Faudra t-il poursuivre le télétravail après le 11 mai ? La question est sur toute les lèvres. Car le travail confiné n’est pas sans conséquences sur les addictions et la santé des Français. L’enquête du GAE Conseil (cabinet spécialiste de la prévention des conduites addictives en milieux professionnels) dévoilé ce matin montre en effet que le confinement augmente fortement les pratiques addictives des français.

 

Au même titre que l’angoisse ou les psycho-traumatismes, l’ennui peut engendrer des pratiques addictives et le moins que l’on puisse dire, est que le confinement lui fait la part belle puisque 60% des Français justifient ainsi leurs comportements addictifs. Ils déclarent que la perte de leurs repères et habitudes (55%) explique l’augmentation de leurs comportements pendant cette période. Enfin ils sont 42% à imputer à l’inquiétude sur leur avenir professionnel à l’aggravation de leurs comportements addictifs. « Les entreprises doivent vraiment se mobiliser sur la question de leurs obligations de santé sécurité et de risques d’aggravation des conduites addictives de leurs salariés en télétravail sous peine d’une explosion des contentieux en sortie de confinement sans parler du gouffre financier pour la sécurité sociale » commente Alexis Peschard, addictologue et président de GAE Conseil 

5, 5 millions de Français boivent, mangent et fument plus

Le succès des « apéro-visio » relayé dans les médias laissait classiquement à penser que la consommation d’alcool allait exploser durant cette période de confinement. Résultat, si en pourcentage la proportion parait faible, le nombre de français ayant augmenté leur consommation d’alcool, est très inquiétant puisqu’ils sont 5,5 millions à boire davantage depuis le début du confinement.

22% de consommation en plus de somnifères, anxiolytiques et antidépresseurs

En période de confinement, les Français ont tendance à augmenter les doses de somnifères, anxiolytiques et antidépresseurs, puisqu’ils sont 22% dans ce cas.

27 % des Français fument plus

Sur le front du tabac, le confinement n’est pas non plus sans conséquence puisque 27% des fumeurs ont augmenté leur consommation.

27% des Français déclarent manger plus souvent avec excès que d’habitude

Enfin, classiquement la nourriture identifiée depuis longtemps comme manière de combler des manques, poursuit sur sa lancée avec le confinement puisque 27% des Français déclarent manger plus souvent avec excès que d’habitude.

49% des Français abusent des réseaux sociaux

Les Français comblent le manque de relation sociale en surconsommant les écrans. Ainsi, 49% des Français se rendant sur les réseaux sociaux en temps normal confient les consulter davantage depuis un mois. Ils ne sont que 5% à s’y rendre moins qu’en temps normal, soit un solde inquiétant de +44.  

48% des Français accros aux séries

Les fans déjà « accros » aux séries affirment qu’ils ont, plus que d’habitude, tendance à regarder plusieurs épisodes à la suite.

43% des « gamers » jouent davantage

Les joueurs disent jouer davantage contre seulement 4% ayant diminué leur pratique. Enfin le visionnage de contenus pornographiques est plus important que d’habitude pour 19% des adeptes.

 

Méthodologie de l’étude :

L’étude « Confinement, télétravail et comportements addictifs : le point de vue des français » pour GAE Conseil, a été réalisée en ligne. Les interviews ont été faites du 8 au 9 avril 2020 auprès d’un échantillon de 1003 français représentatif de la population française âgés de 15 ans et plus, constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d’âge, de secteurs d’activités, de nature d’employeur et de taille d’entreprises.