Quels sont les mécanismes de l’emprise professionnelle qui vire parfois à la torture mentale ?  Le nouvel ouvrage « L’emprise au travail » de Wadih Choueiri tente d’explorer ces relations malsaines et contre-productives, encore sous-estimées, en donnant un maximum de clés objectives.

 


« On ne change pas les choses en s’opposant à ce qui existe déjà. Pour que les choses changent il faut construire un nouveau modèle qui rende l’ancien obsolète. *». Dans cet ouvrage, l’emprise en travail n’est pas une fatalité pour l’auteur Wadih Choueiri spécialiste de l’accompagnement des dirigeants et de la transformation des organisations. Derrière cette relation toxique et souvent insidieuse avec une personne dans votre sphère professionnelle, qui vous fait perdre votre liberté de penser et d’agir, il y a des mécanismes propres à votre rapport à l’autorité qu’il est possible de déconstruire. En commençant par « sortir d’une prise de position qui cherche avant tout les coupables, dans une expression simpliste des rapports sociaux » explique l’auteur, mais avec une compréhension de soi et de notre environnement dont il donne les premières clés.

L’emprise en entreprise

« De la cohésion organisationnelle à l’illusion collective et l’emprise, il n’y a souvent que quelques pas, qui peuvent être éclairés à la fois par des travaux de certains psychologues sociaux démasquant les processus d’influence. » (Moscovici, 1979). Harcèlement, burn-out, manipulation, … autant de signaux de fatigue émotionnelle qui découlent de la violence psychologique que l’on peut rencontrer au travail. Avec d’un côté le management d’une équipe qui peut s’avérer très complexe dans l’engagement notamment de l’autorité, et de l’autre, un collaborateur qui parfois répond à la difficulté rencontrée par de multiples pratiques de défense, de fuite et d’effondrement, le tissage du système des relations donne lieu à des stratégies parfois contre-productives. Pour comprendre les rouages de ces relations malsaines, le livre les aborde sous l’angle du pouvoir et du langage managérial avec à l’appui de nombreux témoignages et autant de situations d’emprise. Avec en toile de fond la volonté pour l’auteur de nous permettre d’apprivoiser la peur, celle-là même qui nous dicte nos actes et nous empêche d’agir.

 

L’emprise au travail » de Wadih Choueiri aux éditions ESF

*Richard Buckminster, architecte et écrivain américain

 

<<< À lire également : Comment Les Grèves Ont Amplifié Durablement Le Télétravail >>>