Il s’agit tout d’abord d’une véritable œuvre d’art. La compagnie de matelas suédoise Hästens, en collaboration avec le designer Ferris Rafauli, vient de terminer la pièce de résistance de leur travail ensemble : le modèle de lit Grand Vividus, d’une valeur de 390 000 $ (362 000 €).

Le modèle est entièrement fait main et il faut pas moins de 600 heures aux artisans pour assembler et coudre chaque matelas et chaque sommier. Ils sont assemblés dans l’usine familiale de sixième génération à Köping, en Suède, où Hästens construit des lits depuis 1852. En termes de valeur et d’implication, on ne peut s’empêcher de remarquer une ressemblance avec Hermès. Il est donc logique qu’ils partagent une clientèle similaire : des individus obsédés par la qualité, qui ont toujours une longueur d’avance sur la mode (Drake, par exemple, a acheté le premier Grand Vividus et a récemment déclaré à Architectural Digest qu’il le « fait flotter »). Sans surprise, la liste d’attente est déjà longue dans les magasins de New York et Los Angeles.

Jusqu’à maintenant, la pièce maîtresse de la collection Hästen était le modèle original Vividus à 195 000 $ (180 000 €), un matelas fait main nécessitant 240 heures d’assemblage. C’est en 2006 que l’artisan en chef Ferris Rafauli a commencé à créer sa version du meilleur matelas au monde sans tenir compte des matériaux et du prix. Il a retravaillé les bobines et ajouté des ressorts plus grands, ainsi que des couches supplémentaires nuancées tour à tour de crin de cheval, de laine, de coton et de lin, qui permettent au lit de s’adapter au corps et donnent la sensation de flotter. Un projet colossal d’une durée de deux ans. Mais les fins appréciateurs d’arts savent qu’Hästens, comme Hermès, ne fait pas dans la production de masse, par conséquent, les prix sont plus élevés. La gamme de prix pour ces matelas commence à 10 000 $ (9 300 €) et va jusqu’à 390 000 $ (362 000 €). Ils sont un gage de qualité, et bien que la compagnie ne veuille rien divulguer sur sa clientèle, elle compte parmi ses acheteurs David Geffen, Cristiano Ronaldo, Maria Sharapova, Will Ferrell ou encore Ludwig Göransson. 

« Personne n’entre dans un de nos magasins en voulant dépenser autant d’argent pour un lit », explique Adolfsson, fondateur du Sleep Spa by Hästens, qui gère les trois sites de Los Angeles et le site new-yorkais avec son partenaire suédois Carl Larsson. « Tout le monde est d’abord sceptique, et ne prévoit pas de craquer pour l’un de nos matelas », poursuit-il. Mais qu’est-ce que ces matelas ont de si spécial ?

Le Dr. Michael Breus, un coach du sommeil qualifié qui travaille pour des politiciens, des athlètes et des PDG, et aide ses clients à augmenter leur productivité de 3 à 5 % en les faisant mieux dormir, a révélé que ce lit est l’outil principal de ses thérapies. « Je traite avec l’élite de l’élite », précise-t-il, « des gens qui veulent passer du bronze à l’or aux Jeux olympiques et qui ont besoin de sommeil pour y arriver parce que c’est leur arme secrète… et des PDG qui veulent prendre des décisions plus rapidement, être plus productifs, ne pas se remettre en question et être plus détendus. ». Et aux plus réticents à payer pour un bon matelas il demande :  « Combien vaut une bonne nuit de sommeil, pour vous ? Mes clients me disent que leur sommeil vaut des millions et des millions de dollars parce qu’une bonne nuit de sommeil pour eux se traduit souvent en efficacité et en succès ». Il explique à ses clients que c’est un investissement pour la vie.  Plusieurs personnes sont revenues vers moi en me disant que c’était la décision la plus importante de leur vie », dit-il, notant en outre la corrélation directe entre le sommeil, la santé mentale et la santé physique. « Je dirais que lorsque vous achetez l’un de ces matelas, vous achetez la santé. Vous prenez l’initiative de prendre soin de vous. »

Quant à Ferris Rafauli, il s’est procuré des lits Hästens pour effectuer des projets résidentiels de plusieurs millions de dollars pendant de nombreuses années avant de penser à une collaboration. « La collaboration s’est faite parce que j’ai toujours pensé que leurs lits étaient magnifiques en termes de qualité et d’héritage, mais je ne pouvais pas les mettre en valeur et les exposer comme je le voulais dans mes décors haut de gamme. Je suis un créateur de meubles avant tout et la pensée m’est venue : Quoi de mieux que d’avoir le meilleur matelas du monde associé à un objet d’art, pour que non seulement vous achetiez un lit qui offre les meilleures performances, mais qu’il devienne le point central — ou le joyau — de la pièce dans laquelle il se trouve », explique-t-il. « Vous achetez un meuble, de l’art et le meilleur sommeil du monde, tout-en-un ».

Comme pour le Vividus original, Rafauli a passé deux ans à concevoir le Grand Vividus avec détail et passion. « Lorsque je suis allé à l’usine, il y avait un artisan à la table qui travaillait sur le tissu d’un de mes matelas », dit Rafauli. « Il avait une loupe à l’œil et vérifiait chaque point de couture avec une pincette pour s’assurer que tout était bien à l’équerre et en ligne et il retirait les petites fibres qui n’étaient pas à leur place », s’exclame-t-il. « Ce niveau de précision n’existe tout simplement plus et c’est cet engagement envers la qualité et le souci du détail qui me rend fier. C’est de la passion qui se cache derrière tout cela, autant de mon côté que du leur », affirme Rafauli. 

Il suffit de parler avec les propriétaires de ces matelas pour avoir l’impression qu’ils forment un club spécial. Certains expliquent qu’ils l’ont acheté avec l’espoir de se débarrasser de maux de dos et autres problèmes plus sévères. Ils sont unanimes : après quelques semaines, les douleurs disparaissent comme par magie. Même le Dr. Michael Breus a vécu une expérience similaire : « J’avais mal au dos avant de dormir sur ce lit et maintenant c’est fini. Je suis médecin et j’ai été impressionné ! », dit-il en riant. Il continue : « Je dois être scientifique dans ma façon de voir les choses. Voici ce qui est fascinant chez Hästens : ils font tout le contraire de ce que font les autres entreprises de matelas. Par exemple les lits à “impressions corporelles”. Si vous êtes allongé sur un lit à mémoire de forme ou un lit traditionnel et qu’il y a une bosse ou un quelconque trou à un certain endroit, chaque consommateur dira que le lit est mauvais. Alors, les fabricants de matelas essaient de faire en sorte que les matelas aient l’air le plus plat possible — et ils utilisent pour cela de nombreuses astuces et technologies différentes. Hästens agit différemment : ses équipes élaborent un véritable cocon, en créant un espace qui vous convient parfaitement ». À titre de comparaison, il explique comment les autres entreprises de matelas fonctionnent : « Lorsque vous dormez sur un matelas à mémoire de forme, vous vous allongez sur un lit différent à chaque fois, car il s’adapte, et change tout au long de la nuit. Ce qu’une entreprise [bien connue et cotée en bourse] vous dira que de cette façon, nous pouvons vous fournir un soutien tout au long de votre période de sommeil. Mais voici ce dont ils ne tiennent pas compte — c’est là que la science entre en jeu : votre corps n’a pas besoin d’un support changeant. Si un matelas soutient vraiment votre corps, il le forcera à adopter ce que j’appelle une “posture de sommeil” », explique-t-il. « Lorsque vous vous tenez droit et que votre posture est bonne pendant la journée, vous vous sentez en forme et énergique. Si vous êtes affalé, vous ne respirez pas bien. Je dirais qu’il en va de même pour le sommeil — mais pendant que vous dormez, personne ne vous dit de vous tenir droit. D’où l’importance du matelas de remplir ce rôle. Et les lits Hästens le remplissent parfaitement. Avec le temps, votre position finit naturellement par changer pour une position saine ».

Le service le plus impressionnant et étonnement gratuit que les magasins Adolfsson proposent est l’entretien. À la demande d’un client, ils enverront une équipe de spécialistes jusqu’à trois fois par an pendant trente ans pour retourner et masser votre lit. L’équipe est disponible pour ajuster la fermeté, que ce soit en l’ouvrant en massant le crin de cheval pour qu’il devienne moins dense (ce qui vous permet de dormir plus près des ressorts pour plus de soutien) ou en le tapant, ce qui comprime la matière pour un matelas plus ferme. Ainsi, si le support n’est pas exactement à votre goût, ils peuvent l’ajuster.  

Il y a aussi une part importante de culture. Les familles suédoises reçoivent ces lits en héritage d’une génération à l’autre ou bien souvent en tant que cadeau de mariage. D’un autre côté, les Aaméricains peuvent facilement dépenser 10 000 dollars (9 200 euros) pour un sac à main ou 100 000 dollars (920 000 euros) pour une voiture, alors pourquoi ne pas investir dans un objet aussi important qu’un lit. « La création de lits de luxe de très haute qualité  existe depuis plus de cent ans, mais ici, aux États-Unis, nous ne l’avons jamais fait », confirme M. Breus. « Je vois déjà d’ici les gens grimacer à l’idée de dépenser plus de 5 000 dollars (4 600 euros) pour un matelas — mais alors pourquoi avez-vous une Lamborghini garée dans votre garage ? Voici le défi que je vous lance : vous n’avez jamais dormi dans un lit à 10 000 dollars (9 200 euros). Essayez donc. »

 

<<< À lire également : Comment L’Industrie Du Luxe Peut Innover Grâce A La Crise >>>