Aucun enfant ne devrait aller à l’école le ventre vide ! C’est pourtant l’une des conséquences les plus dramatiques de la pandémie de coronavirus : la malnutrition s’aggrave dans le monde. Pour subvenir aux besoins de millions de personnes et notamment des plus jeunes, les initiatives inspirantes ne manquent pas. Cette semaine, j’ai voulu donner la parole à Florent Albero, créateur et fondateur de Tawö, un projet ludique, solidaire et innovant.

Où en est la faim dans le monde aujourd’hui ? Pourquoi cet engagement ?


Tout est parti de l’idée de mon fils Toni qui a été à l’initiative de ce jeu. En se baladant dans les rues au Panama, il m’a demandé « Papa, pourquoi cet enfant n’avait pas de chaussure ? ». Et c’est de là que j’ai eu le déclic… On a décidé de créer ensemble un héros solidaire qui permettrait de nourrir les enfants défavorisés. On vit dans une société où l’on a tendance à oublier cette vérité un peu cruelle. Quand on sait qu’un enfant meurt de faim toutes les 11 secondes, selon l’ONU… Et que comme vous le dites, la crise du coronavirus a drastiquement accéléré la malnutrition dans le monde et surtout dans les pays les plus pauvres. On peut tous faire quelque chose et on doit le faire ensemble pour y arriver !

Comment fonctionne Tawö ? Où peut-on se le procurer ?

Le projet TAWÖ a pour objectif d’offrir un maximum de repas aux enfants les plus démunis à travers un jeu mobile « made in France » grâce à des achats intégrés et partenariats que l’on intégrera en 2021. Une version TEST de Tawö est déjà disponible sur le PlayStore et l’AppStore. C’est une première version que nous développons depuis 9 mois maintenant. Nous ne voulions pas arriver les mains vides en faisant la campagne de crowdfunding sur KissKissBankBank. Nous souhaitions dire aux gens qui nous soutiennent « Voilà, le plus gros du travail a été fait, nous avons mis en place un jeu solidaire. Maintenant à vous de jouer ! Et nous avons besoin de vous pour continuer ce beau projet ». 

Pourquoi avoir lancé une collecte sur KisskissBankBank ? Quels sont vos objectifs finaux ?

Le monde du jeu est un monde qui demande beaucoup de fonds. Nous avons déjà investi en misant sur l’avenir, et la région Aquitaine nous a soutenus en étant les premiers à croire au projet. Elle nous a beaucoup aidés pour la phase de création.

Maintenant qu’il est disponible sur les stores, on a besoin d’aide pour continuer à développer ce projet et apporter une meilleure expérience aux joueurs. La collecte sur KissKissBankBank nous permettra de créer davantage d’interactivités au travers de questions et de valeurs portant sur l’environnement, la générosité, l’empathie.  

Apprendre en jouant et nourrir des enfants, que demander de mieux ?! Notre objectif est d’abord d’offrir 500 000 repas au travers du jeu et ensuite d’obtenir un partenariat officiel avec le Programme alimentaire mondial de l’ONU.  On aimerait aussi, grâce à des partenaires, faire encore plus, comme créer une bande dessinée ou des objets 100 % écologiques que l’on pourrait vendre et donc verser une partie des bénéfices pour les repas tout en continuant d’améliorer ce jeu. Parce qu’il ne faut pas oublier une chose importante, si le joueur s’amuse, alors on pourra reverser plus de repas. Et nous pourrons collaborer avec plus de partenaires et offrir encore plus de repas. Une sorte de boucle vertueuse.

Quelles sont les actions du Programme alimentaire mondial (PAM) ? Peut-on aider nous aussi ?

Les actions du programme alimentaire mondial de l’ONU sont diverses et variées. Elles concernent également l’impact sur l’environnement et l’agriculture durable qui est une issue obligatoire et qui nous concerne tous. Le PAM a un objectif grandiose qui nous mobilise avec Tawö : éradiquer la faim avec le projet « Faim Zéro » d’ici 2030. Si vous souhaitez aider, il vous suffira de jouer. La génération actuelle est très connectée, c’est pourquoi nous avons conçu le premier jeu mobile au monde qui nourrit des enfants et en plus, vous connaissez la bonne nouvelle ? Il est fait en France.

Que dites-vous à ceux qui disent trop souvent : “il n’y a pas de solution”, que “ce n’est pas possible” ?

Sur chaque problème, il y toujours des solutions. Quand je me suis engagé dans l’armée de terre à l’âge de 18 ans, j’ai réalisé plusieurs missions extérieures en tant que casque bleu notamment en Centrafrique où la misère m’a vraiment marqué. Depuis, j’ai cherché des solutions sans relâche pour trouver un moyen ludique, différenciant et innovant d’offrir des repas aux plus démunis. Je pense que le jeu peut contribuer à résoudre de nombreux problème. De façon plus générale, je souhaite transmettre à mes enfants un monde où tout est possible quand on se donne les moyens de ses ambitions. J’aimerais leur transmettre également qu’il faut penser aux autres et aider son prochain. Toute personne, entreprise responsable et engagée peut contribuer à sa façon pour rendre le monde meilleur pour tout le monde.

Pour poursuivre cette série : pourriez-vous citer une personnalité ou une initiative qui vous inspire ?

Blake Mycoskie sans hésiter, un entrepreneur américain de renom qui m’inspire beaucoup. Il est très engagé au niveau social et environnemental. Il a notamment créé TOMS, One for One. Son modèle : une paire de chaussures achetée, une paire de chaussures offerte à un enfant dans le besoin. Son modèle et sa vision ont construit le succès qu’il a actuellement. C’est un très bel exemple de réussite pour les jeunes d’aujourd’hui et pour moi aussi. Ils ont réussi à donner plus de 100 millions de chaussures dans 85 pays. C’est incroyable ce qu’ils ont réussi à faire, quand on y pense. J’espère que nous pourrons contribuer à cette vision commune avec le projet Tawö en offrant un maximum de repas aux enfants souffrant de malnutrition.

N’hésitez pas à visiter le lien vers la campagne de crowdfunding

 

<<< A lire également : Le Retour D’Une Catastrophe Climatique Des Années 30 >>>