D’une ancienne gloire sur le déclin, Balmain est maintenant devenue une marque avant-gardiste et « trend setter ». Parfois, il ne suffit que d’un peu de magie et le talent d’une vieille maison de couture pour apporter une nouvelle vivacité, modernité et un nouveau chic moderne à la Fashion Week de Paris

La marque a apporté de la diversité sur les podiums et les passerelles bien avant que la diversité ne soit à la mode et « branchée ». Elle a également été l’un des premiers grands labels à embaucher quelqu’un issu d’une minorité ethnique en la personne d’Olivier Rousteing, un adopté somalo-éthiopien en tant que directeur de la création,

Le somptueux Palais Garnier, Place de L’Opéra, était le cadre idéal pour la dernière collection Balmain car il reflétait parfaitement la marque revitalisée de Balmain où l’élite d’autrefois présentait le meilleur de la nouvelle tendance d’aujourd’hui.

Apportant l’ethnicité et la diversité mêlées à la culture pop, la dernière collection de Rousteing est fortement influencée par son milieu cosmopolite, par son génie créatif et par l’énergie de sa jeunesse. C’est du pop art en streetwear avec des motifs géométriques, des couleurs vives et du denim sur-mesure. Lorsque le noir et blanc apparaissait, il rappelait l’art contemporain minimaliste avec des lignes simples, des coupes souvent asymétriques mais pourtant si chics. Il est facile d’envisager que la plupart des créations de la collection SS 2020 de Balmain pourraient être vues dans les rues les plus à la mode et les fêtes les plus branchées.

Et si vous aimez les vêtements en noir et blanc, c’était chez Guy Laroche. A peine un grain de couleur dans sa dernière collection classique, l’ensemble noir et blanc avait une allure futuriste tout en s’inspirant du peintre abstrait Piet Mondrian. Lignes classiques avec peu d’ornements. Quoi de plus moderne mais classique pour une femme qu’un costume de pantalon noir ou blanc ?

Pour quelque chose de moins strict, bien que très différent, Rahul Mishra et Leonard ont présenté des collections exsudant la féminité, la couleur et l’élégance.
Les robes en mousseline de soie finement brodées de Rahul Mishra avec des fleurs roses aux teintes délicates rappellent les peintures de l’artiste romantique britannique, Sir John Everett Millais. La célébration de la période romantique, avec tout de même une touche moderne, était évidente tout au long de sa collection. Beaucoup de plumes, de volants et de fleurs ornaient les créations de haute couture magistrales. Bien que les modèles soient complexes en apparence, des lignes épurées les rendent adaptés à une utilisation contemporaine.

Mais si vous êtes à la recherche de quelque chose de plus dynamique, les créations colorées en soie imprimée de Leonard sont la quintessence du chic intemporel. Elles ont réussi à mettre au goût du jour un savoir-faire ancestral et traditionnel avec leurs formes géométriques simples comme toile de fond pour leurs fleurs et dessins audacieux et colorés.

Leonard a réussi à incorporer sa marque de fabrique de soies imprimées de marque dans des créations modernes et populaires qui ne se démoderont jamais, que ce soit sur la plage, lors d’un événement à la mode ou d’un petit déjeuner dans votre bistrot préféré. Leonard rend les femmes heureuses d’être nées Femme !

Et nous pouvons tous apprendre du succès renouvelé des vieilles marques classiques comme Balmain et Leonard.

Vieillir n’est pas si mal après tout tant que votre état d’esprit et votre cœur ont toujours un zeste de jeunesse.