Œuvre de Lunaz, la Rolls-Royce Phantom V est la première d’une série de voitures de luxe classiques à émissions zéro.

Cette nouvelle génération inclut la Phantom V et le Silver Cloud, la Phantom V de 1961 étant le modèle préféré de John Lennon. Seules 30 exemplaires de collection seront mis en service et construites à la main sur le site de Silverstone au Royaume-Uni.

Bienvenue dans le paysage de luxe post-opulence. À son aube, ce concept est en phase d’être récupéré pour représenter bien plus qu’un vulgaire étalage de richesse. En effet, cette pandémie – la pause mondiale temporaire qu’elle a provoquée, l’ambiguïté de ce qui viendra après ainsi que la dure réalité du réchauffement climatique – a simplement mis en évidence la nécessité de repenser la consommation. Aujourd’hui, les designers et créateurs souhaitent que le luxe authentique soit à l’avant-garde du progrès, qu’il soit désirable, rare et exotique, mais aussi qu’il soit bon pour la planète.

Rolls-Royce
Source : Lunaz

D’abord, parlons un peu de la Rolls-Royce électrique de Lunaz : la production a déjà commencé sur les Phantoms V et Silver Clouds électriques, avec des prix à partir de 657 000 et 450 000 dollars pour les deux modèles. De plus, les 30 voitures peuvent être personnalisées dans différents styles de carrosserie : limousine à quatre portes, coupé à deux portes et coupé drophead.

Le portefolio de Lunaz comprend déjà des Jaguars et des Bentleys classiques électriques et restaurées. À ce sujet, le fondateur de l’entreprise, David Lorenz, a déclaré : « Le moment est venu d’adopter une Rolls-Royce électrique. Nous répondons au besoin de marier un beau design classique avec la facilité d’utilisation, la fiabilité et la durabilité d’un groupe motopropulseur électrique ».

Rolls-Royce
Source : Lunaz

Lunaz est l’antithèse de l’hyper consommation et de la mode rapide. Créée en 2018, cette marque britannique a pour mission d’insuffler une nouvelle vie à certaines des créations les plus classiques et les plus exotiques de l’histoire de l’automobile afin qu’elles soient pertinentes et désirables pour les consommateurs d’aujourd’hui et de demain. Les moteurs électriques sont conçus, étudiés et fabriqués sous la direction de l’ancien directeur technique de Renault Formule 1, Jon Hilton. Depuis l’annonce de son premier produit l’année dernière, la demande de voitures classiques restaurées et électriques est si élevée que Lunaz a dû doubler ses effectifs au siège de Silverstone.

Jusqu’à présent, la Rolls-Royce Phantom V de 1961 a achevé le processus de réingénierie. Cela signifie une restauration complète, ainsi que l’intégration du groupe motopropulseur électrique exclusif de Lunaz et une suite de mises à jour matérielles et logicielles. L’énergie est fournie par le bloc-piles de 120 kWh de Lunaz, qui assure une autonomie de plus de 480  kilomètres. Pour le projet de la Silver Cloud électrique, une batterie de 80 kWh assure également une autonomie suffisante de plus de 480 kilomètres, qui plus est, tous les modèles peuvent être rechargés à domicile et utiliser une recharge rapide.

Source : Lunaz

Chaque Rolls-Royce de Lunaz est ramenée à l’état brut, scannée en 3D, pesée et entièrement restaurée avant le début du processus de conversion et de réingénierie. Les clients peuvent ainsi personnaliser leurs voitures sous la direction de la directrice de conception, Jen Holloway. Cela dit, il est toujours essentiel de conserver le caractère des classiques, qui d’étend à chaque détail, y compris la pondération des organes de commutation qui ont été conçus de manière exhaustive pour faire fonctionner un groupe motopropulseur entièrement nouveau avec la même rétroaction haptique que l’original.

« Mon approche du design est définie par la philosophie de Sir Henry Royce selon laquelle ‘les petites choses font la perfection et la perfection n’est pas une petite chose’ », explique M. Holloway qui a travaillé sur la division Q d’Aston Martin ainsi que sur des projets d’aviation maritime de luxe et d’audio haut de gamme. Son équipe travaille généralement directement avec les clients pour les conseiller sur les couleurs, les matériaux et les spécificités de conception.

Cette première Rolls-Royce Phantom V de 1961 à sortir de la chaîne de production est livrée avec un schéma de couleurs bicolores – Gris Midland sur la partie supérieure et Gris Cinereous sur la partie inférieure de la voiture. La ligne rose peinte à la main qui sépare les deux est inspirée d’un téléphone d’époque en bakélite de la même teinte.

Rolls-Royce
Source : Lunaz

La voiture est construite en configuration de huit places, avec une banquette avant pour trois occupants, une banquette arrière pour trois autres et deux sièges occasionnels. L’intérieur fait écho au thème extérieur. Le cuir Argent Grey est issu d’une production durable, le passepoil traditionnel des sièges est remplacé par un détail plus contemporain à rayures en Whisper et Argent Grey, tandis que la ligne rose des éléments extérieurs apparaît dans des endroits inattendus comme à l’intérieur des poignées de maintien.

Ailleurs, les boiseries d’origine ont été restaurées et finies par un simple traitement de satinage et ornées d’incrustations en or rose. Les tapis de sol arrière sont fabriqués sur mesure en laine d’alpaga, un matériau durable plus rare que le cachemire et plus doux que la laine d’agneau. Enfin, à la manière typique de la Rolls-Royce Phantom, le minibar peut être fabriqué sur mesure pour s’adapter à la boisson préférée du propriétaire – dans ce cas, une marque spécifique de tequila.

Il peut s’agir de classiques restaurés, mais les voitures Lunaz permettent également de profiter des dernières technologies. Sur cette Rolls-Royce, il y a un système d’info-divertissement entièrement intégré grâce auquel le son peut être réparti entre l’arrière et l’avant, tandis que le système de climatisation dispose de différents réglages de l’air en fonction des préférences des occupants. De plus, des écrans sont intégrés derrière les tablettes individuelles, permettant ainsiaux passagers arrière de regarder des films et d’y projeter les écrans de leurs smartphones.

Source : Getty Images

La Rolls-Royce de Lunaz est une expression saine de cette nouvelle vague de luxe qu’Alex Innes, responsable du design de luxe chez Rolls-Royce Coachbuild, appelle : la post-opulence. Dans une récente interview, il a déclaré : « Notre entreprise est une entreprise d’envergure et non d’échelle, et cette tendance met cet élément en évidence. Nos clients s’interrogent davantage sur la valeur d’un objet avant de l’introduire dans leur vie. Ces interrogations influencent notre représentation en tant que marque, mais aussi le développement de nos futurs produits ».

Enfin, il est tout à fait logique d’avoir une Rolls-Royce Phantom au fonctionnement silencieux. Après tout, la voiture phare de la marque est la plus haute expression du transport routier à grande échelle. C’est pourquoi la conversion à l’électrique ne fait qu’amplifier ce message tout en rendant la voiture plus pertinente pour une nouvelle génération inquiète pour le climat. David Lorenz estime que la mission de son entreprise est de définir l’avenir des classiques, c’est pourquoi il dit de Lunaz : « Nous préservons le passé en embrassant l’avenir, en faisant des plus belles voitures de l’histoire une proposition pertinente pour l’avenir.

Rolls-Royce
Source : Lunaz

Article traduit de Forbes US – Auteure : Nargess Banks

<<< À lire également : Aston Martin : Comment James Bond A Fait Bondir Le Prix De La DB5 >>>