La régularité est de mise pour un pays célèbre pour son horlogerie : cette année encore, la Suisse accueille les villes les plus chères de la planète.

ECA International publie chaque année une étude du coût de la vie dans les grandes villes du monde, dont les calculs reposent sur le prix d’un panier de biens et de services du quotidien pour les expatriés.  On y retrouve des produits de base, comme les articles ménagers, mais aussi des frais généraux, tels que les vêtements, les appareils électriques, les repas au restaurant, l’abonnement à un club de sport, l’alcool et le tabac. En revanche, l’étude ne prend pas en compte le logement, les services publics et les frais de scolarité, car, selon l’entreprise, ceux-ci sont « généralement indemnisés dans les packages d’expatriation ».

Cette année, la Confédération suisse s’impose donc avec 4 villes dans le top 5 après la chute de Hong Kong, qui est passée de la 4e position à la 6e à cause des manifestations antigouvernementales qui se poursuivent dans la péninsule.


Hong Kong est ainsi expédiée derrière Bern, la capitale de la Suisse, mais aussi Zurich, Genève et Bâle, si bien que la métropole asiatique se retrouve en dehors du top 5.

Achgabat conserve cette année son titre de ville la plus chère au monde pour les expatriés. La capitale du Turkménistan, pourtant peu connue, est habituée des classements de ce genre et s’impose comme une référence en la matière depuis l’an dernier.

La capitale de ce pays asiatique riche en pétrole détient le record mondial de la plus grande concentration de bâtiments en marbre blanc sur son territoire. Pourtant, cela ne suffit pas à distraire les habitants, car la chute du prix de l’essence a provoqué un effondrement de la monnaie et une crise économique, entraînant une hyperinflation et des pénuries alimentaires.

En revanche, la progression de la Suisse dans le classement de cette année est moins surprenante. En moyenne, dans un café, un cappuccino à Zurich coûte 5,98 $, contre 4,56 $ à New York, 5,01 $ à Hong Kong et 3,66 $ à Londres. Cet achat de base illustre bien les disparités de prix entre les métropoles.

Hong Kong aurait même pu chuter encore plus bas dans le classement cette année en raison des manifestations politiques continues et parfois violentes qui ont lieu régulièrement dans la rue. Mais pour Steven Kilfedder, d’ECA International, la ville a été en partie protégée de la dépendance de son économie au dollar américain, qui « se porte bien ».

Il ajoute : « Hong Kong a également évité une forme de confinement paralysant dû au Covid-19, comme cela a pu être le cas dans d’autres villes du monde. Cela a aidé son économie, malgré des mois de troubles politiques dans la ville ».

Concernant le reste du top 10, Tokyo conserve sa 7e place, tandis que Yokohama passe en 10e position, ce qui souligne le coût élevé de la vie au Japon. Par ailleurs, on retrouve Tel-Aviv en 8e position, alors que la métropole israélienne était 9e l’an dernier, et Jérusalem passe de la 13e à la 9e place.

Les États-Unis comptent quant à eux 2 villes dans le top 20 : Manhattan (16e), qui est isolée par ECA International du reste de New York, et Honolulu, à Hawaï (20e).

Steven Kilfedder explique : « Puisque les économies américaine et canadienne se sont consolidées l’an dernier, la valeur de leur monnaie respective a augmenté, tout comme le coût des biens et des services pour les visiteurs et les expatriés ».

Le reste du top 20 est dominé par des villes asiatiques, avec notamment d’Osaka (12e) et de Nagoya (13e), qui devancent Singapour (14e) et Macao (15e). La capitale sud-coréenne Séoul (17e) et Shanghai (19e) complètent le contingent asiatique. Pour le reste, on retrouve Oslo (18e) et Harare (11e) au Zimbabwe, deux pays qui souffrent aussi d’hyperinflation.

Les données couvrent les changements de prix entre mars 2019 et mars 2020. Il s’agit de la seizième édition de cette étude ECA International.

 

Le top 10 des villes les plus chères de la planète selon ECA International :

Ville Pays Classement mondial 2020 Classement mondial 2019
Achgabat Turkménistan 1 1
Zurich Suisse 2 2
Genève Suisse 3 3
Bâle Suisse 4 5
Bern Suisse 5 6
Hong Kong Hong Kong 6 4
Tokyo Japon 7 7
Tel Aviv Israël 8 9
Jerusalem Israël 9 13
Yokohama Japon 10 14

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : James Philipps

 

<<< À lire également : Les Villes Les Plus Chères Au Monde Pour Les Riches >>>