En ce début de printemps, on a tellement envie de se changer les idées ! Cela commencera peut-être pour vous par un séjour dans un hôtel de luxe dans la Rioja Alavesa ? À moins que vous ne préfériez, simplement, vous emplir les yeux de beauté au Musée des Arts Décoratifs ou chez Van Cleef et Harpels ? Et si vous souhaitez simplement vous détendre en savourant un verre de bon vin, Luxe-Magazine vous propose un périple dans le Bordelais, la Champagne ou la Bourgogne. Bonne dégustation !

 

Palacio de Samaniego : un écrin hôtelier signé Edmond de Rothschild Heritage

 

Palacio de Samaniego – © Edmond de Rothschild Heritage

 

Palacio de Samaniego – © Edmond de Rothschild Heritage

 

Non loin de Bilbao, la mondialement célèbre région viticole de Rioja Alavesa accueille désormais le Palacio de Samaniego, premier hôtel Edmond de Rothschild Heritage à l’étranger. Ses neuf chambres et suites, placées sous le signe du luxe durable, sont le fruit du coup de cœur d’Ariane de Rothschild pour ce palais seigneurial du XVIIIème siècle. Dans ce havre de pays sont réunies les valeurs d’art de vivre de la maison : gastronomie, vins, histoire, art, dans un cadre naturel grandiose. Côté extérieurs, on se déconfinera avec joie sur ses terrasses et dans son jardin agrémenté d’un couloir de nage. Un lieu pour se sentir chez soi, aussi bien pour savourer des moments de convivialité que pour trouver calme et intimité.

 

Van Cleef & Arpels

 

L’exposition « Parenthèse humoristique, quand le bijou a de l’esprit » – © Van Cleef & Arpels
 

 

Clip Cane au chapeau, 1946 – © Van Cleef & Arpels

 

Avouons-le d’emblée, le premier mot qui vient à l’esprit quand on évoque le nom de Van Cleef & Arpels n’est pas précisément « humour ». C’est pourtant l’audacieux pari pris par la célèbre boutique du 20, place Vendôme : présenter une parenthèse humoristique, et mettre en avant ces moments où « le bijou a de l’esprit ». Présentées dans la Galerie du Patrimoine, des archives originales côtoient des pièces issues de la collection patrimoniale, révélant l’usage constant de l’humour comme vecteur de création et de communication de la Maison. Une joyeuse découverte au fil de personnages cocasses, d’animaux facétieux ou d’objets ingénieux, qui sont autant de clins d’œil pour nous faire sourire. Et nous en avons grand besoin !

 

Retrouver les expositions du Musée des arts décoratifs

 

L’exposition « Luxes » – © Musée des Arts Décoratifs

 

L’exposition « Histoires de photographies » – © Musée des Arts Décoratifs

 

Le Musée des Arts Décoratifs prolonge ses expositions pour nous permettre de découvrir… Tout ce que nous avons manqué ces derniers mois : photographes, créateurs, objets de luxe, bijoux, sont autant de thèmes que l’on retrouvera à loisir sur le site du musée. Luxe Magazine a un coup de cœur particulier pour l’exposition « Histoires de photographies », qui présente plus de 350 000 phototypes, photographies de mode, d’architecture, de paysage, de décor, mais aussi publicitaires, allant des années 1840 aux créations les plus récentes. C’est rien moins qu’un siècle et demi d’histoires photographiques qui est ici immortalisé, présenté par ordre chronologique et thématique, offrant un regard neuf sur le rôle de premier plan que le Musée des Arts Décoratifs a joué dans la reconnaissance de la photographie sur la scène artistique française.

 

L’eau à la bouche ave le palmarès du Guide 109 de Gault & Millau

 
Guide 109 – © Gault&Millau

 

C’est l’un des derniers nés de la famille Gault&Millau. Tout comme ses illustres prédécesseurs, porte les valeurs défendues depuis plus de 50 ans par ses fondateurs, Henri Gault et Christian Millau: découvrir de jeunes talents, les mettre en lumière, et surtout partager ces découvertes avec les amoureux du bon. Lancé en 2020, le 109 a pu cette année encore, malgré les circonstances difficiles, dénicher de nouveaux talents. Il présente 109 « jeunes » – et moins jeunes – restaurateurs qui on osé se lancer dans cette période si particulière. Au menu : créativité, leur amour du travail bien fait, du bon, du beau et, toujours, du partage.

 

Dans le Bordelais, le Château Fourcas Hosten rouvre ses portes

 

Château Fourcas Hosten – © Château Fourcas Hosten

 

Château Fourcas Hosten – © Château Fourcas Hosten

 

D’abord, le cadre : une chartreuse du XVIIIème siècle posée au cœur d’un vaste parc jouxtant le vignoble. Et le vin : reconnu officiellement en BIO depuis novembre 2020, 100% du vignoble de Fourcas Hosten est travaillé en viticulture biologique, avec certification ECOCERT en 2020 pour le blanc, et 2021 pour le rouge. Dès le 1er avril prochain, le Château rouvrira ses portes au public en proposant quatre formats de visite : privatives et sur rendez-vous du 1er avril au 9 mai en semaine, dans la limite de cinq personnes, puis du 10 mai et jusqu’au 12 septembre, la propriété ouvre également au public le samedi. Cette année les visites seront possibles tout l’été. Le petit plus ? Des bornes pour recharger les batteries de votre véhicule électrique pendant le temps de votre visite. Le meilleur de la tradition tout en évoluant avec son temps !

 

En Champagne, la maison Ruinart s’engage toujours plus

 

Le projet pilote en faveur de la biodiversité – © Ruinart

 

Le vignoble historique de la Maison Ruinart à Taissy – © Ruinart

 

Poursuivant ses actions en faveur de la protection de l’environnement, la maison Ruinart a décidé de consacrer les 40 hectares du vignoble historique de Taissy à un projet pilote en faveur de la biodiversité. Accompagné par Reforest’Action, le projet s’appuiera sur la vitiforesterie, c’est-à-dire l’application à la vigne des techniques d’agroforesterie. Entre 2021 et 2022, ce sont plus de 14 000 arbres et arbustes qui seront plantés, en privilégiant les essences de bois locaux, afin d’améliorer la biodiversité et d’offrir des habitats à la faune utile à la culture de la vigne : charme, aubépine, cornouiller, viorne, saule marsault, sorbier, fusain, hêtre et tilleul sont ainsi conviés pour ce projet qui contribuera en outre à restaurer l’harmonie paysagère du vignoble champenois, tel qu’il pouvait exister il y a trois générations.

 

En Bourgogne, le millésime 2016 du Château Grenouilles

 
Château Grenouilles 2016 – © La Chablisienne

 

Détour viticole par la Bourgogne, à mi-chemin entre Paris et Beaune : la Chablisienne présente le millésime 2016 du mythique Château Grenouilles, un domaine situé en plein cœur de la colline des Grands Crus, au pied du coteau de Grenouilles, magnifiquement exposé au sud-ouest face au village. Limpide et brillant, le millésime 2016 présente une robe or pâle aux reflets argentés. Le premier nez est frais avec des expressions complexes de fruits blancs vanillés et d’épices douces. A l’aération, une belle fraîcheur minérale et florale se révèle. La mise en bouche est remarquable : verticale, fraîche, tendue par une fine minéralité. La définition du fruit est parfaite. La finale est longue et jeune. À consommer avec modération… ou à garder précieusement dans votre cave : il possède un potentiel de garde et d’évolution important.

 
<<< À lire également : Les coulisses du Luxe >>>