L’ancien président Barack Obama et l’ancienne première dame Michelle Obama ont marqué mardi le début de la construction du Centre présidentiel Obama dans le quartier sud de Chicago, plus de cinq ans après l’annonce de ce projet controversé.

 

Principaux faits

  • Les Obama ont choisi l’emplacement, Jackson Park, en partie en raison de sa valeur sentimentale, a déclaré mardi l’ancien président, décrivant Chicago comme « là où presque tout ce qui m’est précieux a commencé ».
  • Le Centre présidentiel Obama sera construit à quelques kilomètres de l’endroit où Barack Obama a commencé sa carrière politique en tant qu’organisateur communautaire, du quartier où Michelle Obama a grandi, de la salle de réception où ils se sont mariés et des hôpitaux où leurs filles Malia et Sasha sont nées, a déclaré l’ancien président mardi.
  • Barack Obama a également déclaré qu’il souhaitait construire la bibliothèque présidentielle dans cette zone en raison de sa proximité avec « des quartiers dynamiques … où nous pensons pouvoir faire la différence ».
  • L’ancien président a exprimé l’espoir que le centre sera plus qu’une archive et qu’il contribuera à « redonner » au South Side et à Chicago en devenant un « foyer vivant et prospère » pour la culture de la ville.
  • Le gouverneur de l’Illinois, J.B. Pritzker, et la maire de Chicago, Lori Lightfoot, ont assisté à la cérémonie.

 

Le contexte

La nouvelle que la bibliothèque présidentielle Obama se dirigerait vers Chicago a été annoncée pour la première fois en 2015, après que le lieu de naissance de Barack Obama, Honolulu, à Hawaï, ait également été envisagé, bien que Chicago ait été le premier choix de Barack Obama. Le centre de 830 millions de dollars s’est avéré controversé. En 2018, un groupe d’écologistes a intenté un procès pour bloquer la construction dans Jackson Park et a fait valoir que les terres publiques ne devraient pas être utilisées pour un projet privé, un procès qui a ensuite été rejeté par un juge fédéral. Pas plus tard que le mois dernier, une deuxième tentative d’empêcher la pose de la première pierre du projet a été rejetée par un juge. Les habitants ont également exprimé des inquiétudes quant à l’embourgeoisement possible des quartiers environnants à la suite du projet. L’ouverture du centre était prévue pour cette année, mais elle a été retardée par les poursuites judiciaires et la pandémie de coronavirus. Le complexe comprendra un musée, la première bibliothèque présidentielle entièrement numérisée, une nouvelle branche de la Chicago Public Library et des espaces verts.

 

Article traduit de Forbes US – Auteure : Carlie Porterfield

 

<<< À lire également : « Mama Sarah », la « grand-mère » de Barack Obama, meurt à l’âge de 99 ans. Son héritage comprend l’éducation des orphelins >>>