Les images ont fait le tour du monde en quelques secondes. Breaking news en mondovision. Car l’inimaginable est pourtant devenu réalité : une insurrection au Capitole américain.

Hier après-midi (heure de Washington), le Congrès des Etats-Unis, l’un des poumons de la démocratie US, a été envahi par des partisans, parfois armés, de Donald Trump. In-cre-di-ble !

Les faits : En ce jour, le Congrès devait certifier la victoire de Joe Biden à l’élection présidentielle américaine. A quelques hectomètres de là, Donald Trump tient meeting et il n’a cessé de surchauffer ses partisans les plus zélés, venus défendre leur “America First” et surtout essayer de renverser le cours de l’histoire… par la force.


Le président sortant, qui refuse de concéder sa défaite, souffle sur les braises : « Nous n’abandonnerons jamais. Nous ne concéderons jamais la défaite », a-t-il lancé.

Pendant ce temps, au cœur du Capitole, les débats s’ouvrent pour officialiser le résultat de la présidentielle américaine. Le vice-président Mike Pence est présent. Beau joueur, il a indiqué qu’il ne s’opposerait pas à la certification de la victoire de Joe Biden.

Qu’importe ! Il est déjà trop tard. Les partisans de Trump forcent les cordons de sécurité et envahissent le bâtiment officiel, un des sanctuaires de la démocratie américaine.

Image

Déjà rentré à la Maison Blanche, Trump a beau appeler sur twitter ses partisans au “respect” et au “calme”. Le coup de force l’emporte sur tout. 

Image

Selon plusieurs médias, du gaz lacrymogène a été utilisé, des élus ont enfilé des masques à gaz. Pire, dans ce climat insurrectionnel, des policiers ont fait usage de leurs armes.

Image

Une femme est mortellement blessée par balle à l’intérieur du Capitole par la police. Le couvre-feu a été décrété à Washington, au moins jusqu’à la fin de ce jeudi.

Image

 

Vers 22h00 (Heure de Paris), Joe Biden a dénoncé “une “insurrection”, une “agression sans précédent”.

 

<<< À lire également : La Maison Blanche, Ce Cadeau Empoisonné Fait A Joe Biden >>>