Il existe plusieurs façons d’investir dans l’immobilier et choisir une SCPI est l’une des plus rentables. Cependant, il est important de considérer certains facteurs avant de se lancer dans ce secteur.

 

Placer son argent dans l’immobilier : Quand ? Quoi ? Comment ?

L’immobilier est perçu comme un secteur porteur de croissance. Il suscite par conséquent beaucoup de passion et d’espoir chez les contribuables. Ils y voient un moyen d’investir durablement dans un domaine en plein développement. Pour en savoir plus, nous vous donnons un aperçu des différents investissements à envisager. Pour en tirer les meilleurs profits, il faut tenir compte de plusieurs facteurs, qu’ils soient d’ordre technique ou financière. Il est donc primordial d’avoir accès aux bonnes informations en ce qui concerne une SCPI.

Quand investir dans l’immobilier ?

L’acquisition d’un bien immobilier n’est pas anodine, voilà pourquoi il est utile de savoir quand placer son argent afin d’espérer des retombées positives. A cet effet, il faut considérer plusieurs facteurs comme :

  • votre situation financière ;

  • votre moyen de financement ;

  • l’état du secteur immobilier ;

  • le plan de remboursement.

La liste n’est certes pas exhaustive, mais reflète des critères qui ont toute leur importance au moment de prendre une telle décision. S’il n’est pas toujours évident de deviner le moment où les prix de l’immobilier seront au plus bas, il est conseillé de faire une acquisition quand les tarifs sont stabilisés. Cette précaution vous permettra d’avoir une plus-value intéressante en cas de revente. Passer par une SCPI (Société civile de placement immobilier) permet de bénéficier de conseils pratiques de la part de professionnels de l’immobilier.

Pensez donc à ce type d’investissement quand vous avez la possibilité de négocier dans des conditions favorables. Si vous devez faire un prêt, veillez à avoir un taux d’endettement qui n’excède pas les 33 %. Il est aussi recommandé de faire attention à la durée du crédit qui de préférence devrait être inférieur à 20 ans.

Investissements locatifs meublés ou pas

L’investissement locatif a le vent en poupe, avec de plus en plus de particuliers qui s’y intéressent. Investir dans une SCPI permet non seulement de disposer d’un patrimoine, mais aussi d’une source de revenus résiduels. C’est également un moyen de préparer durablement sa retraite. Les biens immobiliers peuvent être nus, ou le propriétaire peut décider de les meubler, avant de les mettre en location. Chacun de ces procédés ont leurs avantages, et peuvent faire bénéficier d’allègements fiscaux, ou permettre d’acquérir le statut LMNP. Ce statut peut être obtenu grâce à la mise en location d’un bien meublé. L’accès aux avantages est assujetti à divers critères précis. Le logement en question doit disposer d’équipements minimum pouvant assurer le confort du locataire.

Les SCPI sont également une alternative intéressante, le contribuable achetant une part de l’entreprise. Il aura ainsi droit à des versements tirés des revenus locatifs, mais aussi des avantages fiscaux perçus par la SCPI. Ces rémunérations sont fixées selon un quota donné, et varient en fonction des parts détenus dans l’entreprise.

Comment investir ?

La défiscalisation se présente comme une solution pour ceux qui se demandent comment investir dans La SCPI. Plusieurs dispositifs encadrent ce procédé, notamment :

  • La loi Pinel

  • La loi Malraux

  • La loi Censi Bouvard

Elles possèdent toutes des spécificités qui pourront intéresser chacun en fonction de son profil.

Pour optimiser son investissement en Pinel par exemple, il faut acquérir un bien neuf qui sera ensuite mis en location pour une durée minimale de 6 ans. La durée du bail peut être augmentée de 3 ans par 2 fois. Cela donne droit à des réductions d’impôt de 12 % pour 6 ans, 18 % pour 9 ans, et 21 % pour 12 ans.

Quant à la loi Malraux, elle octroie des réductions d’impôt allant jusqu’à 30 % à celui qui décide de placer son argent dans des travaux de réhabilitation d’immeuble. Le bien en question doit avoir été acheté dans des zones sauvegardées et mis en location pendant 9 ans minimum après les travaux.

La loi Censi Bouvard, elle s’applique aux investissements dans les logements meublés, permettant de bénéficier d’une réduction de 11 % sur la TVA sur 9 ans.