Hier soir, au cours de l’événement Tesla qui devait être consacré au nouveau poids lourd d’Elon Musk, son PDG a fait du Steve Jobs en annonçant le lancement d’une Tesla Roadster, qui sur le papier promet d’écraser littéralement la concurrence…

0 à 100 km/h en 1,9 secondes, vitesse maximum de 402 km/h. La dernière supercar de Bugatti, la Chiron n’a qu’a bien se tenir. Et niveau tarif pour ce genre de performance, il faudra compter 200 000 $ pour le modèle de base, un tarif plus que contenu.  A noter que, comme pour la Tesla Model 3, il est possible de faire des pré-réservations dès aujourd’hui pour la modique somme de 50 000 $. Amateur de sensations fortes, faites vos jeux, c’est presque noël avant l’heure !


Les 1000 premiers modèles vendus seront disponible en finition “Founder’s” pour la somme de 250 000 $. Sa production ne devrait pas commencer avant 2020, mais si Tesla peut approcher les spécifications annoncées pour ce Roadster, Elon Musk devrait faire peur à tous les constructeurs de supercar construisant actuellement ce type de voitures. Les seules voitures comparables à la Tesla Roadster sont des supercars hybrides construites par McLaren (P1), Ferrari (LaFerrari) et Porsche (918 Spyder), qui valent toutes une somme d’environ 1 million de dollars. Sans parler des prochaines Aston Martin Valkyrie et Mercedes-AMG Project One qui coûteront chacune environ 3 millions de dollars pour des voitures qui pourraient finir par être moins performantes…

Si avec son Roadster,  Tesla est capable de construire une supercar plus rapide, moins chère et totalement électrique pour une fraction du prix des supercars actuelles, cela risque d’être un véritable casse-tête pour la concurrence…