Le président des États-Unis Joe Biden a demandé à la Commission fédérale du commerce d’ouvrir une enquête sur les raisons de la flambée des prix de l’essence aux États-Unis malgré la baisse des prix du pétrole et de l’essence non finie, suggérant que les compagnies pétrolières pourraient utiliser des moyens illégaux pour augmenter leurs profits.

 

Faits essentiels

  • Joe Biden a envoyé une lettre à la présidente de la FTC, Lina Khan, mercredi, lui demandant d’enquêter immédiatement sur ce qu’il a appelé « les preuves croissantes d’un comportement anti-consommateur des compagnies pétrolières et gazières ».
  • Le prix moyen d’un gallon d’essence à la pompe aux États-Unis est de 3,41 dollars, selon l’AAA, ce qui, selon M. Biden, représente une augmentation de 3 % par rapport au mois dernier.
  • Le prix de l’essence non finie, qui est combinée à d’autres liquides avant d’arriver à la pompe, a baissé de 5 % le mois dernier, ce que M. Biden a qualifié de « grand écart inexpliqué » étant donné que les prix à la pompe évoluent généralement en même temps que le prix de l’essence non finie.
  • Biden a fait remarquer que les deux plus grandes compagnies pétrolières américaines, Exxon et Chevron, sont en passe de doubler leur bénéfice net par rapport à 2019, et qu’elles prévoient de dépenser des milliards de dollars en rachats d’actions.

 

Citation clé

« Je n’accepte pas que les Américains qui travaillent dur paient plus cher leur essence à cause d’une conduite anticoncurrentielle ou potentiellement illégale », a déclaré M. Biden, bien qu’il n’ait pas spécifiquement nommé d’activités illégales dans la lettre.

 

Critique principale

Frank Macchiarola, vice-président de l’American Petroleum Institute, a répondu à M. Biden dans une déclaration, affirmant que les prix sont en hausse parce que la demande dépasse l’offre. « Il s’agit d’une distraction par rapport au changement fondamental du marché qui a lieu et aux décisions gouvernementales malavisées qui exacerbent cette situation difficile », a déclaré M. Macchiarola.

 

Contexte clé

Les prix de l’essence ont grimpé en flèche au cours de l’année écoulée, l’économie ayant rebondi après les perturbations dues à la pandémie. Mercredi, le prix moyen aux États-Unis a augmenté de 61 % par rapport à une moyenne de 2,12 $ le gallon en novembre 2020. Le prix de l’essence a été l’un des facteurs les plus remarquables de l’inflation rapide observée récemment aux États-Unis, ce qui est devenu un problème politique croissant pour M. Biden, qui a été attaqué à plusieurs reprises par les républicains qui accusent les dépenses des démocrates d’être responsables de la hausse des prix à la consommation. Selon le Bureau of Labor Statistics, le prix des produits de consommation en octobre 2021 était supérieur de 6,2 % à celui d’octobre 2020, soit le rythme d’inflation le plus rapide depuis plus de 30 ans.

 

À surveiller

Biden et les démocrates défendent leur projet de loi sur les dépenses sociales de 1 750 milliards de dollars en affirmant qu’il servira à réduire l’inflation, mais les républicains et les démocrates centristes, comme le sénateur Joe Manchin, sont très sceptiques quant à cette affirmation.

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Nicholas Reimann

<<< À lire également : États-Unis : Joe Biden salue l&#8217;adoption d&#8217;un projet de loi sur l&#8217;infrastructure de 1,2 billion de dollars >>>