser et éradiquer » le virus. Selon lui, des mesures « légères » pourraient entraîner une épidémie plus importante.
Si la campagne vaccinale s’est accélérée en Australie au cours du dernier mois, elle est toujours confrontée à des problèmes d’approvisionnement. Des pénuries du vaccin Pfizer-BioNTech devraient ainsi ralentir le déploiement de la campagne vaccinale jusqu’à la fin du mois de juillet. Jusqu’à présent, l’Australie a administré environ 7 millions de doses de vaccin, 24 % de la population ayant reçu au moins une dose.

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Siladitya Ray

<<< À lire également : Selon une étude, les cas de Covid doublent tous les 11 jours en Angleterre, alors que le nombre de jeunes non vaccinés augmente >>>