La 61ème cérémonie des Grammy Awards récompensait hier les meilleurs de l’industrie de la musique, grâce aux votes de l’Académie Nationale des Arts et des Sciences. Cette année, Alicia Keys animait la cérémonie au Staples Center de Los Angeles où des artistes tels que Cardi B, Dua Lipa, Post Malone et Diana Ross, entre autres, ont performé.

Les noms des vainqueurs se trouvent dans la liste ci-dessous. Plusieurs récompenses ont été remises lors d’une première cérémonie qui s’est déroulée dans l’après-midi avant la cérémonie du soir retransmise en direct à la télévision aux États-Unis.


Album de l’année :
GOLDEN HOUR – Kacey Musgraves

 

Enregistrement de l’année :
THIS IS AMERICA – Childish Gambino

 

Meilleur nouvel artiste :
DUA LIPA

 

Meilleur album Rap :
INVASION OF PRIVACY – Cardi B

 

Meilleur album R&B :
H.E.R. – H.E.R.

 

Meilleur chanson Rap :
GOD’S PLAN – Drake

 

Meilleur album Country :
GOLDEN HOUR – Kacey Musgraves

 

Chanson de l’année :
THIS IS AMERICA – Childish Gambino

 

Meilleure interprétation de duo/groupe Pop :
SHALLOW – Lady Gaga & Bradley Cooper

 

Producteur de l’année (hors classique) :
PHARELL WILLIAMS

 

Meilleure collaboration Rap/chant :
THIS IS AMERICA – Childish Gambino

 

Meilleur interprétation Rap :
– KING’S DEAD – Kendrick Lamar, Jay Rock, Future & James Blake (égalité)
– BUBBLIN – Anderson .Paak (égalité)

 

Meilleur album Rock :
FROM THE FIRES – Greta Van Fleet

 

Meilleure chanson Rock :
MASSEDUCTION – St. Vincent

 

Meilleur interprétation Métal :
ELECTRIC MESSIAH – High On Fire

 

Meilleure interprétation Rock :
WHEN BAD DOES GOOD – Chris Cornell

 

Meilleur album urbain contemporain :
EVERYTHING IS LOVE – The Carters

 

Meilleure chanson R&B :
BOO’D UP – Ella Mai

 

Meilleure interprétation vocale R&B Traditionnel :
BET AIN’T WORTH THE HAND – Leon Bridges (égalité)
HOW DEEP IS YOUR LOVE – PJ Morton Featuring Yebba (égalité)

 

Meilleure interprétation R&B :
BEST PART – H.E.R. Featuring Daniel Caesar

 

Meilleur album Jazz Latino :
BACK TO THE SUNSET – Dafnis Prieto Big Band

 

Meilleur album de grands ensembles Jazz :
AMERICAN DREAMERS : VOICES OF HOPE, MUSIC OF FREEDOM – John Daversa Big Band Featuring DACA Artists

 

Meilleur album de Jazz instrumental :
EMANON – The Wayne Shorter Quartet

 

Meilleur album de Jazz vocal :
THE WINDOW – Cécile McLorin Salvant

 

Meilleur solo de Jazz improvisé :
DON’T FENCE ME IN – John Daversa, soliste (JohnDaversa Big Band Featuring DACA Artists)

 

Meilleur album Reggae :
44/876 – Sting & Shaggy

 

Meilleur album électronique/dance :
WOMAN WORLDWIDE – Justice

 

Meilleur enregistrement dance :
ELECTRICITY – Silk City & Dua Lipa Featuring Diplo & Mark Ronson

 

Meilleure composition classique contemporaine :
KERNIS : VIOLIN CONCERTO – Aaron Jay Kernis, compositeur (James Ehnes, Ludovic Morlot & Seattle Symphony)

 

Meilleur compendium classique :
FUCHS : PIANO CONCERTO ‘SPIRITUALIST’ ; POEMS OF LIFE ; GLACIER ; RUSH – JoAnn Falletta, chef d’orchestre ; Tim Handley, producteur

 

Meilleur solo de voix classique :
SONGS OF ORPHEUS – MONTEVERDI, CACCINI, D’INDIA & LANDI – Karim Sulayman ; Jeannette Sorrell, chef d’orchestre ; Apollo’s Fire, ensembles

 

Meilleur solo instrumental classique :
KERNIS : VIOLIN CONCERTO – James Ehnes ; Ludovic Morlot, chef d’orchestre (Seattle Symphony)

 

Meilleure interprétation chorale :
MCLOSKEY : ZEALOT CANTICLES – Donald Nally, chef d’orchestre (Doris Hall-Gulati, Rebecca Harris, Arlen Hlusko, Lorenzo Raval & Mandy Wolman ; The Crossing)

 

Meilleure interprétation pour petit ensemble :
ANDERSON, LAURIE : LANDFALL – Laurie Anderson & Kronos Quartet

 

Meilleur enregistrement d’opéra :
BATES : THE (R)EVOLUTION OF STEVE JOBS – Michael Christie, chef d’orchestre ; Sasha Cooke, Jessica E. Jones, Edwards Parks, Garrett Sorenson & Wei Wu ; Elizabeth Ostrow, producteur (The Sanat Fe Opera Orchestra)

 

Meilleure interprétation orchestrale :
SHOSTAKOVICH : SYMPHONIES NOS. 4 & 11 – Andris Nelsons, chef d’orchestre (Boston Symphony Orchestra)

 

Producteur de l’année (classique) :
BLANTON ALSPAUGH

 

Meilleure conception technique d’album (classique) :
SHOSTAKOVICH : SYMPHONIES NOS. 4 & 11 – Shawn Murphy & Nick Squire, ingénieurs ; Tim Martyn, ingénieur de mastering (Andris Nelsons & Boston Symphony Orchestra)

 

Meilleur album vocal Pop :
SWEETENER – Ariana Grande

 

Meilleur album vocal traditionnel Pop :
MY WAY – Willie Nelson

 

Meilleure interprétation solo Pop :
JOANNE (WHERE DO YOU THINK YOU’RE GOIN’ ?) – Lady Gaga

 

Meilleure chanson Country :
SPACE COWBOY – Kacey Musgraves

 

Meilleure interprétation solo Country :
BUTTERFLIES – Kacey Musgraves

 

Meilleure interprétation de duo/groupe Country :
TEQUILA – Dan + Shay

 

Meilleur film musical :
QUINCY – Quincy Jones

 

Meilleur clip vidéo :
THIS IS AMERICA – Childish Gambino

 

Meilleur album de musique alternative :
COLORS – Beck

 

Meilleur album New Age :
OPIUM MOON – Opium Moon

 

Meilleure interprétation/chanson Gospel :
NEVER ALONE – Tori Kelly Featuring Kirk Franklin

 

Meilleure interprétation/chanson de musique chrétienne contemporaine :
YOU SAY – Lauren Daigle

 

Meilleur album Gospel :
HIDING PLACE – Tori Kelly

 

Meilleur album de musique chrétienne contemporaine :
LOOK UP CHILD – Lauren Daigle

 

Meilleur album de Gospel roots :
UNEXPECTED – Jason Crabb

 

Meilleur album Pop latino :
SINCERA – Claudia Brant

 

Meilleur album de rock latino, urbain ou alternatif :
AZTLÁN – Zoe

 

Meilleur album de musique régionale mexicaine :
¡ MEXICO POR SIEMPRE ! – Luis Miguel

 

Meilleur album latin tropical :
ANNIVERSARY – Spanish Harlem Orchestra

 

Meilleure interprétation de roots américain :
THE JOKE – Brandi Carlile

 

Meilleure chanson de roots américain :
THE JOKE – Brandi Carlile

 

Meilleur album Americana :
BY THE WAY, I FORGIVE YOU – Brandi Carlile

 

Meilleur album bluegrass :
THE TRAVELIN’ MCCOURYS – The Travelin’ McCourys

 

Meilleur album blues traditionnel :
THE BLUES IS ALIVE AND WELL – Buddy Guy

 

Meilleur album blues contemporain :
PLEASE DON’T BE DEAD – Fantastic Negrito

 

Meilleur album folk :
ALL ASHORE – Punch Brothers

 

Meilleur album de musique régionale roots :
NO ‘ANE’I – Kalani Pe’a

 

Meilleur album de musique du monde :
FREEDOM – Soweto Gospel Choir

 

Meilleur album pour enfants :
ALL THE SOUNDS – Lucy Kalantari & The Jazz Cats

 

Meilleur album de mots parlés :
FAITH – A JOURNEY FOR ALL – Jimmy Carter

 

Meilleur album humoristique :
EQUANIMITY & THE BIRD REVELATION – Dave Chappelle

 

Meilleur album de comédie musicale :
THE BAND’S VISIT

 

Meilleure compilation pour les médias visuels :
THE GREATEST SHOWMAN – Hugh Jackman (& Various Artists)

 

Meilleure bande sonore pour média :
BLACK PANTHER – Ludwig Göransson, compositeur

 

Meilleur son écrit pour média :
SHALLOW – Lady Gaga & Bradley Cooper

 

Meilleure composition instrumentale :
BLUT UND BODEN (BLOOD AND SOIL) – Terence Blanchard, compositeur

 

Meilleur arrangement musical :
STARS AND STRIPES FOREVER – John Daversa, arrangeur (John Daversa Big Band Featuring DACA Artists) BATMAN THEME (TV) – Randy Waldman Featuring Wynto Marsalis)

 

Meilleur arrangement et accompagnement vocal/instrumental :
SPIDERMAN THEME – Mark Kibble, Randy Waldman & Justin Wilson, arrangeurs (Randy Waldman Featuring Take 6 & Chris Potter)

 

Meilleur album instrumental contemporain :
STEVE GADD BAND – Steve Gadd Band

 

Meilleure pochette d’album :
MASSEDUCTION – Willo Perron, directeur artistique (St. Vincent)

 

Meilleur coffret ou pochette d’album spécial édition limitée :
SQUEEZE BOX : THE COMPLETE WORKS – Meghan Foley, Annie Stoll & Al Yankovic, directeurs artistiques (« Weird Al » Yankovic)

 

Meilleures notes d’album :
VOICES OF MISSISSIPPI : ARTISTS AND MUSICIANS DOCUMENTED BY WILLIAM FERRIS – David Evans (Various Artists)

 

Meilleur album historique :
VOICES OF MISSISSIPPI – (Various Artists)

 

Meilleure conception technique d’album (non classique) :
COLORS – Julian burg, Serban Ghenea, David « Elevator » Greenbaum, John Hanes, Beck Hansen, Greg Kurstin, Florian Lagatta, Cole M.G.N., Alex Pasco, Jesse Shatkin, Darrell Thorp & Cassidy Turbin, ingénieurs ; Chris Bellman, Tom Coyne, Emily Lazar & Randy Merrill, ingénieur de mastering (Beck)

 

Meilleur remix d’un enregistrement :
WALKING AWAY (MURA MASA REMIX) – Alex Crossan, remixeur (Haim)

 

Meilleur album audio immersif :
EYE IN THE SKY – 35TH ANNIVERSARY EDITION – The Alan Parsons Project