Donald Trump a annoncé dans la nuit de jeudi à vendredi avoir été testé positif au coronavirus, tout comme son épouse Melania Trump. Dans la foulée, la Maison-Blanche a ainsi libéré son programme de plusieurs événements qui devaient avoir lieu en fin de semaine alors que le président américain est candidat à sa réélection.

À l’origine, ce vendredi, Donald Trump devait initialement recevoir un briefing de renseignement dans la matinée, avant d’assister à une table ronde avec ses partisans à son hôtel de Washington D.C. et de s’envoler pour Sanford, en Floride, pour un rassemblement de campagne.

Mais les plans du président, ainsi que l’ensemble de la campagne, ont été bouleversés lorsqu’il a annoncé que la première dame et lui avaient été testés positifs au Covid-19, peu après les résultats positifs de sa conseillère Hope Hicks.

Donald Trump a assuré qu’ils seraient mis immédiatement en quarantaine, la première dame ajoutant : « Nous nous portons bien & j’ai reporté tous les engagements à venir ».

 

 

 

Quelques minutes après l’annonce, la Maison-Blanche a publié un calendrier mis à jour des activités du président. Un seul événement a été maintenu : un appel téléphonique concernant « le soutien aux personnes âgées vulnérables au Covid-19 ».

Joe Biden n’est pas encore intervenu, mais il sera sans doute testé pour le coronavirus, bien que Trump et lui se tenaient à distance lors du premier débat présidentiel à Cleveland ce mardi.

Sean P. Conley, médecin de la Maison-Blanche, a déclaré dans un mémorandum : « L’équipe médicale de la Maison-Blanche et moi-même allons assurer une surveillance accrue, et j’apprécie le soutien apporté par certains des plus grands professionnels et institutions médicales de notre pays. Soyez assurés que j’attends du président qu’il continue à exercer ses fonctions sans interruption pendant sa convalescence, et je vous tiendrai au courant de toute évolution future ».

Les journalistes Maggie Haberman et Peter Baker du New York Times s’interrogent quant à eux sur l’âge du président : « Même si Donald Trump, 74 ans, reste asymptomatique, il devra se retirer de la campagne et rester isolé à la Maison-Blanche pendant une durée inconnue. S’il tombe malade, cela pourrait soulever des questions quant à savoir s’il doit renoncer à sa candidature ».

Quelques heures avant d’être testé positif, le président avait déclaré que le virus serait bientôt entièrement vaincu. Dans un discours préenregistré prononcé lors du dîner Al Smith jeudi, il affirmait cependant que « la fin de la pandémie est en vue », bien que ses responsables de la santé publique aient envisagé des délais bien plus longs avant l’anéantissement du virus. « L’année prochaine sera l’une des plus belles années de l’histoire de notre pays », avait-il ajouté.

Comme pour son adversaire, le programme de Joe Biden en cette fin de semaine est très chargé. Il doit se rendre à Grand Rapids, dans le Michigan, pour un discours sur l’économie et un événement de mobilisation, ainsi qu’une collecte de fonds virtuelle. Mais au vu des récents développements, il semble peu probable que le candidat démocrate maintienne son programme de campagne actuel.

Les implications d’un test positif peuvent s’étendre bien au-delà de la campagne. Après l’annonce du résultat positif de Donald Trump, les marchés boursiers américains ont chuté, tandis que certains ont commencé à réfléchir à un éventuel transfert temporaire du pouvoir si les symptômes du président devaient s’aggraver, une éventualité à prendre en compte au vu de son âge avancé.

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Andrew Solender

 

<<< À lire également : L’Extraordinaire Histoire Des Déclarations Fiscales De Trump >>>