À ceux qui croient que le 21 mars on fête l’équinoxe de printemps, C’est raté ! Cette année, c’était le 20 mars. Mais le 21 mars, c’est officiellement, depuis 2013, « la journée mondiale du rangement de bureau ». 

L’occasion d’apprendre grâce à une étude commandée par Interface, le leader mondial de la conception et la fabrication de sols design et modulaires, que pour 76 % des Français, un bureau bien rangé est forcément synonyme d’efficacité et de productivité.

Mais aussi que 19 % des Français font attention à ranger leurs affaires par esprit de conformité : un sentiment qui serait plus marqué chez les hommes qui sont près de 20 % à soigner leur désordre en pensant à leurs collègues (vs 17 % des femmes). Enfin, 5 % des personnes interrogées se sentent oppressées lorsque tout est bien rangé, notamment les 18-34 ans (7 %).


Les open spaces sont-ils favorables au rangement des bureaux ? Oui, pour 35 % des Français qui pensent que cela sensibilise davantage les collaborateurs au rangement et donc au vivre ensemble !

Comme le clame la nouvelle prêtresse du rangement, la japonaise Marie Kondo, « La vie ne commence véritablement que lorsqu’on a fait du tri et gardé que l’essentiel et ce qui nous « met en joie ».

Un précepte de management simple, mais efficace ! Et c’est grâce à des principes de ce type que la consultante japonaise Marie Kondo est devenue la référence mondiale du sujet.

Depuis la publication de son livre en 2011 “La magie du rangement”, qui présente sa méthode pour conserver une maison en ordre », elle enchaîne les conférences. Elle a même sa propre émission de télé diffusée sur Netflix (Tidying Up With Marie Kondō).

On peut y apprendre qu’il vaut mieux « ranger sa maison en un seul coup et non petit à petit », « réunir tous les objets en un seul endroit », « Considérer chaque objet en se demandant s’il nous apporte du plaisir. Si non, s’en débarrasser. »

Sa méthode « Komari » a conquis le Japon, le pays des petits espaces, puis l’Amérique, celui des grands. Avant de s’imposer dans le monde entier grâce à la magie de Netflix. Depuis 2011, son livre “La magie du rangement” s’est vendu à 10 millions d’exemplaires à travers 40 pays, et a été traduit en 35 langues, dont le français en 2015.

Ce qui lui a permis de publier depuis d’autres ouvrages : “La magie du rangement” adaptée en manga, un journal et “Ranger : L’étincelle du bonheur” en 2016.

Son compte Instagram compte 2,7 millions d’« apprentis rangeurs ». Autant de clients potentiels pour son programme de certification en sept étapes (en anglais), lancé en 2016 qui permet d’obtenir le titre de consultant certifié KonMari et donc d’exercer comme tel dans 23 pays (essentiellement en Europe, Amérique et au Moyen-Orient). Avis aux amateurs, la formation comprend un séminaire obligatoire de trois jours, pour lequel les candidats doivent débourser plus de 2 000 dollars, hors billet d’avion et frais d’hôtel.

En janvier, Marie Kondo s’est également diversifiée dans le mobilier, avec une ligne de boîtes de rangement type Ikea, vendue 77 euros le kit de 3, directement sur le site de KonMari. Pour ce prix, les conseils de rangement sont inclus.

Albert Einstein disait : « si la vue d’un bureau encombré évoque un esprit encombré, alors que penser d’un bureau vide. » Mais il ne connaissait pas Marie Kondo !