Cela fait plusieurs années qu’Objectif Libre et Indépendant est la référence dans le monde de l’investissement immobilier. L’entreprise aide chaque année des milliers de Français à investir. Focus sur cet incroyable succès.

23 224 personnes.

C’est le nombre d’investisseurs qu’Objectif Libre et Indépendant a accompagnés vers l’indépendance financière depuis sa fondation, il y a 3 ans.

Objectif Libre et Indépendant est une entreprise spécialisée dans l’investissement, et notamment dans l’investissement immobilier. Elle édite une newsletter gratuite qui donne des conseils concrets sur l’investissement immobilier. Et les résultats parlent d’eux-mêmes :

Rien qu’en 2019, ce sont déjà plus de 100 millions d’euros d’immobilier qui ont été acquis par les clients d’Objectif Libre et Indépendant !

Mais au fond, qu’est-ce que « l’indépendance financière » ? Comment y parvenir ? C’est pour tenter d’en savoir plus que nous sommes allés directement poser ces questions à Guillaume Leblanc, fondateur de l’entreprise.

 

Bonjour Guillaume, pouvez-vous expliquer à nos lecteurs ce qu’est l’indépendance financière ?

Bonjour à vous,

L’indépendance financière, c’est tout simplement le fait de ne pas perdre sa vie à la gagner.

L’immense majorité des gens passe sa vie à échanger son temps contre de l’argent. 

Concrètement, cela revient à dépendre toute sa vie d’un emploi, d’un patron, d’un salaire. 

Mais ce que peu de gens savent, c’est qu’il existe un moyen relativement accessible de ne plus dépendre de son salaire et donc, de devenir financièrement libre et indépendant.

Ce moyen c’est l’investissement, et notamment l’investissement immobilier.

Il s’agit de faire ce qu’il faut pour se créer très rapidement une forte source de « revenus passifs. »

 

Est-ce que tout le monde peut « investir », ou est-ce réservé à une « élite » ?

(rires)

Tout le monde peut le faire !

Les gens pensent souvent que c’est impossible, que c’est réservé aux « riches ». Mais c’est faux ! Il y a des exemples par milliers.

 

Je me suis renseigné sur vous, et c’est vrai que c’est impressionnant… Vous êtes parti de rien, et aujourd’hui vous êtes le leader de l’indépendance financière en France, comment expliquez-vous cette success story ?

En effet, rien dans ma famille ni dans mon éducation ne me prédestinait à devenir investisseur.

J’ai grandi dans un milieu où l’on ne parlait pas d’argent. Après mes études, j’ai multiplié les petits boulots avant d’obtenir un “vrai” travail. 

J’aurais pu alors, comme la plupart de mes amis, me contenter d’empocher mon salaire et de vivre sans me poser de questions. M’acheter les dernières nouveautés à la mode…

Mais ce n’est pas ce que j’ai fait. Je ne voulais plus jamais vivre dans l’insécurité financière. Je devais donc faire autre chose que de m’acheter des choses qui ne servent à rien.

Si je ne voulais pas devenir comme 99 % des gens, je devais agir différemment de ces 99 %.

Je me suis intéressé à l’indépendance financière, et j’ai découvert l’immobilier comme cela. J’ai donc acheté un garage, puis un deuxième, puis des appartements. 

 

Mais n’êtes-vous pas une exception ? L’immobilier peut-il vraiment permettre de devenir libre et indépendant ? vous avez un exemple à nous donner ?

Bien-sûr ! Je pourrais vous donner des centaines d’exemples !

La semaine dernière Laura, ma responsable du service clients, a reçu un témoignage qui illustre parfaitement cela : 

Il s’agissait d’un client qui nous expliquait que si, au début de l’année, on lui avait dit qu’il allait acheter un appartement, il aurait « éclaté de rire ».

Il nous écrit pour nous dire qu’il en a acheté 4, et sans mettre un centime de sa poche (à part l’essence pour aller les visiter).

Aujourd’hui, il perçoit chaque mois plus de revenus locatifs que de salaire !

Il n’a même plus besoin de percevoir de retraite. Il est tranquille à vie. Et il a fait cela en moins d’un an.

Evidemment, quand on ne connait pas les méthodes, ça parait impossible. Mais une fois qu’on sait comme faire, il suffit de le faire. 

Attention toutefois : je ne dis pas que c’est « facile ». Il a fait ce qu’il fallait. C’est tout. 

 

Que répondez-vous aux personnes qui refusent de vous croire ?

L’indépendance financière est un domaine qui demande beaucoup d’ouverture d’esprit.

Quand, depuis l’enfance, la société entière vous montre que la seule et unique voie, c’est d’avoir un travail et de passer 20 ans à rembourser sa maison, forcément, penser autrement, c’est difficile. 

On ne peut pas travailler correctement avec des personnes qui refusent de dépasser leurs idées reçues. On entend souvent « C’est impossible », « Si ça marchait, tout le monde le ferait », « Il n’y a que les riches qui peuvent le faire » ….

Toutes ces phrases sont évidemment fausses. Notre succès en est la preuve.

Nous ne manquons pas de clients, et nous sommes déjà bien occupés à satisfaire ceux qui nous ont fait confiance. Nous n’avons pas vraiment le temps de convaincre ceux qui ont décidé, sans même se renseigner un minimum, que c’était impossible.

 

Concrètement, comment faire pour investir lorsque l’on n’a pas plusieurs centaines de milliers d’euros sur son compte en banque ?

La somme que l’on a sur son compte en banque importe peu. Avec l’Immobilier, on peut investir l’argent que l’on n’a pas : celui de la banque !

Aujourd’hui vous pouvez assez facilement emprunter de l’argent auprès d’une banque. Et quelle que soit la somme, au mieux vous allez la gérer, au plus vite vous pourrez recommencer.

La clé est de savoir comment convaincre la banque de vous prêter. Cette question est d’ailleurs si importante que nous avons rédigé un dossier spécial sur la question. 

 

Lorsque l’on parle d’immobilier, on entend souvent parler de « cash-flow positif », pouvez-vous nous expliquer ce que c’est ?

« Le cash-flow positif », c’est le graal des investisseurs. C’est ce que vous devez absolument rechercher lorsque vous investissez dans l’immobilier. Le cashflow, c’est la différence entre le loyer (par exemple 1.000 €) et le remboursement du crédit et des charges (par exemple 700 €).

Imaginons que vous ayez un bien qui vous rapporte 1000 € de loyer.

Chaque mois, vous remboursez à la banque environ 500 € pour le crédit.

Chaque mois, vous devez débourser environ 200 € en charges et impôts divers.

Le cashflow, c’est donc la différence entre ces 1000 € de loyer, les 500 € de crédit et les 200 € de charges et impôts, soit 300 €.

Concrètement, cela veut dire 300 € en plus sur votre compte en banque tous les mois.

Ça, c’est vraiment la base.

Mais en réalité, on peut aller beaucoup plus loin. Nos clients le savent.

 

Nous voyons de plus en plus de petits blogueurs se lancer sur internet pour vendre leurs conseils sur l’Immobilier. Qu’est-ce que cela vous inspire ?

En effet, de plus en plus de particuliers se lancent et partagent leur passion de l’immobilier. Si cela permet à un plus grand nombre de personnes de s’éveiller à l’idée de l’indépendance financière, je m’en réjouis !

Evidemment, comme dans tous les domaines, il y a à boire et à manger. Attention à ne pas agir dans la précipitation.

Certaines personnes vendent plus du rêve que de vrais conseils. Sur internet, tout le monde peut être « expert ». De notre côté, nous restons sobres et faisons avancer nos clients. Les millions d’euros de transactions réalisées grâce à nous sont notre carte de visite. Pas besoin d’en faire trop.

 

Mais en quoi êtes-vous réellement différent de ces petits blogueurs ?

La principale différence, c’est que nous sommes une vraie entreprise établie depuis plusieurs années maintenant.

Objectif Libre et Indépendant c’est 16 salariés, tous experts dans leur domaine : gestionnaires de patrimoine, anciens banquiers, agents immobiliers.

Nous sommes sur le terrain, nous faisons de l’immobilier (nous en avons la capacité juridique, contrairement aux blogueurs), et nous travaillons avec nos professionnels de confiance.

Au final, le nombre de nos clients et notre excellente réputation sont le meilleur moyen de nous différencier des particuliers qui font du blogging à leurs heures perdues.

 

Que peut-on attendre de vous ?

Premièrement les outils théoriques (nous ne faisons pas les choses à la place de nos clients, nous ne pêchons pas pour eux, nous leur apprenons à pêcher).

Et deuxièmement les outils pratiques, pour investir correctement et avancer vers l’indépendance financière.

 

Que voudriez-vous dire à ceux qui ont peur de se lancer ?

Je comprends parfaitement que l’immobilier soit impressionnant. Les sommes sont importantes, les enjeux sont hauts.

Mais c’est comme tous les domaines. Quand on ne connait pas, ça fait peur. Mais des milliers de gens l’ont fait, alors pourquoi ne pas faire le premier pas et avancer à son rythme.

Il faut impérativement se former avant de commencer. Il faut écouter les conseils de ceux qui connaissent le secteur et qui ont une expérience à partager.

Ensuite, il ne faut pas hésiter à commencer par des petits investissements proches de chez soi, comme des garages ou des studios. C’est idéal pour démarrer.

Investir demande du temps et de l’énergie, mais le jeu en vaut la chandelle. Nous l’avons vu avec l’exemple cité un peu plus haut.

Et quand je vois le nombre de personnes qui ont déjà changé de vie grâce aux conseils et à l’accompagnement que nous leur fournissons avec mon équipe, je ne peux vraiment que vous encourager à vous lancer à votre tour !