Le massage Gua Sha est l’antidote chinois idéal pour répondre aux aléas de l’hiver. A Paris, on le découvre au Lanqi Spa…

“Gratter la fièvre”


On a déjà dit tout le bien que l’on pensait du massage Tuina, pilier de la médecine chinoise depuis plus de deux mille ans, qui tonifie le corps et l’esprit par un savant jeu de palper-rouler et de pressions. Le Gua Sha est son petit frère, tout aussi thérapeutique et énergétique que son aîné, mais avec un procédé sensiblement différent. Et pour cause, le “Gua Sha”, qui signifie littéralement “gratter la fièvre”, est conçu pour évacuer la maladie et booster le système immunitaire à grands renforts de frictions et d’huiles essentielles. Ici, on racle le dos avec une spatule en corne de vache pour évacuer les toxines par l’épiderme.

Et, c’est ce grattage qui permet de drainer, de libérer les toxines et d’évacuer toute congestion énergétique ou circulatoire. Adieu douleurs musculaires, stress et fatigue. On sort avec la sensation d’un organisme tout neuf, de charmante humeur et mu par une énergie inconnue. 

Trois salons à Paris

Si la Maison du Tuina avait nos faveurs pour son massage éponyme, c’est dans l’un des 3 salons parisiens (7e, 15e et Neuilly) Lanqi qu’il faudra vous rendre pour évacuer les Shas qui vous encombrent. Depuis 3 générations, la famille Lanqi soulage ces messieurs et ces dames avec ses massages et plantes médicinales. Ce sont ainsi ses secrets de famille que Madame Lanqi dévoile à ses masseuses, toutes diplômées en médecine traditionnelle chinoise. Autant vous dire qu’aucun rhume, insomnie, stress, petits maux du quotidien ou douleurs locales ne résistent à cet art de la spatule. Voilà qui nous laisse présager un hiver au top de notre forme…

Lanqi spa
http://lanqi-spa.com/

Le luxe vous intéresse ? Abonnez-vous à notre newsletter www.luxe-magazine.com et suivez-nous sur les réseaux sociaux ! InstagramFacebookTwitter et Linkedin.