Moins de la moitié des Américains approuvent la gestion de Donald Trump face à la pandémie du coronavirus jusqu’à présent, selon un sondage de l’Associated Press/National Opinion Research Center, publié mercredi. Et pourtant, la majorité des républicains lui ont donné leur accord. Les membres des deux partis ont déclaré que les gouvernements des États et les collectivités locales font un meilleur travail.

  • Sur les 1 057 personnes interrogées, 44 % ont déclaré approuver la réponse de Trump au virus jusqu’à présent et un nombre encore plus faible – 38 % – a déclaré approuver la réponse de l’ensemble du gouvernement fédéral à la pandémie.
  • La réponse diffère grandement d’une partie à l’autre : 82 % des républicains ont déclaré soutenir la réponse du président face au COVID-19, alors que seulement 14 % des démocrates ont déclaré l’approuver.
  • Quelque 57 % des américains ont déclaré qu’ils approuvaient la réponse de leur gouvernement d’État, et parmi ces répondants, les gouvernements d’État ont le soutien de 65 % des républicains et de 56 % des démocrates.
  • Les villes et les gouvernements locaux bénéficient également d’un soutien important de la part des deux parties : 62% des républicains et 52% des démocrates.
  • Bien que le sondage de l’Associated Press et d’autres aient montré une désapprobation de la réponse de Trump au coronavirus, la note globale d’approbation du président, qui se situe à 43%, n’a pas baissé.
  • Voici les résultats complets du sondage.

Contexte clé : Donald Trump a été critiqué pour avoir minimisé le virus au début, en le comparant à la grippe. Il a également suscité la colère des experts en santé publique, lorsqu’il a émis l’idée d’assouplir les mesures de distanciation sociale d’ici Pâques, même s’il a fini par revenir sur ces déclarations. Certains gouverneurs d’États bleus, comme le gouverneur de New York Andrew Cuomo, ont déclaré que le président ne faisait pas assez pour coordonner la distribution des fournitures dans le pays, car les gouverneurs font actuellement des offres les uns contre les autres pour des articles indispensables comme les masques et les ventilateurs n95. Les experts en santé publique ont également critiqué l’administration de ne pas avoir intensifié les tests suffisamment tôt, en parallèle avec son interdiction de voyager pour les ressortissants étrangers en provenance de Chine, à la fin du mois de janvier.


Actualités en bref : Les États-Unis connaissent actuellement la pire épidémie de coronavirus au monde. La Maison Blanche a déclaré mardi qu’entre 100 000 et 240 000 personnes aux Etats-Unis pourraient mourir de la maladie dans les mois à venir, même avec de sévères restrictions sur les contacts sociaux.

<<< À lire également : Comment Trump Compte-T-Il Relancer L&#8217;Économie Américaine ? >>>