Palais de l’Elysée ou Monnaie de Paris ? Sacré Coeur ou Disneyland Paris ? Pour cette édition 2018 des journées du patrimoine qui se tiendra les 15 et 16 septembre prochain, les visiteurs pourront – pour la première fois – visiter le parc d’attraction dédié au monde féerique de Mickey, rejoint depuis par d’iconiques princesses ou par d’herculéens Marvels. Il ne sera pas question de frisonner dans des manèges à sensations, mais plutôt de mettre en lumière un aspect « moins connu » du célèbre parc, confie un porte-parole de la première destination touristique d’Europe. Au cours d’un itinéraire spécial, le public découvrira « à quel point le site s’inspire de grands symboles culturels ou architecturaux français et européens« . La richesse artisanale et gastronomique seront, aussi, à l’honneur et sous le signe des savoir-faire hexagonaux.

Une première. Les 15 et 16 septembre prochain à l’occasion des journées du patrimoine, les visiteurs pourront « découvrir Disneyland Paris d’un œil nouveau », annonce les équipes de l’emblématique parc d’attractions. Objectif ? Valoriser auprès du public les métiers rares qui sont représentés en coulisses et mettre en lumière le « cousinage » entre ce haut lieu récréatif et les grands symboles culturels ou architecturaux français et européens. Cet événement s’inscrit dans la continuité des festivités du 25ème Anniversaire et ambitionne de « célébrer l’héritage du parc avec les visiteurs ». Une application mobile, « disponible sur IOS et Android durant ces deux jours », a d’ailleurs été spécialement conçue pour « faciliter le parcours des promeneurs », souligne un représentant en charge de cette opération.

Curieux ou aficionados pourront participer à des tours guidés durant tout le week-end, afin d’être immergés dans les différents « lands » pour y explorer des détails inédits sur les métiers d’artisanat, tels que les doreurs, tapissiers, ébénistes, chaudronniers, peintres en lettre ou encore vitraillistes. Autant de savoir-faire séculaires que le site « a à cœur de préserver », fait valoir un porte-parole. Il est question de « 30 métiers artisanaux rares, profondément ancrés dans l’histoire hexagonale ». Des dorures du Carrousel de Lancelot aux vitraux du Château de la Belle au Bois Dormant, pas moins de 15 lieux seront ainsi référencés et racontés par des guides spécialistes.

La gastronomie française sera également au menu de cette manifestation patrimoniale made in Mickey et Marvels. Avec pas moins de 67 restaurants, Disneyland Paris propose une offre culinaire copieuse se déclinant du burger aux ravioles de homard, en passant par un choix de produits bio ou sans gluten. Eclectique. En marge de ces deux journées consacrées à la culture, les gourmets entreprendront un voyage à la bonne franquette où des mets typiques de la Bretagne, d’Alsace, de Provence, de Savoie ou de Bourgogne, les initieront au terroir hexagonal.

En cas de succès public, la direction du parc nous confie qu’elle « en fera un rendez-vous régulier« . Le royaume enchanteur de Disneyland fera-t-il mieux que le Palais du Luxembourg, résidence des sénateurs, laquelle aura connu l’année dernière une fréquentation record ?