Lancé en 2015, PickMeUp propose à une large clientèle de professionnels, des consultants spécialisés dans le développement des systèmes d’information, actifs centraux de n’importe quelle société en 2018. Découverte d’un cabinet de recrutement réactif.

Trois pôles de spécialité

Après cinq ans dans le monde des ressources humaines du monde de la tech et du développement des offres cloud et open source, Gregory Elisabeth a décidé de se lancer dans l’entreprenariat en 2015, avec PickMeUp, cabinet de recrutement expert dans trois pôles du monde de la tech. Le premier est la recherche de profils en développement sur des technologies telles que Java, Symfony, JS, React et Python, représentant 50% des besoins couverts. Le deuxième pôle s’adresse au domaine Cloud et automatisation, au sein duquel le cabinet est au contact d’experts Linux, Docker, AWS, Google Cloud Platform (GCP), Kubernetes et Terraform. Enfin, PickMeUp dispose d’un troisième pôle concernant l’architecture, l’urbanisme, la business intelligence et le management de transition. À travers tous ces départements, le cabinet accompagne sa clientèle dans l’évolution de leur système d’information, actif principal des entreprises à l’heure actuelle. Les différentes missions proposées concernent la refonte globale de ce dernier, la montée de version d’un site ou encore la migration vers le cloud de l’infrastructure d’un client. L’Intelligence Artificielle a également une part prépondérante dans les besoins traités. Par ailleurs, actualité oblige, l’activité suit l’évolution des législations françaises et européennes avec le recours à des ressources capables de répondre à la mise en conformité de leur système de protection de données avec l’arrivée du RGPD (Règlement général sur la protection des données).

Des clients reconnus à l’instar de Deezer ou du Bon Coin

PickMeUp est la connexion idéale entre les candidats spécialistes et les entreprises. En effet, le recrutement pour ces dernières s’avère de plus en plus rude, étant donné la demande de ressource de plus en plus croissante, couplée à la raréfaction des candidats disponibles. De ce fait, le cabinet de recrutement collabore avec des acteurs reconnus dans le monde de la tech en France, à l’instar de Deezer, Le Bon Coin ou encore Chauffeur Privé. Dans un même temps, PickMeUp travaille également avec des clients startups, éditeurs de logiciels, applications grand public, médias, banques et télécoms. Un véritable panel éclectique. Niveau recrutement, la société située dans le XVIIe arrondissement parisien et à Bordeaux correspond avec des développeurs intervenants sur les briques front, back et fullstack. Une sollicitation également permanente sur la recherche de consultants devops, architectes logiciels, project managers et managers de transition. Pour trouver ces candidats, PickMeUp utilise tous les canaux possibles pour sourcer un candidat dans des temps record : réseaux sociaux, sites spécialisés, bases de données interne, diffusion d’annonces et site web officiel du cabinet.

Gagner en vélocité sur les projets

En moins de trois ans d’existence, le chiffre d’affaire de PickMeUp s’avère plus qu’honorable. Avec une première année à 1,6 million, une année 2017 à 3 millions, Gregory Elisabeth espère atteindre les 4,5 millions d’euros en 2018. Par ailleurs, dans une perspective d’évolution, l’objectif à terme pour PickMeUp serait de pouvoir réussir à on-boarder directement une équipe de trois à cinq experts à qui serait confiée l’intégralité d’un projet client. Une manière de gagner en rapidité et rationnaliser les coûts pour les entreprises. Une démarche déjà réalisée avec succès auprès d’un client phare. À l’heure actuelle, l’équipe de six collaborateurs travaille en parallèle sur le développement d’une plateforme dédiée aux consultants et aux clients avec pour objectif d’améliorer le processus de matching et augmenter leur visibilité sur internet.