Michelle Wu a été élue maire de Boston, selon l’Associated Press, faisant de la candidate progressiste la première femme et la première personne de couleur à remporter une élection de maire dans l’histoire de la ville.

 

Principaux faits

  • L’AP a annoncé l’élection de Michelle Wu mardi vers 23 heures, après la fermeture des bureaux de vote à 20 heures.
  • À 23h02, Michelle Wu menait sa collègue conseillère municipale Annissa Essaibi George de 60,8% à 38,8%, avec 62% des bureaux de vote de la ville, selon les résultats non officiels publiés par la ville (l’élection était non partisane, mais les deux candidates sont démocrates).
  • Annissa Essaibi George a concédé sa défaite à Michelle Wu mardi soir, selon plusieurs médias.
  • Michelle Wu et Annissa Essaibi George étaient toutes deux en passe de devenir la première femme de couleur à remporter une élection à la mairie de Boston : Michelle Wu est la fille d’immigrants taïwanais, et le père d’Annissa Essaibi George a immigré de Tunisie.
  • Au début de cette année, l’actuelle maire par intérim de Boston – Kim Janey – est devenue la première femme politique noire à occuper le poste de chef de l’exécutif de la ville, après que l’ancien maire Marty Walsh a démissionné au milieu de son mandat pour devenir secrétaire américain au Travail. Kim Janey a lancé une campagne pour un mandat complet de maire, mais elle a été éliminée lors d’une course préliminaire en septembre qui a réduit un champ de cinq candidats majeurs à Michelle Wu et Annissa Essaibi George.

 

Le contexte

Née à Chicago et ancienne collaboratrice de campagne de la sénatrice Elizabeth Warren (D-Mass.), Michelle Wu a siégé au conseil municipal de Boston pendant près de huit ans. Elle s’est présentée au poste de maire sur une plateforme progressiste, poussant à une réforme radicale du département de la police, offrant un service gratuit sur le système de transport en commun de Boston géré par l’État, réécrivant les règles de zonage de la ville et contrôlant les coûts de logement en rétablissant le contrôle des loyers, une idée controversée qui est interdite par la loi de l’État. Pendant ce temps, Annissa Essaibi George – une ancienne enseignante – a déclaré que le contrôle des loyers et la gratuité des transports publics étaient irréalisables et économiquement risqués, et elle a fait pression pour embaucher plus de policiers et a accusé Michelle Wu de chercher à financer la police (Michelle Wu a nié cette affirmation). Comme de nombreux habitants de Boston, Michelle Wu a grandi dans un autre État et a déménagé dans le Massachusetts pour faire des études supérieures, ce qui contraste avec d’autres politiciens de Boston, notamment Annissa Essaibi George, qui est originaire du quartier de Dorchester, et qui a fait état de ses profonds liens avec la communauté pendant sa campagne.

 

Fait surprenant

Michelle Wu et Annissa Essaibi George ont travaillé dans le secteur public pendant la majeure partie de leur carrière, mais elles ont toutes deux une certaine expérience des petites entreprises. Après avoir obtenu son diplôme à Harvard, Michelle Wu est brièvement retournée à Chicago pour s’occuper de sa mère (qui souffrait d’une maladie mentale) et a ouvert un salon de thé à thème littéraire avec sa famille, selon le Boston Globe. Quant à Annissa Essaibi George, elle gère un magasin de fils et de tissus, qu’elle a utilisé comme base pour coudre une multitude de masques de protection au début de la pandémie de Covid-19.

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Joe Walsh

 

<<< À lire également : Élections allemandes : les sociaux-démocrates battent de justesse la coalition conservatrice de Angela Merkel >>>