Coincée entre la très sportive Val Thorens et la très chic Courchevel, la station de ski de Méribel assume son statut de village huppé familial, au cœur du domaine des Trois Vallées, l’un des plus grands du monde. Une nouvel hôtel 5 étoiles vient d’ouvrir, le Coucou. On y pratique le ski en mode Coucouning.

Le charme unique de Méribel en fait une des destinations les plus recherchées. Selon le réseau immobilier Barnes, à Méribel les prix des chalets ont bondi de 15 % en un an. Un record ! Les biens d’exception s’y sont négociés à 30 000 €/m². Des prix qui placent certains villages de la station, comme le Rond-Point des Pistes, au même niveau que Courchevel ou Verbier. Cela tient à la politique ambitieuse commencée ces dernières années de construire des programmes neufs haut de gamme, destinés à une clientèle européenne aisée, en proposant notamment de grands penthouses. Ils remplacent avantageusement les chalets. Leurs dimensions sont confortables, leur entretien n’est pas aussi contraignant, et surtout, ils sont assortis d’une multiplicité de services grâce à la conciergerie intégrée des copropriétés.


Le meilleur exemple de cette « montée en gamme » est l’ouverture, après 18 mois de travaux, d’un nouveau 5 étoiles, le Coucou. L’établissement de Méribel, dessiné par l’architecte français Pierre Yovanovitch, s’étale le long de la piste de Burgin, en aval du quartier du Belvédère créé pour les JO de 1992.

Les promoteurs de ce projet ne sont autres que la famille Pariente. Le père est connu pour avoir fondé la marque Naf Naf en 1972 avant de se reconvertir dans l’hôtellerie de luxe. Avec ses deux filles, Leslie et Kimberley, il a décidé de créer les Maisons Pariente.

ski

Et le moins que l’on puisse dire est qu’elles n’ont pas chômé, puisque le Coucou est le troisième établissement ouvert cette année. Le premier, le Crillon-Le-Brave, a été ouvert au pied du mont Ventoux. Le deuxième, le Lou Pinet à Saint Tropez.

Les ambitions hôtelières des Pariente ont démarré en 2013, avec le rachat pour 100 millions d’euros de L’Apogée, un palace de Courchevel de 53 chambres. Pour l’occasion, la famille s’est rapprochée d’un ami de longue date, Xavier Niel, le fondateur de Free.

La gestion du palace est alors confiée au groupe Oetcker qui manage notamment le Bristol à Paris. Le temps d’apprendre le métier. Car le projet de Patrick Pariente est de créer un véritable groupe hôtelier en famille, avec ses deux filles. 
L’aînée, Leslie Kouhana, a pris en charge le développement des différents projets, immobiliers et hôteliers. Après une maîtrise de finances et un DESS en immobilier, elle fait ses débuts en asset management chez Unibail. Kimberley Pariente, la cadette, « la créative de la famille » comme l’appelle son père, s’occupera de la partie artistique. Elle est diplômée du Fashion Institute of Design and Merchandising de Los Angeles.

Pour le management des hôtels, les Pariente ont fait venir Frédéric Picard, un expert de l’hôtellerie haut de gamme, qui a notamment dirigé La Réserve à Paris.

À Courchevel, les deux partenaires ont également acquis un 2 étoiles dans la station de ski, le Chanrossa, transformé en logements pour le personnel. Patrick Pariente a aussi mis la main sur un autre hôtel bien connu de Courchevel, le Saint Roch.

« Pour l’instant, le Saint Roch va continuer d’être géré par son exploitant actuel » révèle à Forbes Patrick Pariente.

Le temps de finaliser leur prochaine ouverture prévue dans le quartier du Marais à Paris.

ski

Mais pour l’heure, c’est à Méribel que les deux sœurs s’affairent pour finaliser les derniers préparatifs pour l’ouverture du Coucou.

Pourquoi ce nom de Coucou ? « Les coucous sont des oiseaux facétieux à part, qui savent toujours choisir les meilleurs emplacements », sourit Kimberley. Et c’est vrai que les 55 chambres, dont 39 suites et l’immense terrasse, profitent de la vue spectaculaire sur la vallée. 2 grands chalets indépendants de 4 chambres chacun loués autour de 11 000 euros la nuit, connectés à l’hôtel par un passage intérieur, offrent une intimité parfaite, tout en bénéficiant de tous les services 5 étoiles du Coucou.

Un spa signé Tata Harper, un sauna, deux hammams avec piscine intérieure et extérieure, un centre de fitness avec des cours de boxe assurés par un champion et des lieux spécifiquement dédiés aux plus jeunes clients complètent le tout.

Très attachée à faire du Coucou un paradis pour les familles Leslie Kouhana-Pariente a confié la réalisation du Kids Club et le Teens Lab à Sophie Jacquemin, spécialiste en enchantement enfantin et à Petit VIP, référence 5 étoiles dans la conception d’activités ludo-éducatives. Un espace magique, pensé pour les enfants, un univers coloré et poétique qui leur réserve de fantastiques rencontres de monstres rigolos.

ski

Coté ski, bon point pour l’incroyable ski room pensée comme une boutique lounge avec salon d’essayage et espace coffee shop cosy.

Coté restauration, les Pariente jouent la carte de l’exotisme avec un restaurant italien, le Bianca Neve, et surtout un beef bar, dédié aux meilleures viandes du monde. Crée par Riccardo Giraudi, le Beefbar offre pour la première fois en montagne, la possibilité de déguster les viandes les plus rares, des origines les plus prestigieuses, maturées et préparées dans les règles de l’art : Black Angus d’Argentine et des USA, bœuf wagyu d’Australie, bœuf Kobé du Japon.

[email protected]