LE GRÊLÉ | Cette affaire a défrayé la chronique dans les années 1980-1990. Aujourd’hui, les enquêteurs peuvent enfin mettre un terme aux recherches pour retrouver le tueur et violeur en série qui a terrorisé Paris entre 1986 et 1994.


 

Il aura fallu attendre 35 ans pour enfin découvrir l’identité du tueur en série responsable de plusieurs viols et meurtres brutaux à Paris dans les années 1980-1990. Dans une lettre de suicide, un ancien gendarme et policier à la retraite a avoué être l’auteur de ces crimes avant de mettre fin à ces jours. L’ancien représentant de l’ordre avait été convoqué par la police pour être interrogé dans le cadre de l’enquête sur « Le Grêlé », selon plusieurs médias français.

François V., 56 ans, a avoué être « Le Grêlé », le tueur et violeur en série dont le portrait-robot avait été largement diffusé en 1986 après l’homicide de la petite Cécile Bloch, 11 ans. Le portrait-robot représentait un homme aux cheveux châtains, âgé d’environ 25 ans, mesurant 1,80 m et ayant une peau grêlée sur le visage à cause de cicatrices d’acné.

Le corps de François V. a été retrouvé au Grau-du-Roi, une station balnéaire près de Montpellier, dans le sud de la France, à environ huit heures de route de Paris. L’ancien gendarme faisait l’objet d’une surveillance par les autorités et il devait fournir un échantillon de son ADN à la police.

Des tests médico-légaux ont permis de confirmer l’authenticité des aveux de François V.

« Le Grêlé » aurait commis au moins six viols et trois meurtres d’une extrême brutalité, dont ceux de la petite Cécile Bloch (11 ans), de Karine Leroyand (19 ans), de Gilles Politi (38 ans) et de sa jeune fille au pair, Irmgard Mueller (21 ans). Selon The Daily Beast, Gilles Politi et Irmgard Leroyand ont également été « sauvagement torturés » avant d’être tués.

En mai dernier, un autre tueur en série français ayant sévi à la fin du XXe siècle est décédé en prison alors qu’il purgeait deux peines de prison à vie : Michel Fourniret.

 

Article traduit de Forbes US – Auteure : Téa Kvetenadze

<<< À lire également : Spéculation | La police sur les traces d’un gang de voleurs de Lego >>>