A l’occasion de la journée internationale des droits des femmes, l’Insee met à jour ses 19 indicateurs clés sur les inégalités entre les hommes et les femmes en France. De quoi donner à voir un panorama des déséquilibres de genre dans la société. 

Population et santé 

En France, en 2015, 13% des femmes âgées entre 25 et 54 ans sont des cheffes de famille monoparentale. Contre seulement 2,8% des hommes. Dans les DOM, l’écart est encore plus significatif : la mono-parentalité concerne 28,3% des femmes contre 3,8% des hommes. 

En 2015, 5,2% des femmes de plus de 60 ans vivent en institution contre 3% des hommes. 

En 2017, l’âge moyen de la parentalité était de 30,3 ans pour les femmes, soit 3,1 ans plus tôt que les hommes. 

L’espérance de vie à la naissance demeure un indicateur où les femmes ont un avantage net sur les hommes : 85,3 ans pour les unes, 79,4 pour les autres. 

Enseignement et éducation 

Tout au long de leurs parcours scolaires et estudiantins, les jeunes femmes semblent en position dominante par rapport à leurs homologues masculins. En 2015, 85,7% des femmes de 18 ans étaient scolarisées, soit 4,8 points de plus que les hommes. Un quart de ces jeunes femmes sont inscrites en bac professionnel contre près d’un tiers des hommes. 

Chez les 25-54 ans, 35% des hommes sont diplômés du supérieur, contre 42% des femmes. 

En revanche, le taux d’emploi chez les non diplômés de 25 à 54 ans s’élève à 69,9% chez les hommes, contre seulement 53,5% chez les femmes. 

Travail et emploi

Le taux d’activité général en France en 2015 chez les 25-54 ans est également supérieur chez les hommes : 95,3% entre 88,1 chez les femmes. 

La diversité des emplois occupés est également plus forte chez les hommes : 19 familles professionnels concentrent la moitié des emplois des hommes contre 12 seulement pour les femmes. 

Le travail à temps-partiel est également un indicateur connu des inégalités de genre dans le monde du travail. Plus d’un quart des femmes occupent un tel emploi contre 5,7% des hommes. 

Le chômage est également supérieur de 1,8 points chez les femmes par rapport aux hommes dans la tranche des 25-54 ans. 

Revenus et salaires

Les inégalités de salaire ne sont un secret pour personne. En 2015, le salaire net annuel moyen en équivalent temps-plein est de 23 837 € pour les femmes contre 29 271 pour les hommes. Soit 18,6% d’écart. Pour les cadres, la différence grimpe même à 20% toujours en faveur des hommes. 

Concernant le revenu salarial annuel net moyen en 2015, celui des hommes est de 6 000 euros supérieur à celui de leurs congénères de l’autre sexe : 25 350 contre 19 130.

Conditions de vie et société 

En 2015 toujours, la part de chefs de famille monoparentale propriétaires était de 27,4% chez les femmes. C’est 20 points de plus chez les hommes. 

L’Insee rappelle également que 76,0% des cadres dirigeants des entreprises sont des hommes en 2017. 

Les hommes sont également majoritaires parmi les licenciés de sport avec 68,8%.

Enfin, seules 16,7% des maires sont des mairesses dans l’hexagone. Les femmes représentent 41,8% des conseillers municipaux.