Les grandes grèves liées à la réforme des retraites puis l’épidémie de Covid-19 ont largement favorisé l’emploi du vélo pour se déplacer dans les grandes villes. La capitale est envahie par les deux-roues. Assiste-t-on à l’émergence d’un nouvel ordre de la mobilité à Paris ?

Zenride, service proposant des “vélos de fonction” aux salariés des entreprises, a profité de ce contexte historique qui fait du vélo un nouveau moyen de transport sur lequel on doit compter pour adresser un questionnement aux parisiens : le vélo va-t-il supplanter les transports en commun ou la voiture à Paris ? Le questionnaire a été envoyé en mars 2020 à une base de 2000 clients salariés habitant dans l’agglomération parisienne et travaillant à Paris. 811 personnes ont répondu.


Le vélo encore boudé ?

60% des personnes interrogées vivent à moins de 15 km de leur lieu de travail (distance approximative entre la petite couronne et le centre de Paris). La vitesse moyenne d’un vélo mécanique étant de 16 à 20km/h pour un non sportif ou de 20 à 25km/heure pour un sportif occasionnel ou en bonne forme physique, le lieu de travail peut être rejoint entre 45 minutes et 1h à vélo en moyenne pour 15 km parcouru environ. Un vélo électrique pouvant rouler à 25km/h, 15 km peuvent être fait en 36 minutes. Le temps n’est donc plus un frein à l’usage du vélo quand la distance entre l’habitat et le lieu de travail est inférieur à 15 km car pour rejoindre le centre de Paris depuis les communes de la petite couronne, le temps est identique voire supérieure pour la voiture en prenant en compte les bouchons.

Plus de la moitié des personnes interrogées ont plus de 45 minutes de trajet entre leur domicile et leur lieu de travail et plus de 40% utilisent les transports en commun, contre 27% pour la voiture, 11% pour le vélo (mécanique, pliant ou électrique). Si 28% des personnes prenant les transports en commun sont prêts à louer un vélo, 49% de ceux qui prennent la voiture y sont favorables. Sur l’ensemble des personnes déclarant utiliser la voiture, 34% habitent à plus de 20 km, 18% entre 15 et 20 km, 24% entre 10 et 15 km et seulement 6% à moins de 5 km. La distance reste un frein conséquent pour l’emploi du vélo.

Louer un vélo, la meilleure option ?

43% des gens ne sont pas prêts à louer un cycle pour se rendre sur leur lieu de travail. Les raisons communément évoquées sont multiples : trajet trop long, préférence d’acheter un si l’usage est fréquent, le vélo fait transpirer et pas de douche au bureau, les transports en commun restent plus pratiques pour couvrir de longues distances.

30% reste indécis et 28% sont prêts à recourir à la location. Pour les personnes se déclarant prêtes à louer un vélo pour se rendre sur leur lieu de travail, 55% vivent à moins de 10 km de leur lieu de travail. Le facteur distance est encore important dans le choix du vélo comme moyen de transport. À la question du type de vélo préférablement utilisé, 452 personnes ont répondu à cette question : 81% des répondants préfèrent le vélo électrique, 10% auraient choisi le modèle pliant, 8% le mécanique. L’électrique est largement en tête des choix pour des raisons pratiques : moins d’effort, possibilité de gravir les côtes plus facilement, plus rapide que le vélo mécanique.

 

<<< À lire également : Le Netflix De La Location De Vélos Débarque À Paris >>>