On peut les rencontrer aux quatre coins du monde, parmi la centaine de pays producteurs de vin. Attirés par des terroirs d’exception, ils ont décidé d’exporter leur savoir-faire hors de l’Hexagone. Grands ou petits, nombreux sont les vignerons français qui investissent avec succès à l’étranger. Nous avons choisi de mettre à l’honneur huit domaines, huit pays et quatre continents. 

 

GLENELLY ESTATE : L’AVENTURE SUD-AFRICAINE DE MAY-ÉLIANE DE LENCQUESAING

C’est en 2003, à 78 ans, que Madame de Lencquesaing fait l’acquisition de Glenelly Estate. Situé sur les bas plateaux du mont Simonsberg, à Stellenbosch, le domaine bénéficie d’un microclimat favorable à la culture viticole. Elle plante la vigne sur l’ancienne ferme fruitière, construit une cave ultramoderne, un centre de dégustation, un musée pour sa précieuse collection de verre soufflé et une école pour les enfants de la ferme. Depuis 2007, elle se consacre entièrement à Glenelly aux côtés de son petit-fils, Nicolas Bureau. Elle a été récompensée par un Lifetime Achievement Award aux International Wine Challenge Awards de 2017.

Le Glenelly Estate, situé en Afrique du Sud, acquis par May-Éliane de Lencquesaing

DOMAINE EVREMOND : TAITTINGER EN TERRITOIRE ANGLO-SAXON

Menée par Claire et Pierre-Emmanuel, la dynastie Taittinger traverse une nouvelle dynamique avec leurs enfants Vitalie et Clovis. Pionnière, Taittinger est la première maison de Champagne à établir un vignoble au Royaume-Uni. Son ambition est de produire un vin effervescent haut de gamme dont les premières bouteilles devraient être commercialisées en 2023. Propriétaire à 55 % du domaine Evremond, le Champagne Taittinger a réalisé une joint-venture avec Hatch Mansfield, son distributeur au Royaume-Uni. C’est à Chilham dans le Kent que la dream team a planté les 20 premiers hectares de chardonnay, pinot noir et pinot meunier en mai 2017. « Nous avons été très impressionnés par la qualité du vin effervescent produit en Angleterre et nous pensons que la nature crayeuse des sols, la douceur du climat et la topographie de notre site dans le Kent offrent la combinaison parfaite pour créer un vin effervescent haut de gamme. »

La Maison Taittinger a choisi le Kent, en Angleterre, pour produire un vin effervescent

CHÂTEAU IMPÉRIAL TOKAJ : PATRIMOINE HISTORIQUE POUR MICHEL REYBIER 

En quelques années, l’entrepreneur Michel Reybier a construit un véritable empire viticole. Après avoir investi à Bordeaux et en Champagne, il se tourne vers la Hongrie et rachète Tokaj Hétszolo, classé au patrimoine mondial de l’Unesco. Ce vignoble de 55 hectares situé sur le versant sud du mont Tokaj est l’un des premiers crus classés des vignobles de cette région, dont la tradition vinicole remonte au xve siècle. Les vignes sont traitées avec le plus grand soin depuis toujours et Tokaj Hétszolo a entamé le processus de certification biologique en 2009. Le domaine est marqué par la présence régulière et immuable duBotrytis cinerea. Ce champignon microscopique gorge naturellement le raisin de sucre, donnant naissance aux Tokaj Aszú, des vins blancs liquoreux réputés pour leur richesse aromatique.

Le domaine Tokaj Hétszolo, en Hongrie, propriété de Michel Reybier

TERRA REMOTA : LA FAMILLE BOURNAZEAU DANS LE RESPECT DE LA NATURE CATALANE

Sur les contreforts des Albères, à l’extrême nord-est de la péninsule ibérique, se trouve un lieu captivant en osmose avec son environnement : Terra Remota. En 1999, Emma et Marc Bournazeau achètent 15 hectares de terre granitique occupée par une végétation abondante. La propriété est désormais constituée de 54 hectares d’un seul tenant, dont 26 vinifiés. Le succès est incontestable ! Guidée par un respect absolu de l’environnement, la famille a maintenu des zones arborées, mettant en valeur la flore et la faune locales. La vigne est composée de 15 parcelles où ont été plantés des cépages typiques de la zone (grenache noir, grenache blanc) et des variétés de tradition française pouvant s’acclimater à la région (syrah, cabernet sauvignon, chardonnay). Le processus de viticulture et de vinification est réalisé dans le cadre du label « production écologique », obtenu en septembre 2012.

Avec le domaine Terra Remota, la famille Bournazeau mise sur des processus respectueux de l’environnement

MAGREZ-ARUGA : BERNARD MAGREZ, L’EMPEREUR DU SOLEIL LEVANT

Bernard Magrez est présent sur tous les continents et dans huit pays producteurs de vin, dont le Japon depuis 2008. Le vignoble du domaine Magrez-Aruga est planté dans le village de Katsunuma, situé au centre de l’île principale du Japon et à l’est de la vallée du Kofu. Katsunuma est le cœur de production de vin du pays, et les grappes de koshu (cépage rose nippon) y ont grandi pendant plus de mille deux cents ans. La beauté du paysage, entre montagnes et rivières, y est saisissante. La vinification traditionnelle en blanc permet de conserver fraîcheur et intensité aromatique : les moûts sont vinifiés à très basse température et subissent un élevage relativement court de façon à préserver les arômes délicats d’agrumes qui caractérisent souvent ce cépage.

Magrez-Aruga, le domaine de Bernard Magrez

CLOS HENRI VINEYARD : LA FAMILLE BOURGEOIS EN NOUVELLE-ZÉLANDE

L’esprit de pionnier d’Henri Bourgeois s’est transmis de père en fils. Les Bourgeois ont parcouru le monde à la découverte de nouveaux terroirs et c’est en 2000 que la Nouvelle-Zélande s’est imposée. La famille est tombée amoureuse du pays, de ses habitants et de sa terre, certes différente mais aux caractéristiques proches de celle de Sancerre. Guidés par leur instinct et leur passion, les membres de la famille ont ainsi décidé de démarrer une nouvelle aventure à Marlborough. Ce vignoble de 42 hectares se situe sur une faille sismique qui sépare deux types de sols, une terre argileuse adaptée aux pinots noirs et une terre de galets issue d’un ancien lit de rivière, où s’épanouissent les sauvignons blancs. Ce terroir d’exception, où le mildiou est inexistant, est un terrain d’expérience passionnant. Là-bas, il est possible sans trop de crainte de s’essayer à la biodynamie, ce qu’ils font. Le Clos Henri Vineyard est certifié en culture biologique depuis 2013.

DOMAINE DROUHIN OREGON : L’AVENTURE DROUHIN EN AMÉRIQUE

Dès 1961, lors d’une première visite dans la région, Robert Drouhin, petit-fils de Joseph Drouhin, augure que l’Oregon sera une terre idéale pour le pinot noir et le chardonnay. Son souhait se réalise en 1987 lorsque la société familiale devient propriétaire d’un terrain de 90 hectares dans les Dundee Hills, dont 50 sont consacrés à la vigne. Les coteaux s’étalent entre 120 et 160 mètres d’altitude. Ouvert au public, le domaine bénéficie d’une vue fabuleuse sur la vallée et accueille de nombreux visiteurs. Après trente ans passés à développer le domaine Drouhin Oregon, la famille a eu l’occasion d’acheter en 2013 la propriété viticole Roserock, qui se situe à une quarantaine de kilomètres au sud. C’est la quatrième génération de Drouhin qui se trouve aujourd’hui à la tête de la société familiale : Véronique, Philippe, Laurent et Frédéric… To be continued !

C’est dans l’Oregon, aux États-Unis, que la famille Drouhin est depuis 1987 propriétaire de vignes

CLOS DE LOS SIETE : MICHEL ROLLAND ET LE SYMBOLE D’UN RÊVE COMMUN

L’aventure commence en 1999. Au cours de ses voyages, Michel Rolland a vu en l’Argentine un terroir d’exception. Il s’associe avec Jean-Michel Arcaute, viticulteur bordelais à Pomerol, et plante les premières vignes de malbec, cépage roi de l’Argentine. Situé à 100 kilomètres au sud de Mendoza, le terrain de 850 hectares bénéficie de conditions idéales : une exposition unique, un climat propice et un sol généreux constitué de cailloux roulés, d’argile et de sable. Les deux initiateurs sont rapidement rejoints par des amis, dont Catherine Péré-Vergé, Bertrand et Jean-Guy Cuvelier, Michèle et Alfred-Alexandre Bonnie, Benjamin de Rothschild et Laurent Dassault. Ensemble, ils se lancent dans un concept unique : bâtir quatre bodegas dont une partie de la production sera dédiée à l’élaboration et l’assemblage d’un vin commun. Le Clos de los Siete est né : une grande réussite.

En Argentine, le Clos de los Siete est né de l’union de plusieurs passionnés, séduits à l’idée d’une production commune

LOUIS ROEDERER : Californie du Nord (Sonoma Valley)

A la fin du 19e siècle, la Maison de Champagne Louis Roederer était l’une des premières à se tourner vers le Nouveau Monde. En 1982, elle était encore pionnière avec l’acquisition de ses premiers vignobles en Californie dans l’Anderson Valley. C’est en février 2019 qu’elle acquiert le Domaine Merry Edward, pépite des grands Pinots Noirs de Californie du Nord dans la Sonoma Valley. L’accord entre Frédéric Rouzaud, PDG de Louis Roederer, et Merry Edwards, fondatrice du domaine éponyme établit la cession à la Maison du domaine viticole créé en 1997. Surnommée « la Reine du Pinot noir », Merry Edwards fut l’une des premières femmes de son pays, dans les années 70, à se lancer dans la production viticole. « Je suivais depuis longtemps le très beau travail réalisé par Merry Edwards et ses équipes lorsque j’ai appris qu’elle envisageait de passer le relais et qu’elle souhaitait le faire à une Maison qui partage ses valeurs et sa vision du vin, j’ai voulu la rencontrer. C’est un moment qui fera date pour moi : Merry est une pionnière et une personnalité hors du commun ; elle est sans concession ni compromis et l’amour infini qu’elle porte à son vignoble force l’admiration » a déclaré Frédéric Rouzaud.

 

MARC PERRIN –  TABLAS CREEK VINEYARD : Paso Robles (Californie)

Tablas Creek est la concrétisation des efforts conjugués de deux grandes familles viticoles : la famille Perrin, propriétaire du Château de Beaucastel et la famille Hass, propriétaire de la société d’import Vineyard Brands. Au milieu des années 1960, Robert Haas se met à importer les vins de la famille Perrin aux Etats-Unis et fait de Beaucastel l’un des plus importants domaines de la communauté viticole internationale. Un lien d’amitié se crée entre les deux familles, qui donne vie à un projet : planter, en Californie, les cépages rhodaniens si bien adaptés au sud ensoleillé de la France.  En 1989, ils achètent une parcelle de 50 hectares, à quelques kilomètres de l’océan Pacifique, dans le district d’Adelaide. Ils nomment le domaine Tablas Creek Vineyard, en référence au petit ruisseau traversant la propriété. Le sol calcaire et rocheux a la même origine géologique que ceux de Beaucastel et le climat est idéal pour la culture de la vinifera du domaine français. 

 

 

STEPHAN ASSEO, le vigneron globe-trotteur – Une aventure bordelaise en Californie : l’Aventure Winery

C’est en 1998 que Stephan Asseo part, accompagné de sa femme et de ses trois enfants, à la recherche d’un terroir d’exception aux Etats-Unis. Il quitte alors la région bordelaise, guidé par un désir de création et d’innovation, bien décidé à s’affranchir des contraintes inhérentes aux règles AOC. C’est en Californie, à mi-chemin entre Los Angeles et San Francisco, sur les hauteurs de Paso Robles, que le guident ses pas. Il choisit un terrain vierge de 50 hectares qu’il divise en 40 parcelles. Un sol calcaire, des coteaux aux orientations variées et un climat propice à une maturation lente des raisins : tous les éléments sont réunis pour fabriquer un vin d’une qualité exceptionnelle. En 2000, il produit ses premières caisses 100% Estate et arrive en 2008 à l’autonomie fruitière totale. Ses vins sont désormais classés parmi les plus grandes références mondiales. Le domaine L’Aventure dispose d’une cave à vins oenotouristique. Il a imaginé deux grands crus dédiés à sa femme et à sa fille (For her et Chloé) dont la particularité commune est d’être assemblés au cours du processus de fermentation.

 

Matthieu Finot, vigneron au King Family Vineyard – Crozet (Virginie)

Matthieu Finot est né dans la vallée du Rhône, au sein d’une famille de viticulteurs et d’œnophiles. Il décide de s’inscrire dans la lignée familiale et apprend la viticulture à Beaune. Diplômé en 1995, il travaille dans plusieurs régions françaises puis en Italie et en Afrique du Sud avant de s’installer définitivement en Virginie, en 2003. Il travaille dans plusieurs domaines de l’Etat, où il apprend à apprécier tout particulièrement l’appellation Monticello. Il aime l’effervescence de la région, sa proximité avec Charlottesville et exerce actuellement son activité de maître de chais au King Family Vineyard. Ce sublime domaine est situé à Crozet, aux pieds des Montagnes Blue Ridge.  Pour gérer la croissance de la vigne, les Kings utilisent un système unique de treillage de vigne appelé « Double Scott Henry ». L’objectif est d’accroître l’exposition des feuilles et des fruits à la lumière, permettant de produire les raisins de haute qualité. Le vignoble présente des pentes sud et ouest et la proximité du lac Okanagan contribue à créer un microclimat un peu plus frais que les vignobles situés au sud.

 

Michel Chapoutier – Australie

Depuis l’arrivée de Michel Chapoutier à la tête de la Maison éponyme, celle-ci connaît une expansion mondiale considérable, notamment en Australie. Très conscient de l’évolution du marché international du vin, il part en 1997 à la découverte des terroirs du plus vieux continent. Au printemps 1998, il rencontre Ron et Elva Laughton (Domaine Jasper Hill) avec qui il plante des pieds de syrah provenant des collines de Tain l’Hermitage dans un vignoble au nord de Melbourne : ainsi naît le domaine de La Pléiade. Prenant goût aux terroirs australiens, il continue ses partenariats avec Rick Kinzbrunner du célèbre Domaine de Giaconda à Beechworth, réalise une joint-venture avec son importateur américain et établit le domaine Tournon en achetant deux autres vignobles (Shays Flat et Landsborougt) dans les pyrénées australiennes. Ce domaine est situé dans le sud-est du continent australien, dans l’état du Victoria, région qui a pour particularité d’offrir des climats très variés.

 

 

Ronan Laborde – Hongrie

Ronan Laborde dirige depuis quinze ans le château Clinet, une pépite de 11 hectares à Pomerol et gère aussi une activité de négoce et deux domaines familiaux à Tokaj, en Hongrie. C’est en 1991 que son père, Jean-Louis Laborde, se laisse séduire par la magie du Tokaj et décide d’acheter le vignoble de Pajzos, puis celui de Megyer en 2000. La région du Tokaj produit les excellents Tokaji Aszú, élaborés en assemblant des vins secs ou demi-secs à une proportion plus ou moins importante de raisins botrytisés. Élevés au moins un an et demi en barriques, ce sont des vins liquoreux puissants, d’une grande richesse aromatique, à la fois denses et frais, remarquables d’équilibre. Les versions esszencia, exclusivement produites à partir du jus de goutte de grains d’aszú, sont uniques au monde par leur phénoménale concentration. Le Domaine de Pajzos s’étend sur 87 hectares. Il bénéficie d’un microclimat dû au ruisseau Zsadány qui borde le sud de la zone et fournit l’humidité nécessaire au développement du Botrytis. Le Vignoble de Megyer fait quant à lui 109 hectares et a un microclimat beaucoup plus frais que le vignoble de Pajzos.

 

Par Alain Marty, président-fondateur du Wine & Business Club