Le chef Guy Martin à l’Institut du Monde Arabe, un avant-goût de printemps, exotique avec les objets de la CFOC, une table d’hôtes bien gourmande avec Terra, un lieu dédié aux stilettos de Bettina Vermillon, hautement désirables, une nouvelle adresse pour le parfumeur Serge Lutens et enfin un hôtel urbain, le New Hôtel Le Voltaire, voilà les news de mars!

Guy Martin au sommet de l’Institut du Monde Arabe

Le chef étoilé du Grand Véfour est désormais aux commandes des restaurants de cette prestigieuse institution culturelle offrant l’une des plus belles vues de Paris pour y proposer une version gastronomique de la cuisine arabe


Conjuguant traditions et notes contemporaines, Guy Martin signe au Ziryab une carte cuisinée entièrement maison avec des plats déjà stars comme le caviar d’aubergine ou encore la souris d’agneau aux pruneaux et riz au lait à la cardamone.
Même exigences au salon de thé à l’orientale qui régale de succulentes pâtisseries artisanales et au Café Littéraire qui fait la part belle aux petits plats de partage (mezzés, grillades fines…) jouant eux aussi avec la crème des produits. Vraiment bien.
Institut du monde Arabe, 1 rue des Fossés-Saint-Bernard, Place Mohamed V, Paris 5.

La Nouvelle Collection de la CFOC. les news parisiennes de #plumevoyage @plumevoyagemagazine
La Nouvelle Collection de la CFOC. les news parisiennes de #plumevoyage @plumevoyagemagazine

La collection printanière de la CFOC

Eprise d’ailleurs, la nouvelle collection de la Compagnie Française de l’Orient et de la Chine rend hommage cette saison au Vietnam et à l’Inde autour de deux coloris phares, safran et céladon qui viennent se poser délicatement sur du mobilier de jardin, de la vaisselle et des objets de décoration.Porteuse de belles émotions, cette nouvelle collection capture des objets façonnés à la main selon des techniques ancestrales. Coup de cœur pour les carafes tricolore Pakora, pour le service Dalat en porcelaine et pour la collection de coussins Kolam qui reprennent les dessins tracés à la main sur le pas des portes en Inde.Une belle option pour célébrer les beaux jours en ajoutant une touche d’exotisme.

Compagnie Française de l’Orient de la Chine, 170 boulevard Haussman, Paris 8

Terra Dans Le Haut Marais, Une Table de partage

Verrière XL, matières brutes, couleurs minérales, cuisine ouverte, table d’hôtes et comptoir dinatoire : voilà pour le décor imaginé de Terra par l’Atelier JMCA qui occupe l’espace d’un ancien atelier de maroquinerie du Haut Marais.

Au diapason, la cuisine orchestrée par le chef Jean His, passé au Saint Pierre à Singapour et à la Grande Maison de Bordeaux en duo avec Léa Ghetta (ex Galopin), délivre des recettes créatives qui font la part belles aux beaux produits et affichent clairement l’étiquette « bonne bouffe », chère aux fondateurs du lieu. Au menu, des poissons entiers tel le cabillaud en croûte, des viandes qui assurent le plaisir carnassier comme l’entrecôte de bœuf, maturée 30 jours et des propositions joliment solaires : ravissant poulpe de Galice grillé, chou-fleur et riz sauvage soufflé. Et pour la soif, une collection de vins natures minutieusement sélectionnés par Robin Stucki. Verdict ? Une table bien dans ses baskets qui n’a d’autre ambition que de régaler en partage.
Terra,
21 rue des Gravilliers, Paris 3. Tél. 01 45 30 02 58. Ouvert uniquement au dîner du mardi au samedi.

Bettina Vermillon inaugure « L’étage Bettina »

Avis aux amatrices de souliers de luxe, Bettina Vermillon va conquérir vos cœurs ! Hissée au premier étage d’un immeuble haussmannien posé aux abords de la place de la Concorde, ce nouvel espace de 300 m2 entièrement dédié à la marque et à son univers, joue la carte du chic et du design. Pensé par l’agence d’architecture Studioparisien, il offre de multiples salons et un espace de choix où les bottines et les escarpins sont mis en scène avec brio. Des chaussures ultra désirables qui ont conquis la planète mode avec leurs talons en aluminium et n’ont pas fini de faire des ravages. D’avant-garde, l’étage Bettina ouvre également ses portes aux artistes avec des expositions temporaires. Pour ouvrir le bal une série de dessins et peintures signés Victoire Cathalan. On adore.
Bettina Vermillon, 5 rue du Chevalier de Saint George, Paris 8ème. T. : 01 84 79 47 40.

 

Une nouvelle adresse parisienne pour Serge Lutens

Plus de 25 ans après l’ouverture de sa première boutique au Palais Royal, Serge Lutens installe ses créations au cœur de la rue Saint-Honoré dans un décor sur-mesure. A Serge Lutens rien d’impossible ! En prouve ce décor unique et inattendu qui déroule sa somptuosité et nous plonge dans une ambiance tamisée. Habillé de plafonds de cèdre et de laques aux inspirations japonaises, cet écrin intimiste est placé sous le signe de la beauté. Un rendez-vous unique pour les amoureux d’une parfumerie littéraire. Plus qu’une boutique, un lieu qui offre une immersion sensorielle au plus proche de l’univers artistique de ce créateur hors norme.
Serge Lutens, 324 rue Saint-Honoré, Paris 1er. T. : 01 81 69 47 34.

 

New Hotel Le Voltaire : un boutique hôtel design et familial

Posé dans le vibrant 11ème arrondissement, l’ex Candide du groupe New Hotel orchestré par la famille Antoun, a fait peau neuve et a changé de nom. Bienvenu au Voltaire, un lieu de vie coquet et design pensé par les deux filles du fondateur du groupe, Camille et Caroline Antoun en collaboration avec des artisans designers parisiens. Visite !
Avec son élégante devanture vert émeraude, le Voltaire donne tout de suite le ton. Le lobby signe une atmosphère minérale et design avec son sol en terrazzo, ses pierres d’époque aux murs et son mobilier chiné comme l’iconique canapé DS-600 de l’éditeur De Sede. Hissé sur 6 étages et comptant 47 chambres, le Voltaire mélange habilement le confort d’un hôtel étoilé et le lifestyle d’une maison. En preuve la belle cuisine, espace des petits déjeuners qui se savourent ici de 7h à 12h (on aime) avec son îlot central habillé de carrelage à l’ancienne qui accueille de jolies nourritures minutieusement choisies : version salée et sucrée, jus frais, boissons chaudes… Et le plaisir d’une petite terrasse végétalisée pour s’offrir un bol d’air avec son café du matin. Dans les étages, la couleur s’invite dans chaque chambre, rouge marsala, jaune curry, bleu glacier ou vert véronèse. Les détails sont soignés, un parquet brut file au sol, les salles de bains jouent la carte du graphique et le tout s’affirme dans un charme très parisien. Urbain dans l’âme, sans fioritures mais avec un service prévenant, le Voltaire c’est une localisation idéale entre République, Oberkampf et Bastille et des chambres à partir de 120 €. Verdict : un pied-à-terre de choix pour les voyageurs.
New Hotel Le Voltaire, 3 rue Piéton, Paris 11e. T. : 01 43 79 02 33. www.new-hotel.com

Par Sandra Serpero pour Plume Voyage Magazine