Une semaine sur deux, Luxe Magazine déniche pour vous la bonne idée à partager avec ceux qui ont déjà tout et n’ont pas peur de dépenser des sommes astronomiques. Découvrez la folie boeuf Wagyu.

Le bento le plus cher au monde

Au Japon, le bento remplace le sandwich et permet de composer son repas avec divers ingrédients contenus dans une boîte. Préparé à la maison chaque matin, il peut facilement être consommé au travail et se compose souvent de riz, légumes frais et macérés ainsi que de protéines animales pour un équilibre parfait. Désormais, les spécialistes japonais de la livraison Gochikuru proposent leur propre version du bento de luxe, boîte en bois dont les compartiments correspondant aux différentes parties de l’animal forment un bœuf, proposant une sélection de délicieuses pièces de bœuf Wagyu (4 kilos au total).

Au menu, pour la coquette somme de 2 500 euros, de la côte de bœuf, de la surlonge bien tendre, de la langue, du riz gluant, du wasabi cru, du citron vert et une sauce Yakiniku à base de poires asiatiques. Pour la petite histoire, le bœuf Wagyu englobe plusieurs races de bœufs japonais, dont le célèbre et rarissime bœuf de Kobé. A l’époque où les guerres faisaient rage au Japon, ce bœuf puissant et massif fut isolé, conférant à cette race une pureté génétique sans égale. Pesant près de 600 kilos, ce bœuf hors de prix se différencie par sa tendreté, son marbré intramusculaire (le gras, pauvre en cholestérol, est distribué dans la viande des muscles et non autour) et par sa saveur de beurre.

Ainsi, ce beau bento justifie son prix par une viande de qualité issue de bœufs à l’alimentation surveillée, massés au saké et bercés par de la musique classique pour éviter les nerfs, d’où leur surnom de « caviar de la viande ».

gochikuru.com

 Le luxe vous intéresse ? Abonnez-vous à notre newsletter www.luxe-magazine.com et suivez-nous sur les réseaux sociaux ! InstagramFacebookTwitter et Linkedin.