Cette neuvième édition du BMW Welt Jazz Award s’articule autour du thème « Amazing bass », « étonnante contrebasse », mettant ainsi en valeur cet instrument d’exception dans le cadre d’une compétition internationale de jazz organisée au cœur du bâtiment BMW.

Le jury du BMW Welt Jazz Award a sélectionné les deux finalistes de cette édition 2017 : le Français Renaud Garcia-Fons et l’Allemande Eva Kruse. Ils s’affronteront le 6 mai prochain à l’auditorium du BMW Welt.

Le lauréat se verra remettre une récompense de 10 000 euros ainsi qu’un trophée créé pour l’occasion par BMW Design. Son concurrent recevra un prix de 5 000 euros.

Six matinées de concerts gratuits ont eu lieu entre janvier et mars, à l’issue desquelles le public pouvait voter pour son candidat favori. Le prix du public sera remis lors de la finale et l’ensemble vainqueur recevra une invitation exceptionnelle pour participer à l’édition 2017 du festival Jazz Classica Festival à l’hôtel Schloss Elmau en juillet prochain.

 

Renaud Garcia-Fons : Revoir Paris

Renaud Garcia-Fons est un des plus grands virtuoses vivants parmi les contrebassistes de jazz. Sous les doigts de ce français de 53 ans, la contrebasse se transforme en corne d’abondance au chant lyrique et polyphonique, remplie de staccato sautillants et de legato ronds dignes des plus grands prodiges du violon ou de la guitare.

Dans le trio qu’il forme aujourd’hui avec l’accordéoniste David Ventucci et le vibraphoniste et percussionniste Stephen Caracci, il revient à ses racines urbaines parisiennes. Baptisé « Revoir Paris », cet ensemble s’essaie aux styles les plus divers, du bal musette au dixieland, des chansons traditionnelles de Charles Trenet au folklore imaginaire, de Montmartre en courant à la Rue du Dragon.

 

Eva Kruse : On the Mo

Contrebassistes et batteurs jouent souvent les seconds rôles dans les groupes de jazz. Qu’une femme contrebassiste ait effectué la majeure partie de sa carrière au sein du même ensemble est donc d’autant plus remarquable, comme c’est le cas pour Eva Kruse et le Trio [em]. Depuis le début des années 2000, la musicienne incarne la renaissance de la jeune scène du jazz allemand aux côtés de Michael Wollny et d’Eric Schaefer.

Ils ont notamment remporté le tout premier BMW Welt Jazz Award, en 2009.

Il aura fallu un congé maternité à Eva Kruse pour changer radicalement de voie, s’installer en Suède, jouer avec Nils Landgren, le célèbre tromboniste, et finalement faire aboutir ses propres projets. Elle présente au BMW Welt On the Mo, ce fabuleux programme pour quintette qui doit son exceptionnelle qualité à une orchestration quelque peu inhabituelle : Eric Schaefer à la batterie, Christian Jormin au piano, Uwe Steinmetz au saxophone et Tjadina Wake-Walker au hautbois.