L’acronyme VUCA pour Volatility, Uncertainty, Complexity, Ambiguity a été introduit par le US Army War College dans les années 90, pour décrire le monde après l’effondrement de l’URSS. Un monde devenu multilatéral, plus volatile, incertain, complexe et ambigu.

Dérivé du vocabulaire militaire, cet acronyme est souvent utilisé pour décrire les idées émergentes en leadership et management stratégiques qui s’appliquent dans un large éventail de nos entreprises. La mondialisation de l’économie conjuguée à l’accélération de la technologie ont entraîné la volatilité des marchés, du comportement client, pour produire de plus en plus d’incertitudes. Enfin, les lois et les règlements complexifient l’activité des entreprises et l’ambiguïté semble devenue une norme.


Quatre lettres pour résumer le monde dans lequel nous vivons, et dans lequel les entreprises, quelle que soit leur taille, doivent se réaliser.

Décryptage des conséquences d’un monde VUCA

V = Volatilité. Les projets et les stratégies changent, l’entreprise doit s’adapter en permanence à son marché, se préparer à des réalités de plus en plus globales, elle s’inscrit alors dans une dynamique du changement agile et rapide.
U = Incertitude. Le manque de visibilité n’encourage pas toujours de vision à long terme, il génère un sentiment d’insécurité, l’entreprise doit à la fois bien comprendre ses enjeux, ceux de ses clients, tester de nouvelles offres et apprendre à pivoter.
C = Complexité. La multiplication des sources d’information peut provoquer de la confusion, l’entreprise doit finement analyser les interactions de son écosystème et apprécier l’interdépendance des différents acteurs.
A = Ambiguïté. La difficulté de certains projets et le mélange des responsabilités peuvent créer de l’immobilisme, l’entreprise doit savoir clarifi er les rôles, entretenir une démarche pragmatique et inciter à la cohérence par les faits.

 

La nécessité d’appréhender le management autrement

Aussi, dans un environnement mondial devenu VUCA, on comprend mieux l’importance d’aborder et d’analyser les situations de manière systémique. C’est d’ailleurs dans ce contexte que nous avons vu naître de nouveaux spécimens d’entreprises, tels Airbnb, Uber ou Netflix qui, confrontées à toujours plus de complexité et d’imprévisibilité, ont su adapter à la fois leur modèle économique et leur façon de manager les individus.

Pour autant, peut-on dire que l’époque des prévisions à long terme serait derrière nous ? Est-ce qu’une approche moins linéaire et plus fl exible nous permettrait d’accroître notre capacité à regarder vers l’avenir ?

Une partie de la solution relève souvent de la façon dont les gens perçoivent les conditions dans lesquelles ils prennent des décisions, planifient les risques et gèrent le changement. La volatilité, l’incertitude, la complexité et l’ambiguïté inhérentes au monde d’aujourd’hui représentent une nouvelle donne. Cela change non seulement la façon dont les entreprises font des affaires, mais aussi la façon dont les dirigeants managent leurs équipes.

Donner du sens au travail et du sens à l’action pour se réinventer

Ainsi, opter pour un management plus participatif, donner une large place aux qualités relationnelles, fédérer les personnes autour d’objectifs clairement défi nis et expliqués, pourraient encourager l’organisation à investiguer de nouveaux territoires. Et ce faisant, proposer de nouvelles solutions. Plusieurs études démontrent que l’intelligence collective permet une multiplicité des points de vue mais, in fi ne, une convergence d’intérêt, bénéfique à l’entreprise.

Pour cela, on peut répondre à ce monde VUCA par quelques grands principes de management à mettre en regard :
V = Vision. Avoir une vision, un véritable projet d’entreprise, porté par des valeurs en mesure de fédérer les individus.
U = Understandable / Compréhensible. Savoir expliquer sa vision très clairement et communiquer souvent, car la gestion du changement est devenue une norme.
C = Client. Mettre le client et ses attentes au centre de l’attention de l’agence, de ses métiers et de ses compétences.
A = Agile. Multiplier les hypothèses, instaurer l’eff ort collaboratif et raccourcir les processus de décision.

On peut ainsi envisager que les entreprises qui ont déjà initié leur révolution intérieure, au service de leur développement, peuvent être confiantes et déterminées à réussir. Car dans ce monde VUCA, on ne peut certes rien prédire, mais tout peut devenir une opportunité.

<<< A lire également : Comment Gérer Ses Collaborateurs Stars ? >>>

 

Par Linda Hellal, Présidente de Market Keys et Directrice Marketing Stratégique du groupe Les Manufactures Février