Le gouvernement indien a autorisé un vaccin Covid-19 sans aiguille mis au point par une société pharmaceutique locale. Ce feu vert réglementaire pourrait contribuer à stimuler les taux d’immunisation du pays à un moment où l’Inde affronte une troisième vague de Covid-19.

 

Le vaccin a été développé par Zydus Cadila, une société pharmaceutique vieille de près de sept décennies. Contrairement aux vaccins Moderna et Pfizer, qui utilisent l’ARNm pour entraîner le système immunitaire à combattre le coronavirus, le vaccin Zydus, appelé ZyCoV-D, utilise une technologie basée sur l’ADN qui utilise le code génétique de certaines protéines virales pour entraîner le système immunitaire. Il s’agit du premier vaccin Covid de ce type à obtenir l’autorisation d’une agence de santé publique.

Les doses de ZyCoV-D sont constituées d’un « plasmide », petit morceau d’ADN circulaire que l’on trouve naturellement dans les bactéries. Le matériel génétique du SRAS-COV-2, responsable de la production de sa protéine spike, y est intégré. Lorsqu’il est injecté, il déclenche une réponse immunitaire. 

Il s’agit également du premier vaccin à recevoir une autorisation en Inde pour les adolescents de la tranche d’âge 12-18 ans. « Nous sommes particulièrement heureux que notre vaccin contribue à cette lutte contre le Covid-19 et permette au pays de vacciner une plus grande population, notamment dans la tranche d’âge des 12-18 ans », a déclaré Pankaj Patel, président de Cadila Healthcare Ltd. dans un communiqué de presse.

Il s’agit du septième vaccin autorisé en Inde, selon le site Covid-19 tracker. La société avait déposé une demande d’autorisation le 1er juillet, sur la base de ses données qui montraient une efficacité de 66,6 % pour les cas symptomatiques de Covid. Elle a également déclaré que les vaccins fonctionnaient contre le variant delta, bien qu’elle n’ait pas encore publié les données complètes de l’essai clinique de phase 3.  

Un autre aspect intéressant du vaccin de Zydus Cadila est qu’il ne nécessite pas d’aiguille. Le vaccin est administré par voie intradermique sur une période de 56 jours. Il utilise un système sans aiguille appelé Tropis, qui a été mis au point par une société du Colorado appelée Pharma Jet. Sa technologie utilise un jet de fluide à haute vitesse qui pénètre la peau pour administrer le vaccin.

Zydus Cadila a annoncé qu’elle commencerait à fabriquer 10 millions de doses d’ici octobre, ce qui n’est pas trop tôt. L’Inde a connu une deuxième vague désastreuse de Covid-19 en avril et mai, qui a entraîné une pénurie aiguë d’oxygène médical et une augmentation du nombre de décès. L’agence de santé publique du pays s’attend à ce qu’une troisième vague d’infections au Covid commence dès le mois prochain, et se prépare déjà. Moins de 10 % des Indiens sont actuellement vaccinés, mais le gouvernement tente de multiplier par cinq les taux de vaccination. Si ces taux ne s’améliorent pas, la troisième vague pourrait entraîner près de 600 000 cas par jour, selon un rapport de le NIDM (National Institute of Disaster Management) du gouvernement.

La société a également annoncé qu’elle allait bientôt commencer des essais cliniques pour les enfants âgés de 3 à 12 ans. Le rapport du NIDM a mis en évidence la crainte que les enfants soient infectés lors de la troisième vague imminente. Le rapport du NIDM a souligné la crainte que les enfants ne soient infectés lors de la troisième vague imminente. « C’est une source d’inquiétude, voire de panique selon les experts de la santé, car les enfants de moins de 18 ans ne sont toujours pas vaccinés en Inde », indique le rapport. Pouvoir vacciner dans cette tranche d’âge permettrait d’atténuer les pires effets de la troisième vague.

« Nous sommes particulièrement heureux que notre vaccin contribue à cette lutte contre le Covid-19 », a déclaré M. Patel dans un communiqué. « Et permette au pays de vacciner une plus grande population ».

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Aayushi Pratap

<<< À lire également : Les personnes entièrement vaccinées seraient deux fois moins susceptibles d&#8217;attraper le variant Delta >>>