Grâce à la numérisation et à l’Internet des objets, CShark définit et conçoit des outils sur mesure simples et efficaces pouvant répondre aux besoins et aux exigences de leurs clients.

Améliorer la vie quotidienne avec l’internet des objets

CShark S.r.l. est né en novembre 2018 d’un projet d’Alessandro Fanni, entrepreneur depuis 2013. Malgré son jeune âge, Alessandro a réussi à créer une société qui produit des logiciels et du matériel capables d’améliorer la qualité de vie de tous. Aujourd’hui, le développement technologique remarquable de CShark, permet d’appliquer l’électronique et l’informatique à presque tous les aspects de la vie quotidienne, en réalisant des solutions simples et modernes, non seulement d’une façon technique mais avec une approche créative. Progressivement, l’entreprise s’est de plus en plus tournée vers l’Internet des Objets (IOT : Internet of Things), la technologie du futur qui permet aux objets de communiquer et d’interagir les uns avec les autres et avec les êtres humains. CShark a noué un partenariat avec Micro-Chip Inc. et trois ATS avec des institutions s’occupant d’enseignement supérieur. Alessandro et son équipe pensent qu’en combinant les moyens, les outils et les compétences d’individus entreprenants et compétents, il est possible de créer des produits et des services à haute valeur technologique pouvant jouer un rôle de plus en plus important non seulement pour l’individu, mais également pour l’ensemble de la société.

Une équipe compétente tournée vers l’avenir

À ce jour, la dynamique équipe de CShark est composée de quatre jeunes professionnels internes ayant chacun un parcours professionnel différent, elle aborde une approche innovante. Le succès de l’entreprise repose sur trois piliers : le travail d’équipe, le respect mutuel et la collaboration. L’harmonie qui s’est créée entre chaque membre leur permet de vivre le travail comme une passion et une satisfaction et de créer des produits et des services dans lesquels la contribution de chacun des membres de l’équipe est présente. Bien que CShark soit née récemment, il a déjà obtenu des résultats concrets et reçu des commentaires positifs, tels que le prix reçu au Festival du marketing de Milan 2018 pour leur logiciel Pongo. En plein développement, l’équipe de CShark souhaite créer des partenariats et entrer en contact avec d’autres professionnels avec lesquels ils pourront porter l’Internet des Objets à un niveau supérieur. La mission de ses membres est en effet de participer activement à la métamorphose de la réalité actuelle en « réalité 2.0 », une réalité « intelligente » dans laquelle l’IoT est largement répandu et fait partie intégrante de la vie quotidienne.

Le logiciel Pongo, facile à utiliser et adaptable à tous les besoins

Avec CShark, la collecte de données est étudiée de manière très spécifique et interprétée à l’aide d’algorithmes développés ad hoc : il s’agit d’une collecte de données intelligente, à partir de laquelle découle une gestion intelligente des actifs à 360 degrés. Les produits et services réalisés par CShark sont conçus pour être toujours à l’écoute du client, en tenant compte de ses besoins et de ses préférences. L’entreprise produit les besoins et les questions en outils efficaces et en réponses personnalisées. Aucun produit n’est identique au précédent, chacun étant conçu spécifiquement pour un client en réponse à des besoins spécifiques. Le logiciel Pongo CMS a été récompensé au Festival du marketing de Milan 2018 et figurait parmi les 100 meilleurs produits destinés à être les protagonistes de 2019. Cette plateforme innovante est facile à utiliser et parfaitement modulable, ce qui permet la numérisation d’entreprises à 360 ° même pour les utilisateurs moins expérimentés. Il est également doté de tous les outils nécessaires à la gestion d’une application Web avec service à la clientèle, service de billetterie et bien d’autres fonctions.


Parmi ses projets en cours, CShark travaille sur le lancement d’un satellite géostationnaire permettant le contrôle de tous les dispositifs IOT en Europe et en Afrique du Nord. La puissance du satellite, compte tenu de sa position en orbite, ne rendrait plus nécessaire de dépendre de cellules radio situées au sol, telles que les picocellules. Dans le même temps, un projet concernant l’éclairage public avec des nœuds intelligents fabriqués avec des matériaux 100 % écologiques est en cours.