L’été est fini, la nostalgie nous gagne petit à petit, d’autant plus que de l’été nous n’en avons pas eu tous les bénéfices. L’envie de prolonger et de déconnecter le temps d’un week-end, en pleine nature nous titille. Mais où aller sans partir trop loin.


 

Luxe Magazine a testé pour vous, à 30 km au nord de Paris (environ 1 heure de route selon la circulation) entre l’Isle-Adam, Chantilly et Ermenonville, un petit Eden niché en pleine forêt, où décharger les tensions de la semaine et prendre un bon bol d’air en famille ou en amoureux, sans oublier les addicts de balades équestres, de vélos, de balades en tout genre

Le Domaine de Maffliers vous parle ? Suivez-nous et laissez-moi vous le faire vivre, le temps d’un week-end.

Après une traversée dans le petit village pittoresque de Monsoult et des allées bordées de maisons de campagne cossues, la grille du Domaine de Maffliers apparait.

Le charme opère déjà grâce à aux allées ombragées en pleine forêt que nous traversons et qui donnent la dimension du lieu.

 

Demeure de Campagne : Domaine de Maffliers

Domaine de Maffliers
Domaine de Maffliers – © Domaine de Maffliers
Domaine de Maffliers
Le Domaine de Maffliers © Luxe-Magazine

 

Enfin apparaît une clairière où une bâtisse de deux étages, façon demeure, nous accueille.

Bienvenue au Domaine, qui outre la partie hôtel composée de 99 chambres, abrite sur 35 hectares, 7 gîtes, un centre équestre, des chemins aux balades à n’en plus finir et une piscine qui s’étale de toute sa superbe dans la prairie, entourée d’arbres majestueux et d’enclos où des chevaux paissent en toute tranquillité.

 

Domaine de Maffliers
Vue de la piscine – © Domaine de Maffliers

 

Une image simple du bonheur, un effet régénérant.

1, 2, 3 respirez à fond… Sentez déjà le plaisir de l’air pur dans vos poumons !

4,5, 6 Regardez … tranquillement autour de vous. Repos pour vos yeux. La nature, encore la nature, toujours la nature.

7,8,9 Relaxez-vous… apaisez vos sens. Les tensions disparaissent !

 

Les écuries, paradis du cheval !

Domaine de Maffliers
Les Ecuries – © Domaine de Maffliers
Domaine de Maffliers
le Centre équestre – © Luxe-Magazine

 

Au loin, la partie équestre attire le regard, avec ses 35 boxes et différents enclos et manèges.

Ce que je ne vous ai pas dit, c’est qu’effectivement les amoureux du cheval vont pouvoir s’en donner à cœur joie, entre balades, cours avec le directeur Jean-Yves Bonneau, un maître dans son domaine (cavalier international, entraîneur et instructeur) ou propriétaires souhaitant mettre leur animal en pension.

35 hectares de forêts n’attendent plus que vous pour profiter de cette nature verdoyante et apaisante.

 

7 gîtes sinon rien !

Domaine de Maffliers
Une chambre du gîte Les Champignons – © Domaine de Maffliers

 

Le must dans ce domaine, ce sont ses 7 gîtes (je parlerais plutôt de petites maisons de campagne) récemment ouverts, permettant aux couples, bandes d’amis, familles diverses et variées de redécouvrir les plaisirs de la campagne et d’une demeure, sans les contraintes liées à sa gestion.

7 gîtes, chacun décoré selon une thématique imaginée par Stella Cadente, décoratrice de renom à la créativité assumée, symbolisant une ode à la nature : Promenade à cheval, Retour de la Pêche, La Chasse aux papillons, Les Champignons, La Cueillette, Sieste au Verger, Retour de Chasse…

Dans les gîtes, chaque objet a été minutieusement chiné ou conçu par la décoratrice pour restituer une atmosphère maison, où l’on se sente comme chez soi.

Créés à l’emplacement des anciennes écuries, non loin des nouvelles, ces gîtes, façon demeures de campagne, se font face, séparés les uns des autres par un grand jardin arborée, agrémenté de tables et chaises pour un barbecue entre amis ou simplement faire une sieste à l’ombre d’un chêne en fin d’après-midi.

Le tout orchestré de main de maître par Arnaud Feucherolles, le directeur général du domaine. Il a l’œil à tout et supervise l’ensemble des demeures et chambres. Cavalier émérite, gourmand, il a œuvré pour différents hôtels du groupe Accor et notamment pour le Sofitel Quiberon, avant de rejoindre le Domaine, conjuguant sa passion du cheval avec celle de l’hôtellerie en se lançant un nouveau défi.

 

L’œil de Stella Cadente, la décoratrice inspirée

Domaine de Maffliers
Le gîte Les Champignons – © Luxe-Magazine

 

Décorés selon le principe que l’on se retrouve chez soi, pour un week-end, l’ambiance, dans les gîtes, est conviviale et chaleureuse, en toute simplicité, mais avec le souci du détail.

Pour exemple, dans le gîte « Les Champignons », c’est une ode à ce goûteux eucaryote. Partout on en retrouve l’emblème sous forme de tableaux, de planches à dessins, de chapeaux de lampes, de sculptures bois ou métal disséminées deci-delà…

Des pans de mur jaune côtoient du bleu nuit, une table de style anglais accompagnée de ses chaises, attendent les hôtes, un petit guéridon noir supporte des chandeliers ou un vase avec ses fleurs séchées, un pouf et un tabouret traînent négligemment autour du canapé. Au sol, les tommettes rouges rappellent une autre époque. On se sent comme à la maison !

Les 2 chambres lumineuses assorties de commodes, petite armoire d’angle, lampes de chevet et planches champignons, complètent le décor.

Enfin la cuisine ouverte sur le salon salle à manger permet de rester connecté aux discussions !

Le “Retour de Pêche” quant à lui se pare de teintes aquatiques, bleues transparentes ou autour des vert-de-gris et kakis clairs. Malles en osier, chaise parapluie, épuisettes, poissons sous toutes les formes sont à l’honneur.

Si vous choisissez » Promenade à cheval », vous entrez dans l’univers équestre avec sellerie garnie de bottes cavalières. Les chambres reprennent l’une l’esthétique des casaques de jockey, l’autre les couvertures des chevaux et les lampes fabriquées à partir d’embauchoirs de bottes cavalières.

Il y en a vraiment pour tous les goûts !

 

Des gourmandises au Marché d’Augustine

Domaine de Maffliers
Le restaurant Le Marché d’Augustine – © Domaine de Maffliers
Domaine de Maffliers
La terrasse du Marché d’Augustine – © Domaine de Maffliers
Domaine de Maffliers
L’étal du Marché d’Augustine – © Domaine de Maffliers

 

Après une balade régénératrice, il fait bon s’installer près du poêle, nettoyer les cèpes cueillis dans la forêt pour une bonne omelette ou tout simplement se laisser tenter par le Marché d’Augustine et son étal.

Idée brillante et si simple. Ici le client choisit sur l’étal son repas ainsi que sa viande ou le poisson qu’il pourra griller lui-même s’il le souhaite ou l’emporter à son gîte. Salades, desserts complètent agréablement les agapes du soir.

Ici il n’y a que des produits locaux nous précise le chef, que cela soit pâtés, fromages de chèvre, légumes ou viandes, tout vient des fermiers ou d’ artisans. Ulysse Merigaud le chef aux fourneaux, est intarissable et vous parle avec passion de son métier et des produits qu’il choisit soigneusement. Il a été bien formé par Frédéric Vardon (restaurant étoilé, 39 V à Paris 8) qui sera d’ailleurs en charge du restaurant gastronomique lancé au printemps prochain avec la réouverture du château.

Alors conquis ? Réservez vite car les 7 gîtes sont très prisés !

 

Domaine de Maffliers
Le chef Ulysse Merigaud en pleine action ! – © Domaine de Maffliers

 

Mon avis :

Une très bonne adresse, à moins d’une heure de Paris et tellement dépaysante. Le plus surprenant c’est cette forêt dense et les paysages de l’Oise. On se retrouve vraiment à la campagne et cela fait tellement du bien au moral et au physique !

Le domaine permet de se perdre, de vivre à un rythme ralenti, sans être les uns sur les autres et un paradis pour les cavaliers de toutes sortes.

On peut prendre des vélos, faire un plongeon à la piscine ou bien se prélasser sur une chaise longue sous un chêne, en pleine nature, à entendre uniquement le chant des oiseaux, jouer à la pétanque… Une vraie découverte !

D’autres activités verront prochainement le jour et notamment un parc d’accro-branches.

J’aime aussi le principe de pouvoir griller ma viande ou mon poisson moi-même si je le souhaite, d’être autonome et d’avoir pour un week-end une petite maison de campagne rien que pour moi.

Elles sont confortables et décorées avec goût.

Si ne n’ai pas envie de faire des courses, c’est encore plus agréable, il suffit de descendre au Marché d’Augustine et le dimanche il y a brunch donc rien à préparer chez soi.

Il est copieux ! On retrouve charcuteries, saucisses à griller, de très bons pâtés, salades en tout genre, fromages de chèvre du coin, et bien sûr, pâtisseries, viennoiseries, assortiment de confitures, bons pains de campagne, riz au lait, gâteaux…

On ne mourra pas de faim, foi d’une gourmande.

Mon seul petit regret, si regret il y a, c’est de ne pas avoir un petit jardin (il n’y a qu’un seul gîte qui possède une petite terrasse protégée) car ici la nature est reine !

Enfin ce lieu est idéal pour les séminaires en tout genre, vous êtes sur place et la nature vous offre mille possibilités pour le management, notamment le cheval !

 

À lire également <<< Château et vignobles : flâner, découvrir, déguster ! >>>