Le coup de marteau est tombé… c’est un acquéreur français – mais anonyme – qui a clôturé la vente aux enchères d’une pièce de monnaie en or à l’effigie de la cathédrale Notre-Dame de Paris avec un prix record  de 154 000 euros, et dont les commissions sont au profit de l’édifice.

Médaille vente aux enchères profit Notre dame restauration
Médaille signée Oudiné vente aux enchères profit Notre dame restauration

 


La semaine dernière s’est tenue à Genève la vente aux enchères exceptionnelle d’une médaille en or commémorant la fin de la restauration de Notre-Dame de Paris, en 1864. Un événement caritatif organisé par le Dr Alain Baron, fondateur de Numismatica Genevensis SA, la société spécialisée dans le domaine de la numismatique de prestige, et en présence de Christophe-Charles Rousselot, délégué pour la Fondation Notre-Dame, pour contribuer au financement des futurs projets de restauration de la cathédrale.

C’est un français, anonyme, qui a remporté l’enchère au prix record de 170 000 francs suisses (154 000 euros). Réalisée par le graveur Oudiné, l’un des plus importants sculpteurs et graveurs en médaille du 19e siècle, cette « pièce exceptionnelle par sa grande qualité, son poids, la finesse de la gravure qui la constituent est unique au monde et a probablement été offerte par Napoléon III à l’architecte Viollet-le-Duc pour la restauration de la cathédrale en 1864. ». Un beau symbole, puisque les commissions perçues lors de la vente sont reversées à la Fondation Notre-Dame. Après le terrible incendie qui l’a ravagée dans la nuit du 15 au 16 avril 2019, la cathédrale a fait l’objet d’une loi du 29 juillet 2019 pour sa restauration et sa conservation.

Un heureux événement qui viendra peut-être apaiser le climat de tension actuel autour de Notre-Dame avec les récentes critiques émises concernant Philippe Villeneuve, architecte en chef des monuments historiques, par le général Georgelin chargé de piloter sa restauration.


<<< A lire également : Notre-Dame De Paris : Et Après ? >>>