Pendant que le monde aura les yeux tournés vers le rover Perseverance qui doit se poser sur Mars vers 21 heures 55 [Nous vous proposons de vivre ce live historique], une autre mission d’exploration de la planète Mars est toujours en cours. Développée par la NASA, la mission InSight se poursuit courageusement malgré la poussière, le froid et les problèmes techniques.

 

La sonde spatiale InSight s’est posée sur Mars en 2018 pour en apprendre davantage sur les planètes rocheuses. Cette mission est une véritable mine d’informations, malgré des conditions difficiles. L’un des objectifs du projet InSight est d’étudier et de mesurer les séismes sur Mars afin de disposer d’une meilleure connaissance de l’histoire de la planète rouge. Néanmoins, dans les semaines qui ont suivi son déploiement, la mission a rencontré quelques problèmes avec l’installation du capteur de flux thermique HP3 : la couche de régolithe était plus épaisse que prévu. Ce contretemps n’a pas découragé les chercheurs et les relevés scientifiques se poursuivent.

Comment vivre en direct l’atterrissage de Perseverance :

 

Heureusement, InSight permet de récolter de nombreuses informations précieuses sur la planète rouge, un rendement tel qu’une prolongation de la mission a été approuvée. Toutefois, la sonde va devoir affronter une autre difficulté : l’hiver. Durant cette saison, la lumière du Soleil sera insuffisante pour alimenter les panneaux solaires et pire encore, actuellement ces panneaux sont recouverts par une épaisse couche de poussière. La NASA a un plan pour réduire la consommation d’énergie pendant l’hiver afin que la mission puisse continuer. Bien que l’agence spatiale affirme que c’est un plan efficace, il n’y a aucune garantie que cela fonctionne.

La mission du rover Spirit s’est achevée rapidement à cause de l’hiver martien en 2010, quant à Opportunity, les communications ont été interrompues à la suite d’une immense tempête de poussière qui a recouvert ses panneaux solaires en 2018. L’hiver est une période dangereuse pour les astronefs, c’est pourquoi la NASA fait tout son possible pour maintenir InSight sur pieds.

« La quantité d’énergie disponible dans les mois qui viennent dépendra du temps. […] Nous avons mis au point une stratégie pour qu’InSight résiste à l’hiver et que nous puissions reprendre les relevés scientifiques quand l’intensité solaire augmentera », a déclaré Chuck Scott, chef de projet d’Insight au Jet Propulsion Laboratory (JPL, littéralement, « Laboratoire de recherche sur la propulsion par réaction ») de la NASA.

Durant l’hiver martien, InSight devra faire face à une difficulté de taille : ses panneaux solaires produiront beaucoup moins d’énergie (27 % de la capacité maximale). Pour que la sonde continue de fonctionner, l’énergie produite devra être soigneusement répartie tout en alimentant de nombreux instruments tels qu’un bras robotique, une radio (nécessaire pour échanger avec la Terre) et les radiateurs (indispensables sur Mars). Par ailleurs, la planète Mars sera loin du Soleil et ne s’en approchera pas avant juillet.

Ainsi, la sonde devra passer en mode économie d’énergie. Les scientifiques qui travaillent sur le projet InSight ont prévu de rationner l’énergie disponible en éteignant les instruments non indispensables aux missions d’explorations et de relevés (par exemple, les capteurs météorologiques permettant de savoir le temps sur Mars). En outre, tous les instruments devront être éteints quand Mars sera le plus éloigné du Soleil.

 

 

La NASA va également tenter de retirer la couche de poussière des panneaux solaires avant que les conditions climatiques ne s’aggravent. Les contrôleurs du JPL placeront le bras robotique d’InSight sur les panneaux pour prendre des photos, puis l’équipe prévoit de « pulser » (allumer et éteindre rapidement) les moteurs permettant de déployer panneaux pour tenter de retirer la poussière. « L’équipe considère que c’est un projet de longue haleine, mais il en vaut la peine », a déclaré le JPL.

Cependant, l’équipe reste optimiste quant à la capacité de la sonde à survivre à l’hiver qui arrive, car elle est en bonne condition actuellement. Même si l’énergie venait temporairement à manquer, le logiciel d’InSight redémarrera automatiquement dès que les panneaux recevront à nouveau la lumière du Soleil (le système électronique résiste aux températures glaciales).

Même en sommeil, InSight continuera à envoyer des données pour alimenter la recherche scientifique. En outre, l’équipe peut s’appuyer sur certains de ses travaux passés pour produire des articles scientifiques. Parmi les travaux intéressants de l’année dernière, on peut citer la détection d’un champ magnétique dix fois plus fort que prévu sur Mars et la recherche d’un lien entre les éclipses solaires et les séismes sur Mars.

 

Article traduit de Forbes US – Auteure : Elizabeth Howell

<<< À lire également : En route vers 2021 | Y a-t-il vraiment de la vie sur Mars ? >>>