Le système éducatif français attend une véritable révolution numérique depuis des années… Nous pensions que les nouvelles générations d’EdTech (Educational technology) apparues ces dernières années allaient révolutionner le secteur de l’éducation de manière radicale. Or, le modèle traditionnel domine toujours.

Cependant, l’avènement même des EdTech nous indique que le changement est en bonne voie, amorcé par une modification du travail, des lieux de travail et de la main-d’œuvre.


Cette mutation, esquissée progressivement depuis des années, a aujourd’hui atteint son point de basculement pendant la pandémie de Covid-19. Il n’y aura pas de retour en arrière possible. Transformons notre système éducatif !

 

Hier, l’éducation se concentrait sur la résolution des problèmes …

Par le passé, la résolution des problèmes était au cœur de l’éducation. Nous passions le premier tiers de notre vie à devenir des ‘résolveurs’ de problèmes. Puis, les deux tiers restants étaient consacrés à la mise en pratique de ce que nous avions appris plus jeunes, pour résoudre des problèmes d’un type spécifique, en lien avec la vocation que nous avons choisie. Les tâches que nous exécutions étaient alors typiques de nos professions. Nous avons parfois changé d’emploi, mais rarement de profession.

Avec le passage au numérique, ces tâches ont été remodelées, passant de tâches exécutées par des humains à des projets menés conjointement avec des ordinateurs. L’évolution de la technologie devient notre principal allié en résolution de problèmes. Il est essentiel d’apprendre à formuler les problèmes adéquats que les machines devront résoudre. Cela signifie être capables de naviguer dans des situations inconnues et acquérir sans arrêt de nouvelles compétences dans un cadre professionnel en perpétuelle mutation.

L’apprentissage juste à temps, sur le lieu de travail, en de courtes périodes, s’avère beaucoup plus utile pour trouver des solutions que les années passées à obtenir des diplômes. Ce passage d’un enseignement basé sur les diplômes à un apprentissage continu basé sur les compétences a été facilité pour la première fois par les premiers innovateurs d’EdTech. Ils ont permis l’émergence de l’apprentissage tout au long de la vie.

 

… pour devenir un vecteur de transformation aujourd’hui…

De nos jours, nos modes de travail évoluent rapidement et nos compétences deviennent vite obsolètes. Nous acquérons de nouvelles compétences dans le but de réussir au travail ou lors d’une transition professionnelle. Le système éducatif doit se transformer pour s’adapter à cette nouvelle réalité. L’époque où nous pensions que les gouvernements devaient se concentrer sur l’éducation et les entreprises sur la création d’emplois est révolue. Désormais, secteurs privés, publics et associatifs se réunissent en consortiums pour réfléchir à l’apprentissage de demain.

« Le monde d’après », post-pandémique, entraînera des changements plus importants dans notre façon d’appréhender les tâches professionnelles, les environnements de travail et la main-d’œuvre. Nous découvrons les mérites d’un effort plus modeste, par rafales plus intenses, et l’apprentissage doit suivre. Il doit s’étendre à tous les espaces de travail, au-delà du lieu de travail, et inclure les travailleurs qui feront partie intégrante de nos équipes.

 

… et pour demain

Les grandes entreprises technologiques viendront répondre à nombre de ces besoins à mesure qu’elles progresseront dans le monde de l’enseignement supérieur. Ces grands acteurs technologiques vont démocratiser l’éducation.

Ils agiront comme des méga plateformes offrant des formations modulaires, pouvant être consultées tout au long de la vie, dans le cadre de formations personnalisées ou lors de petites séries rendues possibles par le dégroupage des données et la diffusion numérique.

Désormais, l’éducation, sous la forme de micro-apprentissage sera disponible à la demande, et nous suivra sur nos lieux de travail, à la maison, partout et à tout moment.

Transformons notre système éducatif !