Fondée en 2016 par Salif Omar Faye et Daniele Calderazzo, Stride est une société de développement informatique conçue dans le but d’autofinancer des projets qui les passionnent.

Un service accessible à tous

Cette start-up permet aux deux cofondateurs et à leur CFO Andrea Cavalensi, de combiner un conseil informatique structuré avec des systèmes ingénieux, de la réalité virtuelle, du développement d’applications (tant mobiles que de bureau) et de nouveaux projets. Stride développe des logiciels et prodigue des conseils en informatique, ils accompagnent leurs clients dans la réalisation et le développement de leurs idées. La jeune pousse ne propose pas seulement une relation classique entre une entreprise et son client mais un réel accompagnement vers un résultat optimal. Les projets sur lesquels travaille Stride sont toujours des programmes simples à utiliser pour les clients. Ils sont conçus et développés de manière à réduire le temps d’apprentissage. N’utilisant que des technologies de pointe, les collaborateurs fournissent une courte formation à leurs clients. Une grande attention est portée à la qualité de l’expérience utilisateur. L’application mobile et web a par exemple été configurée pour des maisons d’édition. Stride a également collaboré avec une application pharmaceutique, créé plusieurs guides officiels pour différents sites culturels et contribuer à des projets dans le secteur du luxe et de la domotique. Aujourd’hui Stride entre dans le domaine de la réalité augmentée et de la réalité virtuelle avec une équipe spécialisée. La jeune pousse devrait prochainement intégrer le secteur de la sécurité informatique.

StreetArtVisor : l’alliance d’un art analogique et d’un service informatique

Le street art est un moyen de développement urbain et un outil de promotion pour chaque ville. Cet art est conçu comme un moyen de réaménager le territoire, qui peut aussi améliorer les villes de manière artistique, sociale et économique. Passionnés par ce médium, les fondateurs de Stride ont souhaité lancer un projet informatique qui lui serait dédié, à l’image du Street Artvisor. Ce projet, plus physique que virtuel, est une application et un réseau social entièrement dédié au street art (dans les trois secteurs du graphisme, de la performance et de la musique). La phase d’étude a duré trois ans. Comme un portail d’évasion, Street Artvisor invite les visiteurs à découvrir les places, la ville et tous les environnements urbains qui font sa grandeur. Chaque ville a son propre monde de peintures murales, l’application tend également à consolider un réseau d’artistes. La philosophie de Stride est de considérer que les relations dans le réel font naître de bonnes idées. L’application est à la fois un outil pour ceux qui aiment l’art (et qui veulent savoir où le trouver) et un outil de travail pour les artistes de rue. Elle permettra aussi la reconnaissance du travail des artistes grâce à l’intelligence artificielle. Ainsi pour pouvoir identifier une œuvre murale, son auteur et sa composition, l’utilisateur pourra le découvrir grâce à une touche. Une campagne de crowdfunding, par le biais de Kick starter, sera lancée mi-octobre. L’objectif à moyen terme est de créer une plate-forme pour les artistes. Pour qu’ils puissent se sentir chez eux tout en permettant à l’utilisateur de comprendre et de percevoir le street art d’une manière différente pour en faire pleinement l’expérience.

Les objectifs futurs de Stride


Stride aimerait faire de la société une réalité établie dans les domaines du développement de logiciels, de la Blockchain et du développement de la sécurité informatique, de la réalité virtuelle, de l’intelligence artificielle. Les membres de l’équipe souhaitent intégrer leurs projets dans différentes entreprises avec qui ils ont des points communs, restez à l’écoute !